AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  


Partagez | 
 

 blooming with the roses [w/reese]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Niomi Morello
too precious for heaven, yet too vicious for hell
avatar

Messages : 45
Avatar, © : ade kane (©belispeak)
Multinicks : adrian, kali.
Pseudo : catwalks, clau.
Age : twenty-four, not caring much.
Job : nurse, but love interior decor.
Status : gotta put her big girls panties on
Top wishes : visit dad more often, do not spill the bean.

MARK MY WORDS;
Mood: tgif.
Relationships:
Availability: available - fr/ang.

MessageSujet: blooming with the roses [w/reese]   Dim 29 Jan - 2:08

she walked about like the whole world was open for her and for her only. there was a vibrance in her unmatchable, it illuminated all barriers

Le calme avant la tempête, un vent de fraîcheur qui surplombe l'appartement, la maison loué, plutôt. Des boîtes, des dizaines, des vingtaines, qui trônes dans chacunes des pièces, comme un trophé. Un mal de tête qui lui prend, qui lui donne envie de s'arracher les cheveux; elle substitue l'envie en se rongeant les ongles. Une mauvaise manie des gens anxieux, ce qu'elle n'a jamais été, n'est pas. Aucun de ses examens n'a dérangé son karma calme, concentré, pur. Pas même organisés des événements avec le comité de la ville n'arrive à mettre une once de stresse dans ce corps. Mais des boîtes, un déménagement, un nouvel emplacement et la vrai définition du mot indépendante, la terrifie de la tête aux ongles d'orteils, seuls ongles qu'elle n'a pas rongé, en regardant vers le sol, distraite, dans un moment de désespoir. La maison est petite, cependant. Ne devrait pas prendre plus de quelques jours à être en place. Boîte par boîte, pièce par pièce, elle y arriverait. Un premier pas devrait être franchit. Nope. Un retour en arrière, elle a franchit le pas, elle est de retour dans sa chambre, loin de la cuisine. La prochaine fois, elle commencerait par la salle de bain. Un soupir passe sur ses lèvres, l'écossaisse avait refusé l'aide de son père, de tous ceux qui lui avaient proposé un coup de main. Non, criait cette envie d'indépendance complète, cette adulte qui ne voulait plus être prise pour une enfant. Puis son déménagement lui avait servit, de cette façon, c'était plus simple d'éviter ses problèmes, ou plutôt son seul problème; Basil. La Morello regarde son reflet dans la glace, ses vêtements feraient l'affaire. Une couche de mascara, une touche de baume à lèvres - parce qu'elle l'oubliait toujours, l'hiver sait se montrer cruel et lui donner des lèvres gercer et laide - et finalement, elle sort de son appartement, son endroit à elle après avoir enfiler manteau, foulard et bottes aux chevilles avec un talon de quelques centimètres. Met sa résidence loin derrière, l'oublie, ciao. La ville, le centre, plus précisemment, devient une idée parfaite, du shopping, idée lui semblant parfaite. Peut-être qu'un peu de décoration fixerait ce qui se passait actuellement dans sa tête, ce blocage qui l'empêchait d'avancer l'ouverture des boîtes, le placement des objets. Ugh, elle pousse un soupir, à nouveau, roule les yeux, et marche droit devant. Ça ne servait à rien de prendre sa voiture, si elle avait besoin, son père pourrait venir l'aider à recupérer les objets qu'elle venait d'acheter. Niomi passe d'une boutique à une autre, regarde pour des meubles de cuisines, de salon, de décoration, et sans s'en rendre compte, termine dans une boutique de pour chambre à coucher. Elle, qui a évité toute la journée les gens qu'elle connait, croise une personne non-inconnu qui lui fait ouvrir les paupières: Reese. Elle la connait, trop bien même. Niomi, fan de son groupe de musique, se dit qu'il est peut-être temps d'aggrandir son cercle d'amis, tient. Elle, qui avait poussé un cri d'hystérie en voyant que la musicienne venait du même patlin qu'elle. Sans attendre davantage, Niomi s'avance de la blonde et pose un doigt sur l'épaule de la jeune femme pour attirer son attention. Hum-uh, hi! Un sourire nerveux sur le visage, elle croise finalement les yeux de Reese, se pinçant mentalement. I can't believe I finally got the courage to talk to you. I'm a fan of your group, fangirled like a child when you said you were living in Fortingall in an interview. Elle glousse, rit, timidement, ne sachant pas trop sur quel pied danser. Au moins, c'était mieux que d'écouter tous les messages vocaux que lui avait laissé son ami sur sa boîte vocale.

_________________
beneath the stillness of waters and the stiffness of her body. her soul, satin, serene, overflowing, over-feeling.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reese Windsor

avatar

Messages : 144
Avatar, © : lily james, freesia.
Pseudo : crick, dorine.
Age : twenty-seven yo.
Job : singer in a jazz/indie pop group.
Status : widow, but her heart seems taken again.
Top wishes : unpack her boxes, know what she really wants.

MARK MY WORDS;
Mood:
Relationships:
Availability: fr/en, available.

MessageSujet: Re: blooming with the roses [w/reese]   Lun 30 Jan - 0:15

Reese avait toujours ce besoin de sortir, de prendre l'air, plutôt que de rester chez elle. D'un autre côté, la jeune femme n'aimait pas se sentir oppressée par d'autres personnes stressées et pressées mais ce n'était pas à Fortingall qu'il y allait avoir grande foule. D'ailleurs Reese ne comprenait tellement pas ceux qui attendaient devant une grille lors des soldes et ne pourrait jamais être posté là au premier jour, à la première heure. Se bousculer pour des affaires, très peu pour elle. Étrange de se dire qu'elle n'aimait pas tellement les foules alors que son groupe en attirait toujours et qu'elle adorait par contre, se retrouver parmi un tas de gens pour assister à un concert. Reese avait donc décidé de sortir, de se libérer de ses cartons qui lui faisaient revenir des moments autant fabuleux que douloureux. Alors, il fallait qu'elle s'arrête, se vide l'esprit et reprendrait plus tard, un autre jour probablement. Elle n'avait pas besoin de se presser, il n'y avait aucune urgence après tout. Et elle préférait prendre son temps pour le faire, ne pas être trop agitée. L'hiver était son ennemi, mais ça ne l'empêchait jamais de se rendre en extérieur. Vêtue de vêtements chauds, elle était parée à affronter le froid. Et au final, Reese arpentait l'intérieur, vaguant dans quelques boutiques, sans vraiment avoir l'intention d'acheter quoi que ce soit, n'ayant d'ailleurs besoin de rien en ce moment. Elle avait déjà beaucoup de tri à faire avec tout ce qu'il se trouvait chez elle. Surtout que son logement était relativement plus petit que le précédent. Mais elle n'aurait pas vu l'intérêt de se reprendre une grande maison pour une simple personne, ça ne lui aurait fait que se remémorer qu'elle se retrouvait réellement toute seule, que Drew l'avait quitté, n'était plus là. Le seul homme avec lequel elle avait partagé un domicile, ayant auparavant toujours vécu seul, excepté quand elle vivait encore avec sa mère, chez laquelle elle se rendait d'ailleurs souvent. Sa mère, celle qui acceptait toujours ses choix au final, bons comme mauvais, qui essaie toujours de la comprendre et qui s'intéresse toujours à Reese, cette dernière lui confessant absolument tout, n'ayant aucun intérêt à lui cacher quoi que ce soit. En clair, sa mère était l'opposé de son père. Sa tendre mère avait sans doute voulu combler ce que son père n'avait pas pu lui apporter, et Reese était tellement fière d'être la fille de cette femme. Au final, la blonde pensait tellement qu'elle ne regardait pas vraiment ce qui se trouvait sous son nez, déambulant sans vraiment s'intéresser. Mais soudainement, une femme l'interpelle et elle se retourne vers elle, un grand sourire sur le visage. — I can't believe I finally got the courage to talk to you. I'm a fan of your group, fangirled like a child when you said you were living in Fortingall in an interview. Reese était toujours heureuse d'entendre de telles paroles, de se rendre compte que leur groupe était apprécié de tant de gens. — It's so sweet, thank you. Elle ne s'était d'ailleurs jamais imaginée en arriver là, à ce point, à cette renommée. Et c'en était d'autant plus fabuleux. Elle qui avait fait des études de graphisme se retrouvait à vivre de sa vraie passion, la musique. — You are Niomi, right ? Peut-être que Reese se plantait totalement, mais elle en doutait grandement. Poppy lui avait déjà énoncé son prénom, lui ayant d'ailleurs dit que c'était cette dénommée Niomi qui avait poussé la brunette à l'aider pour les préparatifs du nouvel an au château. La Windsor les avait alors vaguement aperçu à son arrivée. — I'm a friend of Poppy. C'était peut-être mieux de le dire, qu'elle sache d'où elle savait son prénom. Ou pensait le connaître, en tout cas. Car on ne pouvait jamais être totalement sûre, surtout avec tout ce qui s'était passé lors de cette fameuse soirée. Son cerveau aurait pu déconner.

_________________
Difficult relationships come into our lives for a reason. No one would choose them, certainly. But if we let them, they can teach us how to be flexible with others and more forgiving.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Niomi Morello
too precious for heaven, yet too vicious for hell
avatar

Messages : 45
Avatar, © : ade kane (©belispeak)
Multinicks : adrian, kali.
Pseudo : catwalks, clau.
Age : twenty-four, not caring much.
Job : nurse, but love interior decor.
Status : gotta put her big girls panties on
Top wishes : visit dad more often, do not spill the bean.

MARK MY WORDS;
Mood: tgif.
Relationships:
Availability: available - fr/ang.

MessageSujet: Re: blooming with the roses [w/reese]   Mar 31 Jan - 0:30


Un large sourire amplifie les traits de son visage, quelques minutes plus tôt, légèrement plus sombre, remplit d'une nostalgie vivante. You are Niomi, right ? Elle hoche la tête, en remerciant tous les dieux qui existent, du savoir de la blonde en face d'elle. Cette chanteuse à la voix magnifique qui lui rappelait son patelin, sa ville. Son Fortingall remplit de magie. Un miracle que son prénom traverse ses lèvres parfaites. I'm a friend of Poppy. La compréhension, en premier lieu, lui offre un regard compréhensif, et un 'o' se forme sur ses lèvres. Poppy. Elle la connaissait quelque peu, l'avait entraîné de force dans les préparatifs du Nouvel An, et maintenant, une partie d'elle le regrettait. Deuxièmement, son coeur bat se met à battre plus vite au rappel du prénom qui provoque une sensation qu'elle ne connaissait pas par coeur, mais qui pourrait passé par de la jalousie. Une pointe de tristesse, mélangé à la colère, de l'embarras. Ses mains se tordent une et l'autre, ses yeux distraient cherche une issue. Pourquoi avait-elle envie de fuir chaque fois qu'un de leur prénoms est dit à haute voix? Niomi reprend contrôle d'elle-même, se tente à un sourire, mais laisse tomber. Pourquoi caché qu'elle ne se sent pas à l'aise de parler de leurs connaissances? Devant le mur, l'écossaise passe à côté, fait le tour, plutôt que de le surmonter, ou le détruire de ses poings. Elle n'a ni la force mentale, ni l'envie de le faire, de toute façon. It's a miracle we've never properly met before. We do seem to have the same friends. Malgré que Niomi ne soit pas très prêt de certains amis de Reese, la meilleure amie de celle-ci restait un pont entre les deux, pour se situer, se parler, un sujet de conversation peut-être. Un que la Morello éviterait le plus possible, ceci dit. Did you come back here because of the break? Demande-t-elle, réalisant qu'elle est indiscrète, un rire nerveux interrompant ses paroles. Sorry, I was just worried about you. Please don't feel like you need to answer. Et peut-être que même la Morello, n'aurait pas répondu. Mais étant à l'affut des nouveautés sur le groupe, quelques rumeurs avaient indiqués que Reese avait eu besoin d'une pause, de s'éloigner quelques temps,  et Niomi s'était aussitôt inquiété. Mais devant elle, la blonde radiait autant qu'avant. You do look amazing. But I know for a fact, the outside is mostly all the time, wrong. Une invitation à parler, bien qu'elles ne se connaissent pas, ne se sont jamais rencontré avant. Niomi est seulement généreuse de son temps, compatissante, et offre son aide à quiconque le veut. Elle-même, utilisant souvent le temps des autres récemment, pour ses propres petits problèmes.

_________________
beneath the stillness of waters and the stiffness of her body. her soul, satin, serene, overflowing, over-feeling.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reese Windsor

avatar

Messages : 144
Avatar, © : lily james, freesia.
Pseudo : crick, dorine.
Age : twenty-seven yo.
Job : singer in a jazz/indie pop group.
Status : widow, but her heart seems taken again.
Top wishes : unpack her boxes, know what she really wants.

MARK MY WORDS;
Mood:
Relationships:
Availability: fr/en, available.

MessageSujet: Re: blooming with the roses [w/reese]   Dim 5 Fév - 0:00

A Fortingall, on l'abordait forcément bien moins qu'à Londres par exemple. Les gens la connaissant ici personnellement, ils l'avaient suivi tout du long. Et puis, Fortingall n'était qu'une petite fille. Ceux qu'elle ne connaissait pas et qui ne la connaissaient pas ne savaient d'ailleurs pas qu'elle faisait partie d'un groupe, sans doute car la ville n'était pas assez moderne. — It's a miracle we've never properly met before. We do seem to have the same friends. De plus, elles viennent de la même ville et ne se sont jamais parlés avant. Mais c'était désormais chose faite. Reese ne connaissait pas tous les habitants de la ville, ce n'était pas possible, mais une bonne partie. De plus, elle ne savait pas l'âge de Niomi, mais cette dernière semblait plus jeune qu'elle dans ce qu'elle dégageait. De toute façon, elle sait pour sûr qu'elles n'ont pas le même âge, Reese se serait souvenue avoir été au même niveau de classe qu'elle. — Did you come back here because of the break? Une pause qui avait été décidé en groupe, chacun ayant besoin de ce moment. Mais surtout Reese, qui n'aurait pas réussi à sourire et performer comme il le faudrait. La douleur avait était trop intense pour qu'elle continue à chanter, alors qu'elle venait tout juste de perdre son mari. Et de toute façon, beaucoup de chanteurs ou groupes de musiques connaissaient des périodes de pause et le leur n'y avait pas échappé. — Sorry, I was just worried about you. Please don't feel like you need to answer. Reese n'avait jamais étalé sa vie privée, n'avait jamais souhaité faire parler d'elle pour cette partie d'elle. Pourtant, les médias avaient tout de même su qu'elle avait été marié et qu'il était décédé. Mais la jeune femme n'avait jamais souhaité en parler officiellement, c'était trop personnel. Il n'y avait donc jamais rien eu d'affirmer. — I always live here, in Fortingall, except the times I have to travel for concerts, or interviews. Et c'était vrai, Reese revenait toujours à Fortingall, car c'était sa maison. Elle n'avait pas voulu s'installer à Londres pour se faciliter la vie mais avait préféré rester ici, bien que les déplacements aient souvent été nombreux. Mais en ce moment, plus besoin, elle restait ici. — And you live here since you were born ? Car après tout, Niomi lui avait simplement dit qu'elle avait été heureuse d'apprendre que Reese venait d'ici. — You do look amazing. But I know for a fact, the outside is mostly all the time, wrong. Reese ne la connaissait absolument pas, à part le très peu de ce que lui avait dit Poppy, mais Niomi semblait tellement bienveillante, douce et gentille. — Thanks, you do too. Pas simplement pour renvoyer le compliment, mais parce que c'était la vérité. — But don't worry, we'll come back better than before thanks to this break. Elle revient sur leur groupe, en lui disant ce qu'elle espère bien tenir et lui sourit pour accentuer ses dires. Cette pause ne pouvait que leur faire du bien, ils avaient alors chacun quelque chose de nouveau à raconter.

_________________
Difficult relationships come into our lives for a reason. No one would choose them, certainly. But if we let them, they can teach us how to be flexible with others and more forgiving.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: blooming with the roses [w/reese]   

Revenir en haut Aller en bas
 
blooming with the roses [w/reese]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fabriquer ses roses en papier
» NOUVELLE TECHNIQUE POUR FAIRE DES ROSES SPLENDIDES
» Pétales de roses cristalisées
» Biscuits roses de Reims
» Brioche de St Génix ou Brioche aux pralines roses

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
▪ a touch of magic. :: III. / FORTINGALL, SCOTLAND :: ROSE PAYTEN SQUARE :: Rose Payten Square-
Sauter vers: