AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  


Partagez | 
 

 □ she's the candle burning in my room.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elena Moon

avatar

Messages : 14
Avatar, © : emma stone | © freesia (av), allofthestars@tumblr (gifs).
Multinicks : lyra.
Pseudo : tiffany, océane.
Age : twenty-six yo.
Job : photographer, running for long wild landscapes and pretty lights.
Status : fiercely independent.
Top wishes : deal with her family legacy, avoid problems, lose her mind.

MessageSujet: □ she's the candle burning in my room.   Sam 28 Jan - 22:18


elena moon
She's like the wind through my tree,
She rides the night next to me.

i | one thousand paper cranes
nom complet ▪️ On chuchote sur leur passage. Certains vont jusqu'à les décrire comme maudites. Pourtant, elle n'est que la représentante d'une autrefois noble lignée. C'était avant que le chaos s'abatte sur cette famille. Mais de cette époque, Elena Jane Kathleen Moon ne connaît que les récits, n'a vécu que des périodes moins envieuses. âge, date et lieu de naissance ▪️ Vingt-six ans, à peine un peu plus que le quart de siècle. Vieillir, elle s'en fiche. Tout ceci passe au second plan, d'ailleurs elle-même a tendance à oublier son anniversaire. Ce sont ses cousines qui le lui rappellent : née un trente-et-un octobre à Fortingall. Apparemment, l'ironie ne tue pas. nationalité et origines ▪️ De souche écossaise, c'est Britannique qu'il est écrit sur ses papiers d'identité. Ses cheveux de feu trahissent pourtant les origines paternelles, seul vestige de son passage au sein de la famille, ses racines nord-irlandaises. occupation, diplôme(s) et situation financière ▪️ Elle aurait pu faire sa vie loin d'ici, Elena. Après tout, elle est allée à l'université. Elle a étudié l'Histoire de l'Art, mais pas n'importe où : à Oxford. Là où Moon ne voulait rien dire d'autre que Moon. Puis, un mois avant d'être diplômée en master, Elena a tout plaqué. Elle est retournée à Fortingall, se rendant compte que même en Angleterre, elle ne pouvait être autre que maudite. C'est presque par hasard qu'elle a décidé d'exercer la profession de photographe. Un métier qui sied bien à son caractère : indépendante, solitaire. Un métier qu'elle peut exercer sans contrainte, et qui lui apporte même un léger succès, exposant hors des murs de Fortingall. état civil et orientation sexuelle ▪️ Fuir le bonheur de peur qu'il ne se sauve. Une phrase qui décrit à merveille l'attitude d'Elena. Célibataire, elle se méfie des hommes. Créature farouche, elle n'en demeure pas moins attirée par la gente masculine. Elle aime les hommes bourrus, ceux qu'il faut amadouer. situation familiale ▪️ Élevée par sa mère et ses tantes. Aux côtés de ses cousines. Daphne et Kali sont davantage que des cousines à ses yeux, elles sont comme des sœurs. Elles ont grandi ensemble, véritablement. Quant à son père, elle ne l'a peu connu. Il a brusquement quitté la ville lorsqu'elle avait quatre ans. Des rumeurs circulent à son sujet. On parle de désertion, de fugitif. D'autres parlent d'un repris de justice. Des murmures laissent entendre que Bryan n'était pas son véritable nom. Elle a pu en entendre beaucoup, au fil des années : il aurait pris un bateau pour New York selon les uns, d'autres pensent qu'il est retourné en Irlande, tandis que des voix s'élèvent pour dire qu'il n'a jamais quitté le Royaume-Uni vivant. traits de caractère ▪️ Indépendante, farouche, fidèle, méfiante, rancunière, protectrice, mystérieuse, jalouse, éloquente, solitaire, hautaine, fière, possessive, dévouée. groupe ▪️ Spring. avatar ▪️ Emma Stone.

ii | drop of rhum on my tongue
Une Moon, doublée d'une chevelure de feu. Un nom hérité d'une mère qui lui a tout donné, une couleur qui n'est qu'une trace d'un père dont elle a quelques souvenirs. On l'a dit maudite, comme le reste de sa famille. On la dit victime du sort. Aucun homme ne leur survit, son père le premier. Puis il y a elle, Elena. Une Moon à la chevelure flamboyante. Les chuchotements, elle les entend. Sorcière, dit-on. L'oeuvre du diable, vont jusqu'à murmurer certains. ▪️ Les souvenirs de son père sont rares. Une photographie conservée par sa mère. Elle a de lui sa chevelure, garde en mémoire son regard clair et sa barbe taillée. N'a jamais su, n'a jamais posé de question. Sans doute par peur de briser le cœur de sa mère. Sans doute par l'habitude, aussi. Elena, elle a vite compris que dans cette famille, il n'y a plus de place pour les hommes. Et elle s'en contente. ▪️ Elle semble ne pouvoir échapper au fardeau des Moon. Malchanceuse en amour. Elena considère avoir fait l'erreur de tomber amoureuse, une fois. Et elle se refuse à confier son cœur à quelqu'un, de peur qu'il ne se brise à nouveau. Les hommes la fascinent, créatures viles, manipulatrices, tout autant qu'ils la révulsent. ▪️ Un visage doux pour un tempérament orageux. Des sourires naturels qui cachent une personnalité affirmée. Véritable ouragan sur pattes, Elena est de celles qui n'aiment pas que l'on bouscule leurs habitudes. Elle n'est pas des plus sociables, au contraire. C'est une créature solitaire. Qui apprécie les sociabilités à dose minime. Qui n'hésite pas à se dévoiler, si besoin est, révélant le démon derrière la façade angélique. ▪️ Suicidaire. Auto-destructrice. Les qualificatifs ne manquent pas pour décrire son comportement. Elena aime vivre dangereusement. Sans se soucier des conséquences. S'affranchir des conventions sociales. Après tout, la société ne veut pas de sa famille. Alors, lorsqu'elle veut, elle prend. Elle est libre. Trop sans doute, aux yeux des bonnes gens de Fortingall. ▪️ La photographie n'est pas tout-à-fait un hasard, contrairement à ce qu'elle laisse croire. Un Pentax, vestige d'un amour passé. Son seul véritable amour, en fait. Celui dont les blessures infligées n'ont jamais complètement cicatrisé. Le bougre a été son professeur de philosophie durant un semestre. Eux, ça a duré trois ans. Sans doute, la jeune femme se complaît-elle dans une certaine souffrance. Sinon, elle n'aurait pas choisi un métier qui ne peut que la ramener à lui. ▪️ Les seuls qui comptent sont les siens. Sa mère. Ses tantes. Ses cousines. Sa seule constante. Celles vers qui va sa dévotion. Les hommes qu'elle fréquente ne sont que de passage. Ne font pas le poids face à leur clan. Sans doute, vaut-il mieux, au vu du sort réservé aux hommes de leur famille. Paradoxalement, Elena a le sentiment d'être le maillon faible de cette lignée, la plus vulnérable. ▪️ La nature est son royaume. C'est sans doute pour cette raison, qu'Elena demeure dans le coin. Qu'elle y est revenue, aussi. Elle aime l'espace. La quiétude. Ne s'imagine pas croupir dans une mégalopole. New York et ses huit millions d'âmes lui font horreur. Londres ne l'a jamais attirée. Elle aime le vieux. L'authentique. Exècre la modernité, elle qui se veut pourtant au-dessus de la tradition quant à ses mœurs. ▪️ Elena fait partie de ces personnes qui se cultivent un genre. Considérée par les habitants du coin comme une sorcière, elle s'en amuse un peu. A depuis longtemps adopté une garde-robe sombre, a renoncé aux teintures qu'elle faisait lorsqu'elle était à l'université. Le blond artificiel de ses jeunes années a depuis longtemps laissé la place à ce roux qui fait temps jaser. ▪️ Son amour va aux vieilleries. Ces meubles et objets que l'on trouve dans les brocantes, chez les antiquaires. Depuis quelques années, l'ambition d'Elena est de redonner au manoir son envergure passée. Une passion qui ne semble pas être partagée, mais qui l'occupe, donne un peu de sens à son existence. ▪️ Elena a une peur bleue de l'eau, et ne se baigne jamais. Une crainte liée à des histoires de l'enfance, sans doute. L'un de ses ancêtres, mort noyé. Un homme, en l'occurrence. Les étendues aquatiques ne lui inspirent pas confiance. Telle les chats de Daphne, la jeune femme en demeure éloignée, le regard mauvais. Un véritable déferlement de haine attend celui qui aura pour idée de la faire rentrer dans quoi que ce soit de plus grand qu'une baignoire.

the other side of a closed door:
 



_________________

take my mind and take my pain, like an empty bottle takes the rain. and take my past and take my sins, like an empty sail takes the wind.


Dernière édition par Elena Moon le Mar 7 Fév - 23:46, édité 27 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elena Moon

avatar

Messages : 14
Avatar, © : emma stone | © freesia (av), allofthestars@tumblr (gifs).
Multinicks : lyra.
Pseudo : tiffany, océane.
Age : twenty-six yo.
Job : photographer, running for long wild landscapes and pretty lights.
Status : fiercely independent.
Top wishes : deal with her family legacy, avoid problems, lose her mind.

MessageSujet: Re: □ she's the candle burning in my room.   Sam 28 Jan - 22:18

- i wanna kiss you, make you feel alright -
i'm just so tired to share my nights.

- You lied to me. Son regard se remplit d'horreur. Pourtant, elle a su dès qu'elle était rentrée dans la pièce. Mais l'entendre, voir son visage empli de colère lui semble tout-à-coup insurmontable. Plus que son visage, c'est son corps qui semble empli de violence. - James, I... Elena essaie de dire quelque chose, de trouver une justification. Mais rien n'excusera cette minable erreur. Pourtant, elle ferait n'importe quoi. Pour qu'il lui pardonne. Pour que cet air de dégoût disparaisse de son visage. Elle demande une chance. Une chance d'expliquer comment une stupide dispute l'avait menée là. Que les torts sont partagés. - Don't even try. I ain't gonna believe a word you say anyway. Les mots la frappent. Tranchants. Assassins. Sa gorge se noue. Les larmes menacent de tomber. Non, elle ne pleurera pas. Elle ne lui donnera pas ça. Il faut mettre des mots sur l'atroce vérité. Parce que son erreur n'est pas tant d'en avoir embrassé un autre, mais de l'avoir regardé droit dans les yeux pour lui mentir à ce sujet. - At least let me explain! Elle se défend, affronte son regard. Comme elle l'a toujours fait. Elle n'a jamais, au grand jamais, laissé James et les quinze ans qui les séparent s'en prendre à elle de cette manière. Si elle a craqué l'allumette,c'est lui qui a préparé le bûcher et il ferait mieux de s'en rappeler. - I always had a fucking feeling. Son ombre se fait menaçante, tandis qu'il se rapproche d'elle. Appuyée contre le mur, elle l'observe. Parvenue à le faire sortir de ses gonds, à le voir réagir. Elena fait mieux face à la rage qu'à la déception. - How many times can I say I'm sorry? La goutte de trop. Elle tressaille, alors qu'il est à présent nez à nez avec elle, entendant son poing frapper contre le mur. Ses yeux ne lâchant pas les siens, pendant plusieurs secondes. Voyant la lueur dans son regard s'assombrir, alors qu'elle recommence à respirer. Un instant, elle a eu peur de lui.  - You better not be here when I get back. Elle sait ce qu'il est en train de faire. Reconnaît ce geste, alors qu'il claque la porte derrière lui. Cette façon de lui tourner le dos, de quitter la pièce. Cette manière, typiquement britannique, de sortir du pub avec une démarche presque aristocratique. Pour finalement revenir, parce qu'on n'a pas vraiment envie de changer de pub. Mais cette fois, c'est différent : il ne reviendra pas.

Une tasse de café dans la main, Elena lit tranquillement son journal, debout contre le comptoir de cuisine. Elle tâche d'ignorer les regards qu'elle sait tournés vers elle. Depuis son retour dans la demeure familiale, elle sait susciter les interrogations. Elle est revenue sans un mot, sans explication. Un mois avant d'être diplômée. Oh, elle pourrait en parler, mais elle n'en a pas envie, ni la patience. Des semaines durant, elle a parcouru la campagne. Seule. Se perdre pour oublier la folie. Celle de ce chagrin d'amour. Des journées passées à réfléchir. A ce qu'elle allait bien pouvoir faire, James n'appartenant plus à sa vie. Une idée qu'il lui a fallu accepter. Malgré tout ce qui demeure inachevé et inavoué. L'idée avait fait son chemin, pas à pas. A mesure qu'elle respirait de nouveau. Sous l’œil exaspéré, mais patient des siens. Un Pantex qu'il lui a laissé. Elle a été surprise de le retrouver dans ses affaires, préparées à la hâte. Mais quelque part, a su qu'il n'était pas là par hasard. Un Pantex qu'elle avait fini par emmener au cours de ses excursions. L'idée était venue à elle, comme une évidence. Ses yeux finissent par délaisser l'article sur lequel elle tâchait de se concentrer, pour se porter sur ses tantes, ses cousines. Des mois qu'elle est rentrée, maintenant. Des mois qu'elle ne dit pas plus que des banalités. N'évoque pas la raison de son retour, raison dont elles ont idée. Elena les fixe pendant un moment, avalant une gorgée de café. Sans doute, attendent-elles qu'elle craque. Ouvre son sac. Mais elle n'en a pas envie. Ce qu'elle veut, c'est oublier. Lui, mais s'oublier elle-même également. - I'm alright, qu'elle lâche finalement, balayant la pièce du regard. Son ton est ferme, sa voix assurée. Sans un regard, elle replie son journal, cale sa tasse de café contre elle pour rejoindre la terrasse. Malgré les interrogations qu'elle continue de susciter. Le temps des explications est venu, et il n'y en aura pas davantage. Elena a décidé d'avancer, désormais.

Un mince drap de coton recouvre son corps nu, cigarette coincée entre la première et la deuxième phalange. Doucement, la notion du temps semble se rappeler à elle. Elena ignore depuis combien de temps elle est là, se souvenant vaguement comment elle s'est retrouvée dans les draps de cet homme. - What time is it? murmure-t-elle entre deux bouffées, la tête contre le torse de Wyatt. Quelques paroles échangées, un verre en entraînant un autre. Une danse, puis une deuxième. Elle l'avait trouvé intrigant. Un peu mystérieux. - Hmm... It's late. Or early, almost. Il attrape la cigarette que la jeune femme lui tend, la porte à sa bouche puis l'écrase tandis qu'elle se tourne vers lui, esquisse un sourire, soupire. Elle serait bien restée là, pour une fois. Mais sans doute, ne vaut-il mieux pas. Pour rester sur le souvenir d'une agréable nuit. Quand bien même ne l'avait-elle jamais rencontré avant ce soir-là. - I'd better go. My fam's gonna kill me. Elena se rapproche un peu plus de lui, les doigts du jeune homme se glissent entre ses mèches de cheveux, le regard bleu de la rousse se plongeant dans le sien. Il glisse quelques cheveux derrière son oreille, tandis qu'elle l'observe, un léger sourire sur le bout des lèvres. - Whenever I can take you out? Elle arque un sourcil, surprise. N'envisageant plus depuis un moment ce genre de situation. - You want to take me out? Elle ne sait plus vraiment comment les choses en sont arrivées là. Elena ne cache pas son étonnement, le fixe du regard. Souriante. - Yeah, sure, I mean... This was fine, but it seems a proper way I mean. Elle n'avait jamais envisagé de le revoir. Mais pourtant, c'est bien vers lui que son visage se penche. C'est bien les lèvres de Wyatt que les siennes effleurent. Ne repoussant pas sa proposition. - You're so funny. Pas d'animosité, ni de moquerie. Seulement un constat. En voilà un qui ne sait décidément pas que les femmes Moon jettent le malheur sur les hommes qu'elles fréquentent.

_________________

take my mind and take my pain, like an empty bottle takes the rain. and take my past and take my sins, like an empty sail takes the wind.


Dernière édition par Elena Moon le Mar 7 Fév - 23:44, édité 26 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kali Moon
- press her to paper and call it art
avatar

Messages : 18
Avatar, © : zoey deutch (© catwalks)
Multinicks : adrian, niomi.
Pseudo : catwalks, clau.
Age : twenty-three yo.
Job : failed scientist, work in a fucking bar, for the biggest bastard, ever.
Status : not into assholes.
Top wishes : poison every jerk on earth, men, mostly.

MARK MY WORDS;
Mood: gfy.
Relationships:
Availability: available - fr/ang.

MessageSujet: Re: □ she's the candle burning in my room.   Dim 29 Jan - 0:19

ewwwwww.

_________________
throw roses into the abyss and say: ‘here is my thanks to the monster who didn’t succeed in swallowing me alive.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Basil Cobalt
◦ you want a heart in this life, you pay for it.
avatar

Messages : 552
Avatar, © : irons (©clau aka picasso).
Multinicks : syl, daphne.
Pseudo : belispeak, anaïs.
Age : twenty-nine years old and a severe case of peter pan syndrome.
Job : owner of the sceptic's companion, a bar in central fortingall.
Status : cute but psycho.
Top wishes : avoid problems, get out of this shithole of a town for a bit, visit Rob's grave.

MARK MY WORDS;
Mood: dry.
Relationships:
Availability: open / fr - eng.

MessageSujet: Re: □ she's the candle burning in my room.   Dim 29 Jan - 10:01

Vous êtes bien jolie.

_________________
you and I are two oceans apart, we're on earth to break each others hearts, in two.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elena Moon

avatar

Messages : 14
Avatar, © : emma stone | © freesia (av), allofthestars@tumblr (gifs).
Multinicks : lyra.
Pseudo : tiffany, océane.
Age : twenty-six yo.
Job : photographer, running for long wild landscapes and pretty lights.
Status : fiercely independent.
Top wishes : deal with her family legacy, avoid problems, lose her mind.

MessageSujet: Re: □ she's the candle burning in my room.   Dim 29 Jan - 10:20

Kali Moon a écrit:
ewwwwww.



Basil Cobalt a écrit:
Vous êtes bien jolie.

Et toi donc, tes multiples visages n'ont rien à envier

_________________

take my mind and take my pain, like an empty bottle takes the rain. and take my past and take my sins, like an empty sail takes the wind.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Philip Shellford

avatar

Messages : 28
Avatar, © : redmayne (© clau.)
Pseudo : spf.
Age : thirty years old, he'll celebrate his thirty-first birthday in a few months
Job : royal prince dreaming of being historian
Status : single lad in search for a bride

MessageSujet: Re: □ she's the candle burning in my room.   Dim 29 Jan - 10:32

j'ai été voir la la land hier, alors je te dis pas les feels.
(re)bienvenue, je peux te prêter mon prince si t'as besoin de lien (entre roux, faut se soutenir. )

_________________


made of memories
if the moon smiled, she would resemble you. You leave the same impression of something beautiful, but annihilating.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elena Moon

avatar

Messages : 14
Avatar, © : emma stone | © freesia (av), allofthestars@tumblr (gifs).
Multinicks : lyra.
Pseudo : tiffany, océane.
Age : twenty-six yo.
Job : photographer, running for long wild landscapes and pretty lights.
Status : fiercely independent.
Top wishes : deal with her family legacy, avoid problems, lose her mind.

MessageSujet: Re: □ she's the candle burning in my room.   Dim 29 Jan - 10:58

Philip Shellford a écrit:
j'ai été voir la la land hier, alors je te dis pas les feels.
(re)bienvenue, je peux te prêter mon prince si t'as besoin de lien (entre roux, faut se soutenir. )

Bah écoute, je ne suis pas du tout branchée comédies musicales, mais le trailer me tente, c'est rare
Je comptais te mpotter de toute façon, un lien avec Elena et/ou Lyra est inévitable

_________________

take my mind and take my pain, like an empty bottle takes the rain. and take my past and take my sins, like an empty sail takes the wind.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Poppy Bloom
— sunshine mixed with a hurricane.
avatar

Messages : 314
Avatar, © : alicia vikander, hathaways, p.d.
Pseudo : ivy.
Age : twenty-seven y.o.
Job : linguistics PhD, specializing in scottish gaelic folklore.
Status : single & elusive. 'you pressed your lips against mine and drowned me with promises you didn't keep.'
Top wishes : cross everything off the list, figure things out, stop grieving.

MARK MY WORDS;
Mood: hunting happiness.
Relationships:
Availability: fr/en, (♟♟♙)

MessageSujet: Re: □ she's the candle burning in my room.   Lun 30 Jan - 10:04

une moon rousse
rebienvenue, t'es belle

_________________

she was a map of fragile fingers, 
of brittle bone. a page left open, a place you’d never known. her margins stained with ink, she read: 
“something beautiful happened here.”


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Izïa Hepburn

avatar

Messages : 13
Avatar, © : nina dobrev © entre deux mondes
Pseudo : NEW YORK.
Age : 28, almost old but not quite yet.
Job : Bookshop keeper, booktuber, blogger.
Status : Daydreaming about a customer.
Top wishes : Gain subscribers, gather the courage to talk to him, find time to read even more.

MARK MY WORDS;
Mood: Cautiously optimistic.
Relationships:
Availability: free (0/3) ~ fr / eng.

MessageSujet: Re: □ she's the candle burning in my room.   Dim 5 Fév - 15:22

Je sors de ma troisième séance, mon âme est devenue ce film. Garde-moi un super lien s'il te plaît
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elena Moon

avatar

Messages : 14
Avatar, © : emma stone | © freesia (av), allofthestars@tumblr (gifs).
Multinicks : lyra.
Pseudo : tiffany, océane.
Age : twenty-six yo.
Job : photographer, running for long wild landscapes and pretty lights.
Status : fiercely independent.
Top wishes : deal with her family legacy, avoid problems, lose her mind.

MessageSujet: Re: □ she's the candle burning in my room.   Dim 5 Fév - 19:37

Merci à vous I love you
Je suis lente, mais cette fiche avance Arrow

_________________

take my mind and take my pain, like an empty bottle takes the rain. and take my past and take my sins, like an empty sail takes the wind.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adrian Barsentti

avatar

Messages : 454
Avatar, © : jamie dornan (©anaïs)
Multinicks : kali, vera.
Pseudo : catwalks, clau.
Age : thirty-one years-old, big'ol'guy.
Job : hates his job, works at his best mate bar.
Status : single af, try to win his ex back.
Top wishes : kill him and then drink to forget with him, bring her to london, do something for valentine's day.

MARK MY WORDS;
Mood: uncertain.
Relationships:
Availability: available - fr/ang.

MessageSujet: Re: □ she's the candle burning in my room.   Ven 10 Fév - 1:03

Comme si j'allais pas te validé. Tout est beau, wow, je m'incline.

_________________
- darkness steps close to his soul and he laughs, amused and confused not knowing whether to leap into it or away.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fairylights.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: □ she's the candle burning in my room.   

Revenir en haut Aller en bas
 
□ she's the candle burning in my room.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
▪ a touch of magic. :: II. / WE ARE, EACH OF US, A LITTLE UNIVERSE :: IN EVERY MAN THERE IS A CHILD :: LOVE AND SOME VERSES-
Sauter vers: