AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  


Partagez | 
 

 what would you do? [w/poppy]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Reese Windsor

avatar

Messages : 144
Avatar, © : lily james, freesia.
Pseudo : crick, dorine.
Age : twenty-seven yo.
Job : singer in a jazz/indie pop group.
Status : widow, but her heart seems taken again.
Top wishes : unpack her boxes, know what she really wants.

MARK MY WORDS;
Mood:
Relationships:
Availability: fr/en, available.

MessageSujet: what would you do? [w/poppy]   Dim 15 Jan - 22:09


bring me some hope, by wandering into my mind
something to hold onto, morning, or day, or night.


A la soirée du nouvel an organisée au château, Reese s'était volatilisée à la fin du feu d'artifice, sans même dire bonne nuit ou bonne année à qui que ce soit, pas même Poppy. Elle avait préféré s'en aller, ses pensées étant complètement prises. Finalement, Reese n'était pas restée très longtemps, juste le temps de se faire voir. Discussion très rapide avec Poppy puis avec Adrian puis elle n'était déjà plus là. La jeune femme n'avait alors pas su ce que la brunette avait fait de sa soirée, sachant que la dernière fois qu'elle avait jeté un coup d’œil, elle se trouvait avec Basil et une autre femme. Après une nuit mouvementée car son cerveau était beaucoup trop en action, Reese avait envoyé un message à son amie, lui demandant si elles pouvaient se voir, auquel elle lui avait heureusement répondu positivement. En fin d'après-midi, elle débarquait alors chez Poppy, quoi habitait dans le même quartier qu'elle. Tant mieux, pas besoin de trop bouger, quoi qu'elle serait quand même venue. Avec seulement son sac à main, Reese arrivait chez Poppy. — Happy new year !, fit-elle avec grand enthousiasme, serrant Poppy dans ses bras. Car finalement, elles ne s'étaient pas vues lorsque minuit était passé. Première fois donc qu'elles se voyaient cette année-là. Reese souhaitait le meilleur pour celle qui se trouvait en face d'elle. Qu'elle soit heureuse, remplie de bonheur. Mise à l'aise car son manteau retiré ainsi que son sac à main, Reese s'était installée sur le canapé. — I want to know everything that happened at the castle during the evening. Poppy et Reese se disaient tout, ou presque en tout cas, mais cette fois-ci n'y dérogerait pas. Et elle était beaucoup trop curieuse pour ne rien demander. — The last time I saw you, you were with Basil. Un sourire en coin, se disant qu'il s'était peut-être passé quelque chose d'intéressant. Reese avait elle aussi quelques petites choses à lui raconter, mais elle se doutait qu'elle n'approuverait pas. Elles se connaissaient bien trop. Autant le dire directement. Et pour être direct, ça l'est. — He kissed me and I didn't pushed him back. Pas besoin de dire qui il est, Poppy devait bien se douter. Quoi que. Reese avait été elle-même étonnée que la conversation ne vire pas à la dispute, alors Poppy le serait sans doute. La bombe était lancée, et Reese regardait Poppy afin de voir sa réaction. Elle n'avait pas eu besoin de passer par quatre chemins, ça n'aurait servi à rien d'attendre car tôt ou tard, elle le lui aurait dit. C'était chose désormais faite. Reese avait tout demandé d'un seul coup, en annonçant ce qu'elle avait à lui dire aussi. La discussion pourrait vite devenir difficile à suivre Elles avaient finalement beaucoup à rattraper alors que ça ne faisait que plusieurs heures qu'elles ne s'étaient pas vus. — Adrian. Finalement, si. Elle devait lui dire car elle se rendait compte que le dernier nom qu'elle avait prononcé avant de lui dire cela, était Basil. Alors autant ne pas avoir de malentendu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Poppy Bloom
— sunshine mixed with a hurricane.
avatar

Messages : 314
Avatar, © : alicia vikander, hathaways, p.d.
Pseudo : ivy.
Age : twenty-seven y.o.
Job : linguistics PhD, specializing in scottish gaelic folklore.
Status : single & elusive. 'you pressed your lips against mine and drowned me with promises you didn't keep.'
Top wishes : cross everything off the list, figure things out, stop grieving.

MARK MY WORDS;
Mood: hunting happiness.
Relationships:
Availability: fr/en, (♟♟♙)

MessageSujet: Re: what would you do? [w/poppy]   Mar 17 Jan - 23:20

did they actually break us?
or do we break ourselves loving them?
Poppy avait été réveillée par la sonnerie de son téléphone sur la table de nuit et, peu caractéristique, avait poussé un gémissement de douleur lorsque le rétro-éclairage lui perça les paupières. Quelque part dans un état entre éveil et sommeil, elle inscrit dans son subconscient : Reese, maison, aujourd'hui. Le téléphone avait été reposé à l'emplacement initial et, dans le même mouvement, elle s'était roulée en boule dans les draps, retrouvant Morphée aussitôt. Ce n'est que quelques heures plus tard que la réelle émergence a lieu. Le voisin s'est contenté d'ouvrir ses volets avec énergie, et le son lui a donné l'impression que quelqu'un apposait une visseuse contre son crâne. Le bras plié contre le visage – car la Poppy de hier soir, passablement éméchée, n'a pas été fichue de fermer les rideaux – elle replace les différents éléments de son réveillon dans le puzzle de la veille. Il y eut le bal, le champagne, le feu d'artifice (elle est très attentionnée à garder tout souvenir social hors de sa mémoire). Elle était occupée à rentrer lorsqu'elle tomba, à l'entrée du château, nez-à-nez avec la fille d'un ami de son père, rentrée pour les fêtes, qui l'avait convaincue de venir boire un verre avec elle et son frère. Le champagne était devenu whisky  - et Poppy n'a aucune certitude sur quand ni comment elle est rentrée. Le fait est qu'elle se réveille dans son propre lit, seule, ce qui est déjà un progrès en soi par rapport à sa dernière Saint Sylvestre. Elle passe l'après-midi à végéter sur le canapé, dans le pull en mailles le plus épais qu'elle soit parvenue à trouver, jusqu'à ce que Reese n'arrive, insufflant sa joie de vivre dans la maison morne. "Happy new year, love." Etant ses premiers de la journée, les mots sont rauques, mais l'intention y est. Reese suit Poppy jusqu'au salon et, presque directement, comme pour s'obliger à le dire tant qu'elle en a le courage, elle lui lâche une bombe sur les genoux. Si, dans aucunes circonstances, l'information n'aurait été facile à processer, la gueule de bois rend la manœuvre presque impossible. Poppy, toujours debout, immobile, hoche silencieusement la tête, lèvres plissées. "We're gonna need tea." Sans attendre de réponse, elle fait volte-face, se dirige vers la cuisine et, à travers la porte ouverte, elle sent le regard de Reese peser sur elle. Elle s'affaire avec la bouilloire, les cuillères et, une minute plus tard, fait le trajet en sens inverse, deux tasses fumantes en main. Elle se laisse tomber sur le vieux canapé en cuir à son tour, ramenant ses jambes contre elle. Adrian et Reese. Reese et Adrian. Elle ne sait pas par où commencer. Tant de questions et si peu de force pour les poser. Soigneusement, elle choisit dans le lot des interrogations celle qu'elle parvient à saisir en premier. "He just proposed to his girlfriend. Are you…" Elle cherche ses mots, ignore comment exprimer sa pensée sans blesser son amie "alright with that? Are you sure it wasn't a desperate move on his part?" Poppy se déteste de commencer par là, de ne pas prendre le temps de se réjouir mais il est tout bonnement impossible que ce fait n'ait pas traversé l'esprit de Reese, et elle le sait. Elle tend la main jusqu'à la tasse la plus proche et la ramène contre ses genoux, les paumes serrées autour du contenant chaud. "You have to tell me the whole story, of course. It's just – I don't trust the guy." Ce n'est un secret pour personne, mais elle juge tout de même bon de le répéter. Et dire qu'elle s'était enfin résolue à annoncer à Reese qu'elle s'en allait. Les grands aveux allaient pouvoir attendre. Une belle journée de plus que Barsentti avait réussi à ruiner. Ça en devenait une habitude.

_________________

she was a map of fragile fingers, 
of brittle bone. a page left open, a place you’d never known. her margins stained with ink, she read: 
“something beautiful happened here.”


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reese Windsor

avatar

Messages : 144
Avatar, © : lily james, freesia.
Pseudo : crick, dorine.
Age : twenty-seven yo.
Job : singer in a jazz/indie pop group.
Status : widow, but her heart seems taken again.
Top wishes : unpack her boxes, know what she really wants.

MARK MY WORDS;
Mood:
Relationships:
Availability: fr/en, available.

MessageSujet: Re: what would you do? [w/poppy]   Jeu 19 Jan - 20:47



Poppy et Reese se connaissaient depuis l'enfance, ayant été obligées de se connaître. Voisines, camarades de classe et amies. Le genre d'amis qui se disaient tout, peu importe si l'autre n'était pas d'accord. Souvent des disputes, mais au final, elles se retrouvaient toujours, comme si de rien n'était. Installée sur le canapé, Poppy la rejoint, lui donnant une tasse de thé. En effet, ce ne sera pas de trop. — He just proposed to his girlfriend. Are you alright with that? Are you sure it wasn't a desperate move on his part ? Et c'était la première pensée qu'elle avait eu après qu'ils se soient embrassés. Sa presque fiancée, bien qu'il disait que ce n'était plus sa petite-amie. C'était trop tôt, qu'elle avait pensé. Elle soupire, se remémorant le moment et espérant que Poppy n'ait pas raison. — I don't think so. Elle se rendait compte qu'elle ne pouvait pas affirmer en être sûr. Et puis, l'alcool avait peut-être eu beaucoup d'emprise sur Adrian. — But I told him we couldn't do that. But on the other hand, I really enjoyed this moment. Seeing him again after all this time. Reese avait quelques fois parlé à Poppy d'Adrian, du fait qu'il lui manquait, qu'elle aurait aimé qu'il n'ait pas besoin de partir. Mais cela ne restait qu'un sujet occasionnel afin de passer à autre chose. — You have to tell me the whole story, of course. It's just – I don't trust the guy. Reese sourit à l'entente de ce que lui dit Poppy. La jeune femme savait pertinemment que la brune ne l'aimait pas, et c'était compliqué de se dire que Poppy pouvait avoir un avis objectif. — We were together for five years. Five years, Poppy. It's my longest relationship. Pas pour lui, mais pour elle, c'était le cas. Il y a dix ans, ils se mettaient ensemble. Les deux mains sur la tasse chaude, Reese la ramena jusqu'à sa bouche, pour en boire quelques gorgées, le liquide étant pourtant brûlant. — He told me that he didn't want to be far from me anymore. He said he could never forget me. Que de belles paroles. Et elle l'espérait vraiment sincère car Reese n'avait vraiment pas pu l'oublier, bien qu'elle ait ensuite refait sa vie, puis se soit mariée. Il le fallait bien de toute façon, elle ne pouvait pas attendre toute sa vie. Mais l'oublier avait été sans doute plus difficile sachant ce qu'elle lui avait fait et elle n'avait jamais pu être tranquille avec ça. Encore moins désormais qu'il était revenu et qu'elle le lui cachait. Tout comme à Poppy d'ailleurs. Probablement la seule chose que Poppy ne savait pas de Reese. — I blamed him for all those years when he was gone. But I don't even know why. Lui en vouloir d'être parti alors qu'elle avait été d'accord, qu'ils avaient pris la décision ensemble et qu'elle l'avait même poussé à le faire, car elle s'en serait voulu de l'avoir retenu. — What would you do instead of me ? Et elle insistait bien sur les trois derniers mots, il fallait qu'elle se mette à sa place. C'était vraiment se mettre une corde du cou de lui demander cela, mais elle avait besoin d'elle au final.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Poppy Bloom
— sunshine mixed with a hurricane.
avatar

Messages : 314
Avatar, © : alicia vikander, hathaways, p.d.
Pseudo : ivy.
Age : twenty-seven y.o.
Job : linguistics PhD, specializing in scottish gaelic folklore.
Status : single & elusive. 'you pressed your lips against mine and drowned me with promises you didn't keep.'
Top wishes : cross everything off the list, figure things out, stop grieving.

MARK MY WORDS;
Mood: hunting happiness.
Relationships:
Availability: fr/en, (♟♟♙)

MessageSujet: Re: what would you do? [w/poppy]   Ven 20 Jan - 16:28

Poppy a le mensonge en horreur. C'est épidermique, ses pores se révoltent à la simple idée des mots qui sonnent faux, et si les entendre est un coup dans l'abdomen, les prononcer lui est presque toujours physiquement impossible. Lorsque la vérité n'est pas une option, elle feint la quinte de toux, la surdité, prétend être appelée ailleurs. Dans les cas les plus extrêmes, si elle est obligée d'inventer, elle y pensera toute la nuit, se rongera les intestins à la pensée même d'avoir trahi ce langage à qui elle a voué sa vie. Elle suppose qu'elle se trouve justement là, la raison pour laquelle ses proches réclament son opinion. Ils savent parfaitement que ce qui échappera de ses lèvres sera vrai, incontestablement. Elle sait que c'est ce que Reese attend d'elle. Leur amitié vieille de toujours est la preuve que le tough love fonctionne. Qu'elles ont beau rencontrer des obstacles, emprunter des embranchements différents, leurs chemins respectifs les ramènent toujours l'une à l'autre. Poppy comprend qu'au milieu du dilemme de Reese, de ses incertitudes, elle a besoin d'un peu de vérité. Et si les filles ont toujours eu du mal à se mettre d'accord, si leur amitié sans filtre les a souvent poussées dans les ronces, au moins, les dissonances ont le mérite de leur permettre d'y voir plus clair. Poppy écoute avec attention – autant qu'elle le puisse, puisque les souvenirs du whisky de la veille lui rendent les pensées douloureuses. Elle reste silencieuse. Songe à, toutes ces années en arrière, l'absence d'Adrian, qui avait rendu son amie à fleur de peau. Tout ce qu'il s'est passé depuis, Drew, le bonheur puis la perte. Elle essaie d'être positive, Poppy, véritablement, elle essaie. Mais il y a les he told me, he said, et tout ce qu'elle arrive à penser est smooth talker. Il sait se servir de ses paroles et a, elle en est certaine, le même degré de persuasion lorsqu'il susurre des mots doux à Reese que lorsqu'il cherche à la blesser, elle. Elle essaie de garder son expérience hors de l'équation, d'être objective – mais Reese la pousse de force à l'intérieur du problème. What would you do? Elle soupire. Réfléchit durant une longue seconde. "I'd love to tell you I'd go for it. Because life is bloody short, heaven knows we were both made very aware of it last year." Elle plante ses yeux dans ceux de Reese, et elles l'entendent toutes les deux le "but" monumental qui flotte dans l'air. "But, if I were you, truth is I'd be careful. I wouldn't want to be the rebound. I'd keep in mind that if his girlfriend had said 'yes', nothing would have ever happened again. I wouldn't let my happiness rely on some stranger's answer." Poppy se mord la langue pour rester impartiale, bien que sa langue soit lourde de tout ce qu'elle aimerait lui dire, des mots blessants d'Adrian, de son mépris sourd alterné à ses tentatives de charme. Elle ignore si son silence est dû à son amitié puissante pour Reese ou au fait qu'elle ne soit simplement pas certaine d'avoir le courage de s'embarquer dans cette conversation maintenant, et c'est peut-être ça, le pire, de ne pas le savoir. "But look at me, though," lâche Poppy, un rire dans la voix, alors qu'elle fait basculer sa tête contre le dossier du canapé. "The men I want run away from me, and the men who want me, I run away from. Should you really be asking me for advice?" L'ironie est lourde. Elle croyait être prudente, Poppy. Elle croyait se protéger. Durant tout ce temps, elle se pensait insubmersible. Elle a été prudente et elle est quand même parvenue à se faire piétiner le palpitant. Comme quoi, voilà où ça menait, les précautions. A un lit froid et une gueule de bois, les lèvres frôlées par rien d'autre que la mélancolie.  

_________________

she was a map of fragile fingers, 
of brittle bone. a page left open, a place you’d never known. her margins stained with ink, she read: 
“something beautiful happened here.”


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reese Windsor

avatar

Messages : 144
Avatar, © : lily james, freesia.
Pseudo : crick, dorine.
Age : twenty-seven yo.
Job : singer in a jazz/indie pop group.
Status : widow, but her heart seems taken again.
Top wishes : unpack her boxes, know what she really wants.

MARK MY WORDS;
Mood:
Relationships:
Availability: fr/en, available.

MessageSujet: Re: what would you do? [w/poppy]   Ven 20 Jan - 21:30

Les disputes fusaient souvent lorsque l'une n'était pas d'accord avec l'autre. Une relation de franchise s'était instaurée dès le départ entre Poppy et Reese, ce qui rendait leur amitié parfois tendue, mais ce n'était pas plus mal. Et à chaque fois qu'elles avaient une discussion, elles savaient pertinemment qu'elles donneraient leur avis, même si cela pouvait parfois blesser. — I'd love to tell you I'd go for it. Because life is bloody short, heaven knows we were both made very aware of it last year. Elle aimerait le dire, mais ne le fait pas. Reese ne s'y attendait pas de toute façon. Pendant la soirée au château, Reese avait instantanément pensé à ce qu'en penserait Reese, ce qu'elle lui dirait si elle était là, et qu'elle ne serait probablement d'accord. Que Reese n'aurait peut-être pas dû le laisser l'embrasser, aurait dû le repousser instantanément. — But, if I were you, truth is I'd be careful. I wouldn't want to be the rebound. I'd keep in mind that if his girlfriend had said 'yes', nothing would have ever happened again. I wouldn't let my happiness rely on some stranger's answer. Reese écoute donc son amie parler, et cette fois-ci, elle ne pouvait pas être en total désaccord avec elle, car elle avait d'elle-même eu des pensées semblables. Et une part d'elle se disait que c'était peut-être le cas, qu'elle était le deuxième choix, celui pour lequel il avait opté car elle était là à ce moment-là, car ils avaient déjà vécu quelque chose. Mais elle n'arrivait pas à comprendre pourquoi il aurait fait ça. Pourquoi il lui aurait donc dit cela ? Dans quel but ? — I'm not saying that I want to get back with him, it's not the case... Enfin, c'est ce qu'elle disait. Mais le pensait-elle réellement ? Pas sûr. — Deep inside me, I wanted him to come back, even when I was with Drew. But now that it is, it has become really complicated. Reese ne l'avait jamais dit à Poppy, ayant toujours prétendu être certaine d'avoir trouvé l'homme de sa vie en la personne de Drew. Mais elle avait dû s'en douter, de ce qu'elle lui avait dit avant que la blonde ne se remette justement en couple avec avec son défunt mari. Tout était désormais tellement trouble dans sa tête, tellement accentué depuis le retour d'Adrian. Que dire à Poppy quand elle ne savait elle-même pas ce qu'elle voulait ? Mais le compliqué, elles en étaient toutes les deux familières et Poppy ne pourrait pas dire le contraire. — But look at me, though, - The men I want run away from me, and the men who want me, I run away from. Should you really be asking me for advice? La blonde souriait à ce que la brunette venait de lui dire, et de sa façon de lui dire. Basil et Poppy, toute une histoire dont justement, Reese n'arrivait pas à tout comprendre. — Yes, because even if you are not always right, Et Reese insistait bien ce point, un regard malicieux sur le visage pour finalement redevenir sérieuse. — I still need to hear your opinion. Et Poppy le savait, sinon Reese ne serait pas venu ici. Car c'est vers elle qu'elle allait à chaque fois, à chaque question qui se posait, qui restait en suspens dans sa tête. — But tell me, what happened with Basil on New Year's Eve ? Reese revenait sur ce point très rapidement évoqué juste après qu'elles se soient dites bonne année, ayant bien remarqué qu'ils avaient parlé, ou en tout cas que Poppy était venu vers lui.

_________________
Difficult relationships come into our lives for a reason. No one would choose them, certainly. But if we let them, they can teach us how to be flexible with others and more forgiving.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Poppy Bloom
— sunshine mixed with a hurricane.
avatar

Messages : 314
Avatar, © : alicia vikander, hathaways, p.d.
Pseudo : ivy.
Age : twenty-seven y.o.
Job : linguistics PhD, specializing in scottish gaelic folklore.
Status : single & elusive. 'you pressed your lips against mine and drowned me with promises you didn't keep.'
Top wishes : cross everything off the list, figure things out, stop grieving.

MARK MY WORDS;
Mood: hunting happiness.
Relationships:
Availability: fr/en, (♟♟♙)

MessageSujet: Re: what would you do? [w/poppy]   Sam 21 Jan - 1:00

C'est écrit en lettres majuscules sur le front de Reese : les mots de Poppy ne la mènent nulle part. Ne font que l'enliser un peu plus dans ses incertitudes, qu'elle espérait voir s'estomper. Ne la poussent que plus loin dans ses contradictions : avoir espéré le retour d'Adrian sans pourtant vouloir reprendre où ils se sont arrêtés. Poppy ne peut malheureusement rien pour elle, car elle en a fini avec les convictions. Elle a passé sa vie à camper sur ses positions, pour finir par en arriver en plein cul-de-sac, pour finir par n'être plus sûre de rien. Elle croyait que sa place était ici, à Fortingall, jusqu'à ce qu'elle se rende compte que le concept de maison était changeant, saisonnier. Ne tenait qu'à quelques présences, qu'à une poignée de vies. Elle se pensait tellement forte, elle se croyait femme forteresse, jusqu'à laisser couler une larme dans une antichambre. Ça lui a pris du temps, vingt-sept années précisément, mais elle y est arrivée, entre une tasse de thé et sa meilleure amie, à l'impuissance philosophique : tout ce que je sais, c'est que je ne sais rien. Si seulement c'était vrai. Si seulement elle pouvait garder la tête en arrière, vivre en paix avec ses questions, se laisser porter par les évènements. Pourtant, sirotant distraitement son thé, elle ne peut s'empêcher de soupçonner, ou plutôt d'être certaine, de ce que Reese ne dit pas, de ce dont elle ne s'est peut-être même pas rendue compte. Avant que Poppy puisse peser les mots contre ses lèvres, décider si l'honnêteté brute devrait s'appliquer dans ce cas précis ou si le silence fera l'affaire, Reese est passée à un autre sujet, tout aussi épineux. Poppy, fière en amour, ou plutôt en échec, comme en toute chose, secrète et contemplative, balaie l'interrogation d'un mouvement de poignet. "Nothing. Or perhaps champagne happened, I'm not sure. Well, to be fair, not nothing," corrige Poppy, grommelant dans sa tasse de thé, un regard las posé sur son amie au dessus de l'arrête du mug. "We did exchange a grand total of five words in total neutrality. For the first time in... ever. I guess that's something." Le rire bref qu'elle s'octroie pour ponctuer son commentaire semble sonner le glas de Basil et elle, une bonne fois pour toutes. Elle dit 'neutralité' car 'indifférence' n'est pas un joli mot. Mais c'est de ça, qu'il s'était agi, en réalité. De leur grande fin fade, un soir de réveillon. Sans feu d'artifice, mais avec cinq mots vides. Bien que Poppy ait les yeux baissés, elle sent le regard de son interlocutrice peser sur elle. Elle sait que, peu importe où le cerveau de Reese est en train de voyager, elle ne veut pas en connaître le cheminement. Elle ne veut pas avoir à penser à lui. Alors elle se jette sur la première bouée de survie qui lui traverse l'esprit. A savoir, la pensée qui lui titillait la langue juste avant que Reese n'évoque Basil, la suspicion qui flotte toujours dans son thé. "My opinion, love," commence-t-elle sans prendre la peine d'annoncer qu'elle retourne en arrière dans la conversation, "is that a part of you wanted me to tell you it was wrong. To discourage you. You'd never come to me if you wanted to hear nice things about Adrian. You would not ask for my opinion. I think you've been hurt before, and now you're looking for a reason to run away from him." Elle laisse sa réflexion descendre lentement vers les genoux de Reese, telle une bulle de savon, et éclater contre son pantalon. "If you still want one, I'd be happy to oblige. I can make a Powerpoint presentation of it." Elle sourit, tente d'apaiser la situation, car dieu sait qu'elles ont connu suffisamment de compliqué, de sérieux, de grave, pour tenir une existence entière.   

_________________

she was a map of fragile fingers, 
of brittle bone. a page left open, a place you’d never known. her margins stained with ink, she read: 
“something beautiful happened here.”




Dernière édition par Poppy Bloom le Lun 23 Jan - 22:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reese Windsor

avatar

Messages : 144
Avatar, © : lily james, freesia.
Pseudo : crick, dorine.
Age : twenty-seven yo.
Job : singer in a jazz/indie pop group.
Status : widow, but her heart seems taken again.
Top wishes : unpack her boxes, know what she really wants.

MARK MY WORDS;
Mood:
Relationships:
Availability: fr/en, available.

MessageSujet: Re: what would you do? [w/poppy]   Sam 21 Jan - 3:27

Adrian était partie, mais heureusement, Poppy avait été là. Toujours présente. Poppy n'était pas partie, Reese non plus. Pas pour des années en tout cas. Car évidemment, la blonde devait souvent partir pour des concerts, émissions télévisées, peu importe. Mais elle revenait toujours à la maison, à Fortingall. Reese n'aimait pas être trop longtemps éloignée de sa ville natale, ses amis, sa famille. Enfin sa mère, puisque son père vivait toujours au Canada et ne revenait que très rarement. Sans doute juste pour avoir bonne conscience. Il était d'ailleurs aussi très rare que la Windsor vienne dans le pays pour lequel elle avait des origines. Plus que rare, même, puisqu'elle n'en avait jamais envie, ne partageant rien de spécial avec lui. — Nothing. Or perhaps champagne happened, I'm not sure. Well, to be fair, not nothing, Poppy avait en effet dû boire pas mal de coupes de champagne puisque Reese n'était arrivée que longtemps après son amie, sachant que Poppy avait fait les préparatifs. Cette dernière avait donc eu bien le temps de s'en enfiler.  — We did exchange a grand total of five words in total neutrality. For the first time in... ever. I guess that's something. Rien de croustillant à se mettre sous la dent donc. Cinq mots. Elle qui pensait qu'ils avaient eu une grande discussion, tout comme Adrian et Reese. Mais non, juste cinq mots. — Maybe that was important words., dit-elle en regardant Poppy. Elle hausse les épaules, n'étant pas vraiment convaincue de ce qu'elle venait de dire, sachant justement ce que son amie lui avait dit auparavant. Mais après tout, la qualité était plus importante que la quantité. A la suite de ces paroles, elle boit de nouveau un peu du thé, qu'elle trouve d'ailleurs délicieux. Ses mains sont réchauffés, alors qu'elle gelait à cause du froid d'hiver. Satané temps. Elle devrait peut-être penser à s'installer dans un pays chaud finalement. Poppy revient ensuite sur le sujet Adrian. — You could be right. Elle soupire, n'affirme pas totalement que son amie a raison. — I'm just not sure he won't leave again. Parce que ça lui avait fait trop de peine qu'il s'en aille. Ils pensaient s'en sortir mais ce ne fut pas le cas. — At least, you don't leave me. And I don't leave you. Toujours là l'une pour l'autre, n'est-ce pas ? — If you still want one, I'd be happy to oblige. I can make a Powerpoint presentation of it. Reese souriait aux paroles de Poppy, ne doutant absolument pas des paroles de celle-ci. Mais pourquoi n'appréciait-elle déjà pas Adrian ? — I'd be happy to hear that. Mais il leur faudrait probablement de longues heures. Remarque, elle avait le temps. Poppy devait avoir une liste qui n'en finissait jamais. — By the way, what was this hot chocolate story about ? There are things I don't know about you two. Durant le nouvel an, la jeune femme avait même eu l'impression que les deux avaient pu être proches. Très étrange. Et surtout, elle n'y avait rien compris.

_________________
Difficult relationships come into our lives for a reason. No one would choose them, certainly. But if we let them, they can teach us how to be flexible with others and more forgiving.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Poppy Bloom
— sunshine mixed with a hurricane.
avatar

Messages : 314
Avatar, © : alicia vikander, hathaways, p.d.
Pseudo : ivy.
Age : twenty-seven y.o.
Job : linguistics PhD, specializing in scottish gaelic folklore.
Status : single & elusive. 'you pressed your lips against mine and drowned me with promises you didn't keep.'
Top wishes : cross everything off the list, figure things out, stop grieving.

MARK MY WORDS;
Mood: hunting happiness.
Relationships:
Availability: fr/en, (♟♟♙)

MessageSujet: Re: what would you do? [w/poppy]   Lun 23 Jan - 22:59

Peut-être qu'il y a un rien d'égoïsme dans la réaction pas franchement enthousiaste de Poppy aux annonces que lui fait Reese. Il est vrai que Poppy a toujours été précautionneuse en amour, prêtant le cœur de ses proches avec encore plus de méfiance qu'elle ne donne le sien, ce qui n'est pas peu dire. Et ses réserves, elle les éprouverait pour n'importe quel inconnu. Après le départ, le presque abandon, après Drew et le traumatisme, la réticence lui semble être la seule ligne de conduite valide. Mais c'est lui, dont Reese lui parle, pas un inconnu – même si Dieu sait à quel point elle préférerait savoir Reese éprise de quelqu'un d'autre, n'importe qui d'autre - et si Poppy essaie de repousser ses partis pris, les chasser là où ils ne peuvent pas infuser les mots qu'elle adresse à Reese, la nature humaine les ramène inéluctablement à la surface. Peut-être que le meilleur des scénarios, en fin de compte, serait que Reese soit au courant de tout, absolument tout, et sache interpréter ses paroles en conséquence. Juste au moment où Poppy se décide à expliquer l'incident du chocolat chaud, Reese invoque les mots d'elle-même. Right, se souvient-elle à temps. L'autre idiot n'a pas su se retenir d'y faire référence au bal. "We got randomly paired up for this hot chocolate stand in town last week," commence-t-elle, mots tirants plus sur le grommellement que réelles paroles humaines, ne cachant pas franchement son enthousiasme au sujet de l'évènement. "And – well, let's see." Elle prétend se gratter le menton en pleine réflexion, décochant à Reese un regard qui veut clairement dire 'are you sure you want to know?' "He started off by making a reference to Basil within one minute of being there. Trying to hurt me, I guess. I have no idea why. For some reason, he kept going back to that subject again and again, even though I was trying to steer the conversation in another direction." Elle ne sait pas ce qu'elle doit ressentir au souvenir de leur 'conversation', entre colère, pitié ou détachement. Tout ce dont elle est certaine, c'est que si cela ne tenait qu'à elle, elle maintiendrait ce type aussi loin que possible de Reese. Un autre continent, un océan d'écart, c'était idéal. Agacée par l'acharnement d'Adrian, même dix jours plus tard, Poppy ne peut s'empêcher de pousser un râle excédé. "Long story short, he told me how I was meaningless to Basil, how he would easily replace me, some crap about finding a 'younger version' of me. Need I say more? Then I made a comment about how Basil never mentioned him, which made the guy positively flip and leave right there and then." Après ce qu'il lui avait envoyé au visage et ses attitudes de drama queen dès qu'elle avait osé riposter, le fait que Poppy ait été si civile avec lui au bal n'était rien de moins qu'un exploit. Plantant ses yeux dans ceux de Reese, Poppy hésite la moitié d'une seconde avant que les mots ne quittent ses lèvres. "Is that really the kind of man you want to be with?" Peut-être aurait-elle dû s'abstenir. Garder le jugement enfermé à l'abri dans la gorge. Mais elle est allergique au mensonge, et ne pas dire toute la vérité lui semble un tantinet trop proche du fait de la cacher.    

_________________

she was a map of fragile fingers, 
of brittle bone. a page left open, a place you’d never known. her margins stained with ink, she read: 
“something beautiful happened here.”


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reese Windsor

avatar

Messages : 144
Avatar, © : lily james, freesia.
Pseudo : crick, dorine.
Age : twenty-seven yo.
Job : singer in a jazz/indie pop group.
Status : widow, but her heart seems taken again.
Top wishes : unpack her boxes, know what she really wants.

MARK MY WORDS;
Mood:
Relationships:
Availability: fr/en, available.

MessageSujet: Re: what would you do? [w/poppy]   Dim 29 Jan - 23:16

Poppy lui raconte cette histoire de chocolat chaud, se demandant d'ailleurs pourquoi elle ne lui avait pas dit plutôt. Pourquoi pas au Nouvel An ? Enfin, remarque, pourquoi se serait-elle mise à parler tout d'un coup de ce sujet. Et surtout, Reese n'avait pas énormément parlé d'Adrian à Poppy pendant toutes ces années d'absence en ce qui le concerne, bien que la brunette savait que Reese ne l'avait jamais oublié. Simplement, pendant ces années, elle avait souhaité passer à autre chose et l'oublier. Bien plus difficile à faire qu'à dire, elle s'en était bien rendue compte. Mais elle avait pensé que ne pas parler de lui était la meilleure solution, surtout que Poppy et Adrian, ça n'a jamais été le grand amour, bien qu'elles se parlent de tout, quand bien même l'une n'est pas d'accord. — Long story short, he told me how I was meaningless to Basil, how he would easily replace me, some crap about finding a 'younger version' of me. Need I say more? Then I made a comment about how Basil never mentioned him, which made the guy positively flip and leave right there and then. Reese était surprise, et en même temps ne l'était pas. La jeune femme ne savait alors pas quoi en penser. Adrian avait donc clairement voulu blesser Poppy, et forcément, elle n'adhérait absolument pas à cela. Forcément, Poppy avait riposté et c'était tout à fait normal, Reese aurait eu la même réaction. — Are you sure that you didn't provoke him in the first place? Reese voulait croire Poppy, mais se disait qu'elle ne lui avait peut-être pas racontée toute l'histoire. Pourquoi vouloir blesser la brune si celle-ci ne l'avait pas provoqué. — Is that really the kind of man you want to be with? De toute façon, elle aurait dû s'y attendre. — I told you that my intention wasn't to get back with him, I just explained to you the facts. Reese soupirait, aurait peut-être, au fond, préféré un avis positif. Ou bien peut-être était-ce préférable que Poppy soit là pour la dissuader. Elle n'en savait définitivement rien. — We all make mistakes. Tout le monde, sans exception et elle ne pouvait pas la contredire sur ça. — I can act the same way too sometimes. Etre blessante envers quelqu'un que l'on apprécie pas, oui, ça lui arrivait totalement. Au moins, il ne faisait pas semblant avec elle. — But I'm sure you're not making any efforts either. Ses mains s'agitaient soudainement, et elle avait préféré laisser sa tasse sur la table située devant elles, afin de ne pas la casser et reverser un thé brûlant absolument partout. — Actually, I'm not asking you to make efforts, just dont blame him for not being the kindest man with you, especially if you don't like each other. C'était bel et bien le cas. Si Poppy ne voulait pas faire d'efforts, qu'elle n'en fasse pas, même si tout aurait peut-être été plus simple. — But just to be clear, I don't endorse what he told you. Cela paraissait naturel, mais la Windsor préférait le préciser, afin d'apaiser un peu l'atmosphère.

_________________
Difficult relationships come into our lives for a reason. No one would choose them, certainly. But if we let them, they can teach us how to be flexible with others and more forgiving.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Poppy Bloom
— sunshine mixed with a hurricane.
avatar

Messages : 314
Avatar, © : alicia vikander, hathaways, p.d.
Pseudo : ivy.
Age : twenty-seven y.o.
Job : linguistics PhD, specializing in scottish gaelic folklore.
Status : single & elusive. 'you pressed your lips against mine and drowned me with promises you didn't keep.'
Top wishes : cross everything off the list, figure things out, stop grieving.

MARK MY WORDS;
Mood: hunting happiness.
Relationships:
Availability: fr/en, (♟♟♙)

MessageSujet: Re: what would you do? [w/poppy]   Mar 31 Jan - 0:18

Elle aurait dû s'y attendre. C'est ce que Poppy se répète. Avant même que Reese ne prononce le moindre mot, Poppy sait qu'elle a déjà perdu. Elle le voit à la ligne fine en laquelle se transforment les lèvres de celle qui l'écoute. Elle sait ce que va être la réaction de son amie, et elle sait qu'elle n'aura rien de purement amical, rien de loyal à ses yeux. Elle aurait dû s'y attendre et pourtant, elle sent déjà la piqure faire mal. C'est leur loi tacite à elles, depuis l'enfance. La vérité, rien que la vérité, aussi cruelle et brusque soit-elle. Elles se permettent les honnêtetés amères car elles savent parfaitement que cela ne les séparera pas, car la gravité les ramènera l'une vers l'autre, inlassablement, simple phénomène naturel auquel elles sont incapables de résister. Poppy sait que, quoi qui puisse franchir les lèvres de Reese, elle le lui pardonnera. Et pourtant, cette certitude n'enlève pas la douleur du coup bas. Are you sure that you didn't provoke him? Les doigts de Poppy se serrent autour de sa tasse, rendant les jointures pâles. C'était trop demander qu'un peu de confiance. Un peu d'inconditionnalité. Elle se sentait tellement magnanime, Poppy, à ne pas ouvertement lui dire qu'à sa place, elle aurait couru dans la direction opposée. Qu'à sa place, elle n'aurait jamais embrassé l'individu. Ne l'aurait jamais laissée l'approcher au départ. Car la vérité, c'est qu'à sa place, les rôles inversés, Poppy ne défendrait jamais l'homme qui aurait blessé Reese. I just explained to you the facts, articule Reese, le dos droit. "Well, so did I. You asked, I answered. Don't go scolding me for telling you what happened." Le sous-entendu scintille dans les yeux de Poppy. C'est une grande fille. Elle sait ce qu'il s'est passé, elle n'invente rien. Et constater que la réaction réflexe de Reese est d'aller lui reprocher les faits à elle, c'est une bonne grosse gifle. D'autant plus que si elle ne lui avait pas posé la question, jamais Poppy ne serait allée d'elle-même lui raconter leurs mésaventures, afin de ne pas teinter son jugement en la défaveur d'Adrian. De quelle naïveté elle faisait preuve. "I shouldn't blame him for voluntarily trying to hurt me? For bringing up Basil as some kind of torturing device, without any purpose other than entertainment? Sorry Mother Teresa, I do blame him." Elle hausse les épaules, feignant la décontraction, luttant pour garder son ton neutre et calme alors que son esprit est ailleurs, occupé à pleurer le fait, qu'une fois de plus, Reese ne parvienne pas à se mettre de son côté. Certes, Poppy n'a pas été tendre et souriante avec lui, elle ne le cache certainement pas, mais elle a essayé. Quelques maigres tentatives de mettre les ressentiments derrière eux, de remplacer la guerre par l'humour, qui se sont vues piétiner aussitôt. Elle n'était pas l'instigatrice de la méchanceté, Adrian l'avait été, et c'est douloureux de s'apercevoir que Reese ne prend pas automatiquement sa défense à elle, mais préfère pondérer les propos de l'homme qui lui a brisé le cœur.   

_________________

she was a map of fragile fingers, 
of brittle bone. a page left open, a place you’d never known. her margins stained with ink, she read: 
“something beautiful happened here.”




Dernière édition par Poppy Bloom le Dim 5 Fév - 19:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reese Windsor

avatar

Messages : 144
Avatar, © : lily james, freesia.
Pseudo : crick, dorine.
Age : twenty-seven yo.
Job : singer in a jazz/indie pop group.
Status : widow, but her heart seems taken again.
Top wishes : unpack her boxes, know what she really wants.

MARK MY WORDS;
Mood:
Relationships:
Availability: fr/en, available.

MessageSujet: Re: what would you do? [w/poppy]   Sam 4 Fév - 1:24

De toute façon, qu'est-ce qu'elle peut donc y faire ? Si Adrian et Poppy ne s'apprécient pas, ce n'est pas de sa faute, elle n'y peut rien. Elle n'arriverait probablement pas à les faire s'entendre, même si elle le voudrait. Tout semble alors se mettre en barrière entre elle et Adrian. Alors, elle devrait peut-être arrêter de suivre son cœur, pour une fois, et écouter ceux qui lui disent que si ça n'a pas marché une fois, ça ne marchera pas une deuxième fois. Mais elle n'arrive pas à écouter Poppy, qui lui sous-entend qu'elle ne devrait jamais se remettre avec lui car l'argument qu'elle lui pose ne lui semble pas assez bon. Reese ne lui a pas demandé qu'ils s'entendent tous les deux, mais est venu pour avoir son avis, de façon objective. — I just have the feeling that you imply that he is not a good person. Très très grosse impression, et bien plus. Finalement, Reese n'aurait peut-être pas dû venir voir Poppy cette fois-ci, parce qu'elle n'essaye pas de comprendre, de se mettre à sa place. Elle ne semble prendre en compte que sa dernière discussion avec Adrian. Ne semble pas lui voir de bon côtés. Elle soupire, déçue, les deux jeunes femmes ne se comprenant absolument pas à cet instant-ci. — If he is like that with you, it doesn't mean that he also acts this way with me, you know that? Reese savait que les deux ne se portaient pas dans le cœur l'un de l'autre mais ne pensait pas qu'elle le détestait à ce point-là, autant. Il fallait alors mieux qu'ils ne restent pas enfermés dans une même pièce tous les deux, l'un des deux ou même les deux n'y survivraient probablement pas. — Hypothetically, if it was possible that I should be happy with him, would you not want that? Et elle insiste bien sur les 'si', les hypothèses. Car si Poppy était heureuse avec un homme  qu'elle aimait et qui l'aimait en la respectant, Reese l'accepterait même si elle détestait justement cet homme. Enfin, Poppy n'avait peut-être pas la même réciproque. — You'd prefer me to be away from him just because you don't like him? Si Poppy lui avait dit qu'Adrian n'était pas sincère avec Reese, alors en effet, elle aurait émis des doutes, aurait pris en compte ses paroles. Mais ses simples arguments étaient ses paroles envers Adrian. Oui, Reese n'appréciait certainement pas que quiconque parle ainsi à Poppy, peu importe qui ce soit, mais Poppy paraissait tellement égoïste quand la blonde l'écoutait. — I thought you would be objective, but you are definitely not. Anyway, I already know that in my place, you would have repelled him, no matter the person, you repel everybody. Elle exagère peut-être en disant tout le monde, mais cible surtout sa vie amoureuse. Mais vu la réaction de Poppy, Reese n'a pas envie de faire efforts, tout comme la brune n'en fait pas. Elles se comprennent parfois tellement simplement, mais sont d'autres fois aux antipodes. Reese était pourtant arrivée le sourire aux lèvres, la joie régnant dans tout son être pour cette nouvelle année, heureuse de revoir Poppy. Mais ça ne s'était pas passé aussi joyeusement qu'elle aurait pu le vouloir.

_________________
Difficult relationships come into our lives for a reason. No one would choose them, certainly. But if we let them, they can teach us how to be flexible with others and more forgiving.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: what would you do? [w/poppy]   

Revenir en haut Aller en bas
 
what would you do? [w/poppy]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Germination - Harry Potter - Poppy Pomfresh/Pomona Sprout - G
» Poppy Croquette in blue
» Le temps des métamorphoses, Poppy Adams
» [Adams, Poppy] Le temps des métamorphoses
» Poppy

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
▪ a touch of magic. :: III. / FORTINGALL, SCOTLAND :: ARMADALE :: Residential Area-
Sauter vers: