AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  


Partagez | 
 

 tell spring not to come this year

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Angus Hunter

avatar

Messages : 24
Avatar, © : alex høgh andersen, schizophrenic(ava), wild heart(sign); paintedemons.tumblr(image)
Pseudo : dirge
Age : 24 y.0.
Job : director of the hunter's charity foundation
Status : single and fucking lonely, pathetic doesn't begin to sum it
Top wishes : to dream without breaking; buy a boat, go to the sea; live one day with another name; make the guzzi v7 faster; stop the world from spinning

MARK MY WORDS;
Mood: killing type
Relationships:
Availability: fr/en (3/3)

MessageSujet: tell spring not to come this year   Dim 15 Jan - 0:13

Angus Ronan Hunter
the future has been at war,
but it’s coming home so soon
NOM ▲ Hunter, nom d'un clan noble écossais à la réputation qui crève la bouche ouverte. PRÉNOM(S) ▲ Angus, le choix de la mère. Ronan, le choix de la mère. Son choix? Aucun  ÂGE ▲ 24 ans. DATE ET LIEU DE NAISSANCE ▲ 23 décembre, Fortingall. NATIONALITÉ ET ORIGINES ▲ Écossais et c'est tout ce qui compte. OCCUPATION ▲ Dirigeant à la tête de la Fondation Hunter, il gère cette oeuvre de charité d'une main de fer depuis un peu plus d'un mois. Avant, il était un membre de la Royal Marines Britannique. ORIENTATION SEXUELLE ▲ Bisexuel. STATUT MARITAL ▲ Célibataire. Solitaire. Le cœur cherche une âme à vendre. TRAITS DE CARACTÈRE▲ rêveur + ambivalent - charmeur + violent - mystérieux + solitaire - bienveillant + peu prolixe - ingénu + obsessionnel - profond + faussement arrogant - craintif  STATUT FINANCIER ▲ Depositaire d'une fortune familiale dont il ne sait que faire, il possède plus d'argent qu'il ne saurait en dépenser.



  Angus aime le sale. Aime le dur, le brut. Il aime mettre ses mains dans la suie, démonter le moteur d’un bolide avant de le remonter pièce par pièce afin de comprendre les problèmes de la machine. Il aime passer des heures à observer la nature, allonger à même l’herbe mouillée par une rosée du matin persistante avant de tirer le coup parfait. Il aime récupérer le butin, ramener le prédateur jusqu’au garage alors que la proie s’enfui en bondissant. Il aime le contraste déchirant de cette fange rongeant sa peau alors que son monde n’a jamais été autre chose qu’un ersatz aseptisé de la réalité. Il aime se frotter de trop près au réel, en garder la cicatrice à l’envers des prunelles. Il veut juste être autre chose que ce pourquoi on l’a créé. Une mère faite de songe, le souvenir d’un rêve qui lui reste sur la langue, auquel il ne peut s’arracher, le gamin ne saurait dire la dernière fois qu’il s’est réveillé. Son frère l’a traité de pauvre taré la dernière fois qu’ils se sont vus, imprimant sur sa chair l’envers de ses phalanges pour le ramener à la réalité. Angus n’est pourtant rien de plus qu’un rêveur, la tête dans les nuages et les pieds s’enfonçant toujours plus profondément dans les sables mouvant d’une conscience lui échappant. Il y croit. Il en est persuadé. Son père a rêvé sa mère et c’est pour cela qu’elle l’a abandonnée. L’orphelin ne peut admettre une réalité plus terne, réécrivant à l’encre de ses songes une vie qu’il ne prit jamais en main. Pour le Hunter, tout a une raison d’être. Le bien. Le mal. Fervent défenseur d’un destin qu’il a toujours considéré plus grand que lui, Angus fait partie de ces gens ouverts à leur environnement. Le cœur sensible, l’esprit trop prompt à croire, il se berce d’illusions en cherchant l’espoir où n’importe quels charlatans lui offriront. Adepte des arts ancestraux de l’âme, il n’est pas rare de voir le brun méditer aux frontières de sa demeure, s’adonner figures lascives d’un art asiatique ou bien chercher l’avenir dans les cartes. Il croit car il n’est plus pure essence que celle-là à consommer pour un rêveur dans son genre. Descendant d’une famille à l’héritage militaire important, c’est naturellement que son père l’inscrit aux Junior Cadets de Perth alors qu’il n’avait que dix ans. Puis aux Sea Cadets avant de finir son éducation au Royal Marines Cadets jusqu’à ses seize ans. Orphelin forcé de vivre avec le seul membre de sa famille lui restant, il chercha une famille aux delà des frontières de son propre sang. Abandonnant son père à seize ans, il devint un Royal Marines du 42 Commando. Trouvant la paix au cœur de cette famille de substitution, il resta aussi loin de Fortingall que possible, ne revenant que lorsqu’il n’avait d’autre choix. Depuis son retour à Fortingall, Angus est obligé de s’occuper de son géniteur. Depuis que ce dernier s’est enroulé autour d’un arbre au bord de la route, manquant son coup juste assez que pour en ressortir vivant, il ne peut subsister par lui-même. Homme bloqué dans sa propre chair, le patriarche Hunter n’est plus rien de celui qu’il a été. Ombre peinant à exister sans le soleil lui offrant son relief, il n’avait déjà plus d’homme que le titre. Désormais bloqué dans son corps, cette prison de chair l’empêchant de s’échapper, il compte sur son dernier gamin pour lui offrir un semblant de vie. Forcé de s’occuper de celui-ci, lui offrir ses soins journaliers, mais aussi le nourrir et assurer son suivi médical, Angus semble ancré à Fortingall comme un oiseau dont on aurait coupé les ailes. La chair musculeuse,  le corps entretenu au point d’en devenir une arme, Angus est un animal fait d’habitudes. Tous les jours, il s’entretient, entretien une routine gravée dans sa chair afin de ne pas oublier qui il est, ce qu’il devient. Courir, souffrir, s’exercer au point de ne plus savoir penser. Le gamin fit de son corps un temple qu’il se doit de vénérer. Excellent cuisinier, sportif accompli, son œuvre est sa personne. Ainsi, s’il peut aussi bien porter un costume griffé qu’un short délavé, c’est à force d’heures de travail. D’heures passées à faire le vide sous son crâne dans l’espoir de chasser les nuages que lui laissèrent là-bas ses cauchemars. Animal toujours trop sensible et trop enragé pour son propre bien, le brun danse le long de cette ligne floue sur laquelle il ne peut tenir. Nerf à vif que plus rien ne protège du monde, le gamin semble avoir été créé nu et sans défense. Rien de plus que ses crocs pour mordre et ses griffes pour déchirer. Forcé de s’ouvrir le poitrail à force de désespoir, cherchant à faire vivre l’univers en son buste pour que tous puissent voir l’étendu de celui-ci, il est une œuvre à jamais inachevée. Douceur sans nom, inconnu aux prunelles à l’ailleurs incertain, sous ses sourires les cœurs fondent et pourtant le sien ne ressent rien. Ou presque. Doux éperdu à la recherche d’un sursaut de vie, il erre sans but à la recherche d’une définition, d’une Atropos sanctifiée pour lui montrer le chemin. Angus n’est rien de plus qu’un mythe pour les habitants de Fortingall. Gamin parfois promené au détour des rues de la ville, entre le tutorat à domicile et ses week-ends passés à Perth, il était rare que ce dernier se balade dans le coin. Habitué à la solitude de cette existence, maintenant qu’il est revenu, ce n’est pas étonnant que personne ne se souvienne trop bien de lui. Rien de plus que le gamin vivant dans la grande demeure du bout de la ville, l’enfant dont tous connaissaient le nom, mais dont personne ne savait rien, ils sont rares ceux à posséder des fragments de son histoire. Fantôme parcourant la ville de part en part, ils s’étonnent, ils rougeoient  devant le petit prince de la ville. Des marques de son temps au front, Angus en porte quelques-unes. Tatouées à l’envers de sa chair, il garde le souvenir de ces journées sans fins où pressés avec ses coéquipiers ils attendaient que la fumée ne s’envole et que le ciel s’illumine à nouveau. Il en porte la plénitude de faire partie d’un tout, d’avoir un sens. A même sa chair, lui reste les fragments d’obus d’une autre vie, une cicatrice à peine visible dansant le long de sa pommette, la marque d’un éclat de balle sur la hanche. Rien de plus que le souvenir d’avoir vu l’enfer et d’en être revenu. Pourtant, il donnerait tout pour y retourner encore. Malade imaginaire, c’est au fond de ses pensées qu’il est le cancer. C’est au plus profond de ses songes que la tumeur croit, croit, croit au point qu’il ne reste de la place pour rien d’autre. Plus de place pour son frère, plus de place pour son père. Plus de place que pour cette illusion qu’il essaye de vivre envers et malgré tout. Gamin jouant avec ses amis imaginaire, ses mensonges ont la texture de la chair et porte son sang. Peu importe le nombre incalculable de rendez-vous chez le psychologue, les heures passées à lui faire admettre l’inadmissible. Angus est un rêveur s’étant perdu à force de rêver. Il n’est plus qu’un nageur en train de se noyer en attendant que quelqu’un le ramène à la dure réalité. Homme de bien peu de vices, ce n’est pas sur la bouteille que le gamin force, mais sur la cancerette. Toujours une clope coincée entre les lèvres, il fume comme un désespéré attendant le feu de forêt. De la même manière qu’il conduit trop vite sa bécane guzzi v7. Qu'il est déterminé à partir chasser seul avec trop peu de balles ou qu’il dort les fenêtres ouvertes suppliant presque qu’on vienne le cambrioler.  
 


les sujets
EN COURS

  PSEUDO MEMBRE ▲ titre du rp
  PSEUDO MEMBRE ▲ titre du rp
  PSEUDO MEMBRE ▲ titre du rp

  TERMINÉS

  PSEUDO MEMBRE ▲ titre du rp
  PSEUDO MEMBRE ▲ titre du rp
  PSEUDO MEMBRE ▲ titre du rp
 


les recherches
(M/F) TITRE LIEN ▲ Description du lien recherché
  (M/F) TITRE LIEN ▲ Description du lien recherché
  (M/F) TITRE LIEN ▲ Description du lien recherché
  (M/F) TITRE LIEN ▲ Description du lien recherché
  (M/F) TITRE LIEN ▲ Description du lien recherché
  (M/F) TITRE LIEN ▲ Description du lien recherché
 


CODAGE PAR AMIANTE


Dernière édition par Angus Hunter le Lun 16 Jan - 18:32, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angus Hunter

avatar

Messages : 24
Avatar, © : alex høgh andersen, schizophrenic(ava), wild heart(sign); paintedemons.tumblr(image)
Pseudo : dirge
Age : 24 y.0.
Job : director of the hunter's charity foundation
Status : single and fucking lonely, pathetic doesn't begin to sum it
Top wishes : to dream without breaking; buy a boat, go to the sea; live one day with another name; make the guzzi v7 faster; stop the world from spinning

MARK MY WORDS;
Mood: killing type
Relationships:
Availability: fr/en (3/3)

MessageSujet: Re: tell spring not to come this year   Dim 15 Jan - 0:13


selfish art

prénom prénom nom
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit.
(c) PATHOS
AMIANTE


prénom prénom nom
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit.
(c) PATHOS
AMIANTE


prénom p. nom
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit.
(c) PATHOS
AMIANTE

prénom p. nom
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit.
(c) PATHOS
AMIANTE


prénom prénom nom
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit.
(c) SWAN
AMIANTE


prénom prénom nom
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit.
(c) SWAN
AMIANTE


prénom p. nom
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit.
(c) SWAN
AMIANTE

prénom p. nom
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit.
(c) SWAN
AMIANTE


prénom prénom nom
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit.
(c) EDEN MEMORIES
AMIANTE


prénom prénom nom
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit.
(c) EDEN MEMORIES
AMIANTE


prénom p. nom
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit.
(c) EDEN MEMORIES
AMIANTE

prénom p. nom
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit.
(c) EDEN MEMORIES
AMIANTE





Dernière édition par Angus Hunter le Dim 15 Jan - 13:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angus Hunter

avatar

Messages : 24
Avatar, © : alex høgh andersen, schizophrenic(ava), wild heart(sign); paintedemons.tumblr(image)
Pseudo : dirge
Age : 24 y.0.
Job : director of the hunter's charity foundation
Status : single and fucking lonely, pathetic doesn't begin to sum it
Top wishes : to dream without breaking; buy a boat, go to the sea; live one day with another name; make the guzzi v7 faster; stop the world from spinning

MARK MY WORDS;
Mood: killing type
Relationships:
Availability: fr/en (3/3)

MessageSujet: Re: tell spring not to come this year   Dim 15 Jan - 0:14


topless dancer

prénom prénom nom
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit.
(c) PATHOS
AMIANTE


prénom prénom nom
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit.
(c) PATHOS
AMIANTE


prénom p. nom
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit.
(c) PATHOS
AMIANTE

prénom p. nom
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit.
(c) PATHOS
AMIANTE


prénom prénom nom
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit.
(c) SWAN
AMIANTE


prénom prénom nom
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit.
(c) SWAN
AMIANTE


prénom p. nom
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit.
(c) SWAN
AMIANTE

prénom p. nom
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit.
(c) SWAN
AMIANTE


prénom prénom nom
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit.
(c) EDEN MEMORIES
AMIANTE


prénom prénom nom
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit.
(c) EDEN MEMORIES
AMIANTE


prénom p. nom
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit.
(c) EDEN MEMORIES
AMIANTE

prénom p. nom
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit.
(c) EDEN MEMORIES
AMIANTE



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: tell spring not to come this year   

Revenir en haut Aller en bas
 
tell spring not to come this year
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Stephen Clarke (A year in the merde...)
» "A year in the merde"
» Spring Ring Deluxe !
» Batman de Frank Miller (Batman: Year One, Spawn/Batman, All Star Batman & Robin The Boy Wonder, Dark Knight: Boy Wonder, The Dark Knight Returns, The Dark Knight Strikes Again).
» Batman : Year One

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
▪ a touch of magic. :: II. / WE ARE, EACH OF US, A LITTLE UNIVERSE :: THIS MUST BE THE PLACE :: A CAUTION TO THE BIRDS-
Sauter vers: