AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  


Partagez | 
 

 □ she was like the sea on a stormy day.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lyra MacLeod
▪ all you got is this moment, twenty-first century's yesterday.
avatar

Messages : 213
Avatar, © : n. portman | © granger (av), liverpoolrules@tumblr (gifs).
Multinicks : elena.
Pseudo : tiffany, océane.
Age : thirty-two yo.
Job : publisher, graduated in scottish gaelic literature.
Status : married, troubled, engaged in a divorce procedure.
Top wishes : have a baby, get her husband out of her life, go back to edinburgh.

MARK MY WORDS;
Mood: tired of everything.
Relationships:
Availability: open / fr - eng.

MessageSujet: □ she was like the sea on a stormy day.    Sam 14 Jan - 15:46


lyra macleod
I'm burning alive, and I can barely breathe,
When you're here loving me.

i | one thousand paper cranes
nom complet ▪ Connue sous le nom de Lyra, peu de gens se doutent qu'il s'agit d'un surnom. En effet, la jeune femme s'appelle Elinor Moira MacLeod. Elinor est un choix de sa mère, amoureuse de la littérature austenienne, tandis que Moira est un prénom celte. Quant à son nom de famille, il est en réalité celui de son époux, Crenshaw. Mais elle a choisi d'utiliser à nouveau son nom de jeune fille, MacLeod.  âge, date et lieu de naissance ▪ Née un vingt-neuf juillet à Fortingall, Lyra est aujourd'hui âgée de trente-deux ans. Vieillir lui fait peur. Les années passent et toujours pas d'enfant, tandis que son horloge biologique tourne. nationalité et origines ▪ De nationalité britannique, elle est une véritable écossaise, se sentant plus proche des Irlandais que des Anglais. Cette terre l'a vue naître, grandir, et s'épanouir. La légende familiale veut qu'elle aurait des origines françaises de par sa grand-mère paternelle, mais elle n'en a cure. occupation, diplôme(s) et situation financière ▪ Son diplôme de littérature gaélique écossaise  sous le bras, Lyra s'est battue pour trouver le job dont elle rêvait, tout juste sortie de l'Université de St Andrews. A frappé aux portes, a envoyé des lettres, beaucoup de lettres. Pour finalement être embauchée dans une grande maison d'édition londonienne. Devenue éditrice, elle a pourtant eu l'impression d'avoir plusieurs vies, elle qui à l'époque se consacrait essentiellement aux premiers romans. Aujourd'hui, elle a un poste stable et confortable dans une maison d'édition indépendante, située à Edimbourg. Directrice de collection à présent, son travail concerne exclusivement la civilisation celte, à son plus grand bonheur. état civil et orientation sexuelle ▪ L'alliance qu'elle porte sur une chaîne autour de son cou est bien présente pour le lui rappeler : elle est mariée. Plus pour longtemps, croit-elle. Lyra déteste évoquer son nom, évoquer cette partie de sa vie qui demeure au stade d'échec. On l'avait prévenue, pourtant. Qu'en épousant un homme qu'elle connaissait à peine, en brûlant les étapes, ça finirait par lui exploser à la figure. Et ça n'a pas loupé. situation familiale ▪ Aînée d'une fratrie de quatre enfants. Famille recomposée, elle a un demi-frère, une demie-sœur, sans compter la fille de sa belle-mère. Mais Lyra a horreur du mot demi, ils sont ses sœurs et son frère, la femme qui l'a adoptée à ses quatorze ans. Elle était également très proche de sa grand-mère maternelle, n'ayant aucun souvenir de sa défunte mère. traits de caractère ▪ Impulsive, indépendante, cultivée, cynique, fière, têtue, souriante, loyale, confiante, lunatique, passionnée, tactile, secrète. groupe ▪ Autumn. avatar ▪ Natalie Portman.

ii | drop of rhum on my tongue
Fille issue d'une famille de pêcheurs, Lyra a grandi dans une famille bien singulière pour la petite ville de Fortingall. Son père, veuf depuis le décès de la mère de la jeune femme, alors qu'elle avait six mois, a épousé Miss Llewellyn lorsqu'elle a eu cinq ans. Or il se trouve que l'alors nouvelle Mrs MacLeod a une fille, Carrie. La famille s'est agrandie avec la naissance de deux enfants, Peter et Meggie. Pourtant, la personne dont elle a été la plus proche est sa grand-mère maternelle, Margaret. Sans doute, celle-ci a porté toute son affection sur sa petite-fille, comblant une perte insurmontable. C'est à elle, qu'elle doit cette passion pour la littérature gaélique écossaise. Sa grand-mère le parlait couramment, le lui a enseigné, le mettant bien au-dessus de la langue française qu'elle étudiait à l'école. Lui a transmis son goût pour une certaine culture, pour les légendes. De tous, elle est certainement celle qui l'a le plus soutenue, celle qui a été la plus fière de la voir diplômée de la prestigieuse Université de St Andrews, celle qui l'a encouragée lorsque trouver un poste dans son domaine s'est révélé difficile. Quitter sa famille pour étudier la littérature gaélique écossaise à St Andrews a été une expérience importante dans sa vie. Tantôt libératrice, tantôt difficile. En effet, ce fut la première fois qu'elle se retrouva aussi loin de sa famille, et en même temps, elle a eu, surtout avec le recul, le sentiment d'avoir été une enfant gâtée, couvée, car à la différence de ses camarades de classe, sans doute plus autonomes qu'elle, elle a dû apprendre à se débrouiller seule. Voyager, Lyra en a eu l'occasion. Dans se jeunesse, elle a visité la France avec sa famille. Etudiante, elle a passé une année au Trinity College de Dublin. Mariée à Syl, elle a eu de nombreuses fois l'occasion de le suivre dans ses recherches, mais aussi de partir à la découverte grâce à son métier, la jeune femme n'ayant pas à se plaindre de l'état de son compte en banque. Depuis deux ans et demi maintenant, Lyra vit à Edimbourg la majeure partie de l'année, y ayant trouvé un poste. Toutefois, elle est à Fortingall depuis trois mois, pour une durée indéterminée. Avec Syl, ce fut une évidence. Elle venait de débarquer à Londres, diplômée et au chômage, il terminait ses études en Angleterre. Ils ont été présentés par des amis communs, elle acceptait de l'épouser peu de temps après. Pourtant, dieu sait combien leur relation était dysfonctionnelle. On l'avait prévenue, pourtant, de ne pas épouser un type qu'elle venait à peine de rencontrer. Une relation passionnelle, voir abusive, qu'elle ait bien déterminée à y donner une fin, afin d'enfin passer à autre chose. Lyra, le drame de sa vie, c'est probablement le fait qu'elle soit passionnée. Plus que ça, elle a un caractère d'acier. Elle ne cède pas, préfère tout perdre que prétendre. Elle tient tête, elle invective, elle menace. Elle ne fait jamais les choses à moitié, et c'est probablement parce qu'elle a épousé un homme qui lui est semblable sur ce point qu'ils ne se sont pas adressés la parole depuis maintenant trois ans. La jeune femme a tenté de l'oublier. Vraiment. Mais il est toujours là, dans un coin de sa tête, pour l'empêcher d'aller de l'avant. Pourrissant tout ce qui pourrait lui arriver de bien. Il est ce pourquoi ce qu'elle avait avec Lauchlan est resté à l'état de flirt, au rang de toutes ces choses inachevées. Il est ce pourquoi quasiment aucune des rencontres qu'elle a pu faire n'est allée plus loin, tandis que le gouffre qu'il y a aujourd'hui entre eux lui semble insurmontable. Voilà, pourquoi elle a demandé le divorce. La triste vérité, c'est que Lyra est incapable de vivre seule. C'est pour cette raison, qu'elle s'est réfugiée chez ses parents à chaque fois que les choses ont mal tourné. Lorsque pour la énième fois, elle a laissé Syl en plan. Lorsque sa dernière relation a foiré, la jeune femme ayant constaté que l'Irlandais charmant et cultivé avec lequel elle sortait depuis six mois avait tout d'un Daniel Cleaver ambulant. Encore une fois, elle est là, à Fortingall. Son rêve le plus cher est de fonder une famille. Depuis qu'elle est toute petite, Lyra souhaite devenir maman. Elle n'y a jamais renoncé, à sa maison aux bow windows, dans un village typique. Ni aux trois enfants qu'elle compte élever, un jour. Mais les années passent, et elle n'est toujours pas enceinte. Parce que Syl n'a jamais voulu d'enfant, parce que depuis lui elle ne s'est jamais engagée avec un homme au point de l'envisager.

the other side of a closed door:
 



_________________

take a look at me now, well there's just an empty space and you coming back to me against all odds, and that's what i've got to face.


Dernière édition par Lyra MacLeod le Lun 30 Jan - 22:40, édité 27 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyra MacLeod
▪ all you got is this moment, twenty-first century's yesterday.
avatar

Messages : 213
Avatar, © : n. portman | © granger (av), liverpoolrules@tumblr (gifs).
Multinicks : elena.
Pseudo : tiffany, océane.
Age : thirty-two yo.
Job : publisher, graduated in scottish gaelic literature.
Status : married, troubled, engaged in a divorce procedure.
Top wishes : have a baby, get her husband out of her life, go back to edinburgh.

MARK MY WORDS;
Mood: tired of everything.
Relationships:
Availability: open / fr - eng.

MessageSujet: Re: □ she was like the sea on a stormy day.    Sam 14 Jan - 15:46

- i've been waiting for this moment all my life -
can you feel it coming in the air tonight?

Elle ne se souvient que vaguement comment ils en sont arrivés là. Ce n'était pas la première fois. Lyra le sait là, calme, dans l'encadrement de la porte, tandis que des larmes de rage brouillent son regard. Mais elle ne plierait pas, songe-t-elle en remplissant sa valise à la hâte. Bien sûr, elle pourrait se retourner et lui dire on oublie tout. Mais Lyra n'a jamais été ce genre de femme, et elle sait que c'est ce qu'il attend. Qu'elle flanche, parce qu'il est trop têtu pour admettre qu'il a des torts. Les torts sont partagés, mais cette fois, elle refuse de l'admettre. Quitte à jouer aux cons, comme ils savaient si bien le faire. La scène était d'une beauté sans nom, pour quiconque l'aurait observée de l'extérieur. Un couple qui se fait et se défait, se griffant les yeux dès qu'ils sortaient du lit. Ils se sont beaucoup disputés, elle a souvent fait sa valise et mis les voiles pour quelques jours. Mais cette fois-là, il y avait quelque chose de différent. Non pas parce qu'elle avait décidé de partir, mettant sa menace à exécution. C'était une habitude, chez Lyra. Invectiver, provoquer, menacer. Elle boucle sa valise, prend une profonde inspiration. Manifestement, elle agit sous le coup de la colère. La jeune femme ne voit pas d'autre alternative. Tant qu'ils seront tous les deux dans la même pièce, le calme ne reviendra pas. Et ce dont elle a besoin, à l'heure actuelle, c'est d'un peu d'air. Respirer à nouveau. - Find me when you've come back to your senses, qu'elle assène, une lueur de défi dans le regard. Valise à la main, elle se fraie un chemin, forçant le passage, regardant droit devant elle et surtout pas vers lui. Une fois sortie de l'immeuble, la jeune femme hèle un taxi. Cette fois, elle n'ira pas se réfugier chez Delano. - Stansted Airport, qu'elle indique, lorsque le chauffeur lui demande sa destination. Elle a besoin d'y voir plus clair, besoin de réfléchir. Qu'ils se laissent un peu de temps, tous les deux. Et après ça, Syl reviendrait la trouver, elle en est certaine.

Appuyée contre la barrière, son regard croise celui qu'elle cherchait. Une légère brise souffle, mais Lyra n'en a cure. - I just came to tell you I'm going away, lui dit-elle le cœur lourd. Elle ne se voyait pas partir s'en lui dire au revoir. Pourtant, la jeune femme a la désagréable impression de quelque part, prendre la fuite. Ne pas assumer ce qu'il y a entre Lauchlan et elle, ne pas assumer le fait qu'en huit mois, son mari n'ait donné aucun signe de vie. L'éleveur s'est rapproché d'elle, la barrière de l'enclot les séparant. Dans une autre vie, elle aurait peut-être sauté le pas. Si elle n'était pas montée à Londres, après ses études. Si elle était revenue à Fortingall, qu'elle n'avait jamais rencontré Syl. Peut-être, que tout aurait été autrement. Peut-être serait-il le père de ses enfants, à l'heure qu'il est. Ma pauvre Lyra, tu te fais décidément trop de films, songe-t-elle. - You're coming back to him? Lyra secoue la tête, certaine de sa réponse. Si elle part, c'est pour avancer. Admettre enfin qu'il ne reviendra pas. Parce que pour l'instant, elle n'y arrive pas. Tout ce qu'il y a entre eux demeure inachevé. Et malgré l'attirance évidente qu'elle a pour Lauchlan, il est toujours là, dans un coin de sa tête, pour lui rappeler que tout est encore en suspens. - I'm moving forward, I suppose. Il savait et elle savait. Que d'avance, c'était voué à l'échec. Qu'elle demeurait mariée à un homme dont l'absence ne l'ébranle que trop. Que ses terres passeront avant n'importe quelle femme. Au fond, il n'y a que des regrets. Ses doigts se nouent dans sa main, tandis que ses lèvres viennent embrasser sa joue. - Goodbye Lauchlan, murmure-t-elle à voix basse, de manière à ce que personne ou presque ne l'entende, de manière à ce que ça, au moins, ils le gardent pour eux seuls.

Elle s'apprêtait à dire quelque chose, mais la porte entrouverte, elle le voit. Écarquille les yeux, croit à un fantôme. Ou que son premier café de la journée n'a pas encore fait effet. Mais il se tient là, face à elle, tandis que les secondes passent. Son cœur manque un battement, elle ne trouve plus rien à dire. Syl est là, sur son porche. - Sorry I'm late. Qu'est ce qu'elle pourrait bien lui dire, au fond ? Qu'elle a fini par arrêter de l'attendre ? Qu'elle n'est pas certaine d'avoir envie de divorcer, mais que ceci lui semble être la seule solution, au vu du gouffre qui les sépare aujourd'hui ? Pourtant, il est là, tout sourire, face à elle. Elle a attendu ce moment pendant des semaines, puis des mois. Parfois, encore, après avoir emménagé à Edimbourg, avoir cru refaire sa vie. Et aujourd'hui, il était là, comme si seulement quelques jours avaient passé, et non pas trois ans. C'étaient donc ces fichus papiers, qui l'avaient amené ici ? Lyra pourrait lui poser tout un tas de questions, mais aucune ne lui semble vraiment pertinente. Tout comme elle est incapable de mettre un mot sur ce qu'elle ressent. Un mélange de surprise, de colère, de tristesse aussi. Il lui a manqué. Plus qu'elle ne veut l'admettre. L'idée qu'ils ont fichu en l'air trois ans de leurs vies lui traverse l'esprit, et lui semble insupportable. Il leur aura donc fallu trois ans, et la menace ultime que constitue une demande de divorce, pour que l'un d'entre eux prenne sur lui et cède ? C'est d'une tristesse sans nom, songe-t-elle. Le voir face à elle ne fait que remonter tout ce qu'elle s'est efforcée d'enfouir au fond d'elle. Toute cette colère, toute cette rage. Et surtout les regrets, le goût de l'inachevé. Alors qu'elle se rend compte que son époux est toujours là, la regardant tandis qu'elle le dévisage, elle ne réfléchit pas, lui claquant la porte au nez. Elle n'est pas prête pour ça.

_________________

take a look at me now, well there's just an empty space and you coming back to me against all odds, and that's what i've got to face.


Dernière édition par Lyra MacLeod le Jeu 19 Jan - 16:38, édité 39 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reese Windsor

avatar

Messages : 144
Avatar, © : lily james, freesia.
Pseudo : crick, dorine.
Age : twenty-seven yo.
Job : singer in a jazz/indie pop group.
Status : widow, but her heart seems taken again.
Top wishes : unpack her boxes, know what she really wants.

MARK MY WORDS;
Mood:
Relationships:
Availability: fr/en, available.

MessageSujet: Re: □ she was like the sea on a stormy day.    Sam 14 Jan - 15:55

Océane avec ce scénario et Natalie, c'est la perfection, je veux un lien.
Rebienvenue en tout cas. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Poppy Bloom
— sunshine mixed with a hurricane.
avatar

Messages : 314
Avatar, © : alicia vikander, hathaways, p.d.
Pseudo : ivy.
Age : twenty-seven y.o.
Job : linguistics PhD, specializing in scottish gaelic folklore.
Status : single & elusive. 'you pressed your lips against mine and drowned me with promises you didn't keep.'
Top wishes : cross everything off the list, figure things out, stop grieving.

MARK MY WORDS;
Mood: hunting happiness.
Relationships:
Availability: fr/en, (♟♟♙)

MessageSujet: Re: □ she was like the sea on a stormy day.    Sam 14 Jan - 16:00

wow, il a l'air déjà fascinant ce nouveau personnage
au vu de leurs boulots respectifs, un lien est plus qu'obligatoire entre nos deux personnages
poppy est même occupée à écrire un bouquin sur la sémantique du gaélique dans les légendes, autant dire qu'elle va vouloir se mettre lyra dans la poche
rebienvenue

_________________

she was a map of fragile fingers, 
of brittle bone. a page left open, a place you’d never known. her margins stained with ink, she read: 
“something beautiful happened here.”


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Basil Cobalt
◦ you want a heart in this life, you pay for it.
avatar

Messages : 552
Avatar, © : irons (©clau aka picasso).
Multinicks : syl, daphne.
Pseudo : belispeak, anaïs.
Age : twenty-nine years old and a severe case of peter pan syndrome.
Job : owner of the sceptic's companion, a bar in central fortingall.
Status : cute but psycho.
Top wishes : avoid problems, get out of this shithole of a town for a bit, visit Rob's grave.

MARK MY WORDS;
Mood: dry.
Relationships:
Availability: open / fr - eng.

MessageSujet: Re: □ she was like the sea on a stormy day.    Sam 14 Jan - 16:27

T'es parfaite, omg.

_________________
you and I are two oceans apart, we're on earth to break each others hearts, in two.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyra MacLeod
▪ all you got is this moment, twenty-first century's yesterday.
avatar

Messages : 213
Avatar, © : n. portman | © granger (av), liverpoolrules@tumblr (gifs).
Multinicks : elena.
Pseudo : tiffany, océane.
Age : thirty-two yo.
Job : publisher, graduated in scottish gaelic literature.
Status : married, troubled, engaged in a divorce procedure.
Top wishes : have a baby, get her husband out of her life, go back to edinburgh.

MARK MY WORDS;
Mood: tired of everything.
Relationships:
Availability: open / fr - eng.

MessageSujet: Re: □ she was like the sea on a stormy day.    Sam 14 Jan - 16:29

Dorine, Ivy, de toute manière je ne vous aurais pas vraiment laissé le choix Laughing Mais merci I love you

Anaïs, ça il aurait peut-être fallu que Syl s'en rende compte un peu plus tôt

_________________

take a look at me now, well there's just an empty space and you coming back to me against all odds, and that's what i've got to face.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Odessa Weaver

avatar

Messages : 51
Avatar, © : Rachel Bilson, Outiles (avatar)
Pseudo : Jessica (Lovee)
Age : 30 yo
Job : assistant
Status : single

MARK MY WORDS;
Mood:
Relationships:
Availability:

MessageSujet: Re: □ she was like the sea on a stormy day.    Sam 14 Jan - 17:46

Rebienvenue et réserve-moi un lien puisque nous avons Syl en commun

_________________

Ghost in the mirror I knew your face once, but now it's unclear and I can't feel my body now. I separate from here and now. A drug and a dream, a lost connection, oh come back to me so I can feel alive again as soul and body try to mend.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyra MacLeod
▪ all you got is this moment, twenty-first century's yesterday.
avatar

Messages : 213
Avatar, © : n. portman | © granger (av), liverpoolrules@tumblr (gifs).
Multinicks : elena.
Pseudo : tiffany, océane.
Age : thirty-two yo.
Job : publisher, graduated in scottish gaelic literature.
Status : married, troubled, engaged in a divorce procedure.
Top wishes : have a baby, get her husband out of her life, go back to edinburgh.

MARK MY WORDS;
Mood: tired of everything.
Relationships:
Availability: open / fr - eng.

MessageSujet: Re: □ she was like the sea on a stormy day.    Sam 14 Jan - 17:59

Jessica, je me suis fait la même réflexion tout-à-l'heure
Je réfléchis à quelque chose et je te mpotte, merci I love you

_________________

take a look at me now, well there's just an empty space and you coming back to me against all odds, and that's what i've got to face.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lauchlan Glendale

avatar

Messages : 13
Avatar, © : micheal fass.av/hepburns
Pseudo : ormond, rona

MARK MY WORDS;
Mood: angry, as usual
Relationships:
Availability:

MessageSujet: Re: □ she was like the sea on a stormy day.    Dim 15 Jan - 19:35

Citation :
Au fond, il n'y a que des regrets. Ses doigts se nouent dans sa main, tandis que ses lèvres viennent embrasser sa joue. - Goodbye Lauchlan, murmure-t-elle à voix basse, de manière à ce que personne ou presque ne l'entende, de manière à ce que ça, au moins, ils le gardent pour eux seuls.

wtf. est-ce que je peux créer un mouvement pour l’accélération de ce divorce ou pas ?
ta plume.
re.


_________________
Running towards your heart has left me chasing a shadow that was never mine to begin with.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syl Crenshaw

avatar

Messages : 70
Avatar, © : travis fimmel (©hepburns).
Multinicks : basil.
Pseudo : belispeak, anaïs.
Age : thirty-five and not getting any younger.
Job : historian and archeologist, modern day indiana jones wannabe.
Status : in limbo, sort of.
Top wishes : get the wife back, chill out for a while.

MARK MY WORDS;
Mood:
Relationships:
Availability:

MessageSujet: Re: □ she was like the sea on a stormy day.    Dim 15 Jan - 19:38

Lyra MacLeod a écrit:
Anaïs, ça il aurait peut-être fallu que Syl s'en rende compte un peu plus tôt
Les hommes. Mais c'est pour mieux se retrouver.

Ta fiche est splendide, j'ai adoré la lire (cette dernière anecdote ) et je m'empresse de valider ça.

_________________
bittersweet nectar drips from the fractures in the guarded depths of your heart. didn’t your mother tell you not to break your toys? 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: □ she was like the sea on a stormy day.    

Revenir en haut Aller en bas
 
□ she was like the sea on a stormy day.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Darcy
» Les Trix ne sont pas soeurs !
» Icy
» Stormy
» LES PETITS ENTRETIENS DE BRAN #01 STORMY WEATHER

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
▪ a touch of magic. :: II. / WE ARE, EACH OF US, A LITTLE UNIVERSE :: IN EVERY MAN THERE IS A CHILD :: LOVE AND SOME VERSES-
Sauter vers: