AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  


Partagez | 
 

 [topic commun] ▪ winter wonderland.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Basil Cobalt
◦ you want a heart in this life, you pay for it.
avatar

Messages : 552
Avatar, © : irons (©clau aka picasso).
Multinicks : syl, daphne.
Pseudo : belispeak, anaïs.
Age : twenty-nine years old and a severe case of peter pan syndrome.
Job : owner of the sceptic's companion, a bar in central fortingall.
Status : cute but psycho.
Top wishes : avoid problems, get out of this shithole of a town for a bit, visit Rob's grave.

MARK MY WORDS;
Mood: dry.
Relationships:
Availability: open / fr - eng.

MessageSujet: Re: [topic commun] ▪ winter wonderland.   Mar 10 Jan - 22:26


No, don't be stupid... Basil n'a pas le temps de terminer sa phrase qu'Adrian a déjà décampé, marchant d'un pas décidé vers Reese et Poppy qui se tiennent à quelques mètres de là. Il fronce les sourcils, anticipant la catastrophe qui est sur le point de se déchaîner sur eux. L'instabilité émotionnelle actuelle d'Adrian ne laisse présager rien de bon et Basil espère simplement qu'il ne déclarerait pas sa flamme devant tout le monde une seconde fois. Basil se contente de fusiller le dos de son meilleur ami du regard alors que les trois sont entrain de trinquer comme de vieux amis. Une vision saugrenue dont il ne fait pas le moindre sens. Son fil de penser est interrompu par une Niomi pompette venue l'aborder. Il lui offre un rire franc quand elle lui fait part de ses escapades avec mêlant champagne et quelques unes de ses amies.  God, they must be pretty horrific if I'm the nicer option. L'alcool rend les situations inconfortables plus tolérables, il serait le dernier à le nier, mais il a dans l'idée que Niomi a peut-être eu un ou deux verres de trop. Il ne la jamais vue glousser de la sorte auparavant et il s'agit sans doute d'un bon indicateur.   Maybe you should slow down , dit-il en la regardant attraper une autre flûte à la volée, inquiet. Poppy et Adrian sont en pleine discussion, un coup d’œil vers le trio étrange l'en informe. Basil est perplexe : depuis quand ces deux-là se parlaient ? Il les imagine difficilement avoir le moindre point commun, excepté l'évident : lui. Niomi parle d'aller quelque part d'autre. Une proposition alléchante : tout sauf être ici. Il fait signe d'un coup de menton dans la direction de son meilleur ami. You see that guy over there making a total fool of himself? That's my friend Adrian and unfortunately I can't leave him here alone. Although getting out of here sounds like pure heaven right now. Il se mord la lèvre, maudit silencieusement Adrian et se demande s'il devrait intervenir. Ignorer Poppy de loin est une chose, être de fait planté devant elle en est une autre - il s'en est montré incapable la dernière fois. Et puis, merde, Adrian est un grand garçon. Niomi exprime finalement sa gêne en faisant référence à sa robe scintillante au décolleté plongeant.  You look beautiful, though, you really do. Il sourit, sincère, il n'a pas manqué de le remarquer. Niomi a toujours été jolie, mais c'est la première fois qu'il la voit aussi apprêtée, et elle est splendide. Notant néanmoins son clair inconfort, il ôte sa veste de smoking pour la passer autour de ses épaules à elle, couvrant ainsi sa poitrine. Are you alright? Do you want me to walk you home? Rien qu'à penser à l'air piquant de l'hiver lui fait réaliser à quel point il étouffe ici.

_________________
you and I are two oceans apart, we're on earth to break each others hearts, in two.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adrian Barsentti

avatar

Messages : 454
Avatar, © : jamie dornan (©anaïs)
Multinicks : kali, vera.
Pseudo : catwalks, clau.
Age : thirty-one years-old, big'ol'guy.
Job : hates his job, works at his best mate bar.
Status : single af, try to win his ex back.
Top wishes : kill him and then drink to forget with him, bring her to london, do something for valentine's day.

MARK MY WORDS;
Mood: uncertain.
Relationships:
Availability: available - fr/ang.

MessageSujet: Re: [topic commun] ▪ winter wonderland.   Jeu 12 Jan - 1:10


Intimidé, voilà le sentiment que resent l'italien en ce même moment, face au deux femmes qu'il espérait éviter plus que tout en cet instant. Still better than going after my newly ex. Il se réconforte, se dorlorte à cette pensée. Il dormirait cette nuit, sans pleurnicher sur son sort. Être un idiot avait ses désagréments comme ses avantages. Cette rupture insoupçonné en faisait partie. That's another story, for another time. Which involves me, being a dick, as usual. Du coin de l'oeil il regarde Reese et son coeur le frappe de plein fouet au visage. Un sensation de douleur l'assène aussitôt, vibrante et aigu. Elle a ses iris tournés vers lui, vers un regard perdu dans le chagrin, la distance, la douleur et la colère. Adrian se sent coupable, et pire. De lui avoir infligé, et encore aujourd'hui, ses tourments qui ne le rendent pas humain. I actually came here to talk to you.  Son regard se retourne complètement vers la Windsor, un léger sourire désolé sur le visage. Il n'a pas la force, aurait du être un gentil garçon et resté prêt de Basil. But with that very public rejection, I think it can wait. Un serveur passe et il met sa coupe sur le plateau, remplaçant rapidement celle de Poppy et Reese, commandant un "whisky on rocks" pour lui. Son regard se tourne à nouveau vers elle, vers celle qui lui procure tant de souffrances, et son coeur fait mal. Palpite dans sa cage thoracique, demande à sortir, à ce que la torture s'arrête. Un bref regard à Poppy lui indique qu'elle a but beaucoup plus de champagne qu'il ne peut l'imaginer. And please, three? How many have you took yet? Six? Seven? Maybe even nine? Un sourire moqueur passe sur ses lèvres. Retrouvé le quotidien, lui procure un grand bien intérieur. Une satisfaction familière, beaucoup moins dramatique que de dévoilé ses sentiments publiquement deux fois. Il s'est abstenu de donné des détails, et fera de même pour l'avenir. Si une question trop directe, ou indiscrète sort d'une des bouches des jeunes femmes, il n'y répondra que de façon superflu. Maybe it's time to get back on hot chocolate now, Pops.  Une blague, simple rappel de leur temps passé ensemble pendant les fêtes. Un malin sourire, sans le moindre ton de haine, de mesquinerie, passe sur son visage. Il la taquine, voilà tout. Simplement ce qu'il pensait bon et bien de faire. Un surnom qu'il trouve plaisait de faire passer sur sa langue. Elle risque d'être rouge de colère, ou une toute autre couleur. Tant que ce n'est pas blanc ou mauve, le danger n'est pas présent. If you still have the same number, can I call you soon to talk? We have explaning to do. I do, at least. Expliqué pourquoi il possède encore le numéro de Reese prendrait trop de temps et d'énergie. Il résume le tout en une simple phrase: never moved on. Car après tout, ils n'avaient jamais réellement rompu, Reese et lui. Au bar, il remarque son meilleur en bonne compagnie, bien que ses regards semblent vouloir venir le sauver. Adrian lui fait un geste de la tête et de la main pour lui dire de s'occuper de lui-même, de ne pas s'en faire. Il s'en sortirait. Son verre arrive enfin, et c'est avec un sourire qu'il le prend. Oh, if you want me gone, just say so. I'll disappear just as quickly as I arrived.  Parce qu'il y a pire que de se faire rejeter publiquement: être un boulet.

_________________
- darkness steps close to his soul and he laughs, amused and confused not knowing whether to leap into it or away.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fairylights.forumactif.com
Poppy Bloom
— sunshine mixed with a hurricane.
avatar

Messages : 314
Avatar, © : alicia vikander, hathaways, p.d.
Pseudo : ivy.
Age : twenty-seven y.o.
Job : linguistics PhD, specializing in scottish gaelic folklore.
Status : single & elusive. 'you pressed your lips against mine and drowned me with promises you didn't keep.'
Top wishes : cross everything off the list, figure things out, stop grieving.

MARK MY WORDS;
Mood: hunting happiness.
Relationships:
Availability: fr/en, (♟♟♙)

MessageSujet: Re: [topic commun] ▪ winter wonderland.   Jeu 12 Jan - 14:22

La tension est si évidente, entre Reese et Adrian, que Poppy ne peut s'empêcher de tressaillir, appréhendant le moment où il leur explosera au visage tel un élastique sur lequel ils auraient trop tiré. Elle scanne le visage d'Adrian, tente de comprendre où il veut en venir en ne s'adressant qu'à elle, alors que toute son attention est clairement occupée par Reese. Elle continue à siroter son champagne, se demandant de quelle façon créative Adrian va vouloir l'utiliser cette fois – n'estimant aucun plan malsain hors de sa portée. Après tout, il vient juste de se faire rejeter par sa presque fiancée, et il est là, à feindre la légèreté en leur compagnie, plutôt qu'avoir eu la décence de faire profil bas. Finalement, il adresse la présence de Reese et Poppy, se sentant clairement de trop, détourne le regard, leur offre son profil tandis qu'elle feint un intérêt immense pour la piste et ses occupants. Et dire qu'elle voulait danser. Laisser le champagne et la musique infuser un peu d'optimisme dans sa peau pour l'année à venir. Elle se retrouvait, une fois de plus, à contrôler ses mots, son regard, son ennui, à devoir maîtriser la balance entre diplomatie et sarcasme, alors qu'elle voulait se laisser aller pour une maigre soirée. La raillerie envoyée dans sa direction par Adrian ne la fait même pas tourner les yeux, elle garde le menton tourné, seul semblant d'intimité qu'elle peut prétendre leur offrir à tous les deux, sans pour autant laisser Reese seule avec ce type. "Says the one drinking whisky?" souffle-t-elle, un sourire dans la voix, plus pour elle et Reese que pour le principal concerné. "And yes, I'm planning to get drunk on champagne tonight, if you must know. Which is the only reason I'm tolerating your presence at the moment." Poppy est soulagée de l'entendre porter son attention sur Reese à nouveau. Elle ne serait pas contre l'idée qu'il s'en aille, puisqu'il le propose si gentiment, mais ce n'est certainement pas sa décision à elle. Aussi, elle reste immobile, observant les danseurs avec une envie évidente, laissant ses yeux vagabonder sur la foule. Les flûtes font effet, doucement, et peut-être que dans la confidence des bulles, elle se jètera sur le premier cavalier seul qu'elle aperçoit.  

_________________

she was a map of fragile fingers, 
of brittle bone. a page left open, a place you’d never known. her margins stained with ink, she read: 
“something beautiful happened here.”


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reese Windsor

avatar

Messages : 144
Avatar, © : lily james, freesia.
Pseudo : crick, dorine.
Age : twenty-seven yo.
Job : singer in a jazz/indie pop group.
Status : widow, but her heart seems taken again.
Top wishes : unpack her boxes, know what she really wants.

MARK MY WORDS;
Mood:
Relationships:
Availability: fr/en, available.

MessageSujet: Re: [topic commun] ▪ winter wonderland.   Jeu 12 Jan - 16:00


C'est franchement ridicule mais honnêtement, Reese se sent beaucoup plus à l'aise entourée d'un tas de gens, et surtout de Poppy. Elle n'aurait certainement pas été à l'aise, seule avec lui. — I actually came here to talk to you. La jeune femme ne s'attendait sûrement pas à ce qu'il lui dise cela, encore moins juste après que sa demande en mariage soit refusée.  — But with that very public rejection, I think it can wait. Reese le connaissait tout de même, le fait que toute cette scène se soit passée sous tant de regards devait encore plus l'atteindre. Mais qu'en savait-elle réellement ? Au fond, ça lui aurait fait encore plus mal de les voir s'épanouir, de les voir se fiancer sous ses yeux quand bien même, elle aurait sourit, agissant comme si ça ne l'aurait pas touché. Mais le fait qu'il soit mal la touchait tout autant, il n'aurait sans doute pas mérité tout cela, bien qu'elle ne connaissait en aucun cas l'histoire de ce couple, ni même cette femme qu'il avait demandé en mariage. — Says the one drinking whisky ?And you are the one who should stop. C'était le nouvel an alors il semblait presque normal qu'il consomme de l'alcool mais dans les circonstances, ce n'était peut-être pas la bonne solution. Enfin, elle n'allait pas jouer la maman, pas pour lui. — Maybe it's time to get back on hot chocolate now, Pops. Ils avaient l'air étrangement proches, ou plutôt, de l'avoir été. Poppy devrait sans doute lui éclairer la situation. — If you still have the same number, can I call you soon to talk? We have explaning to do. I do, at least. Si elle ne répondait pas, ce serait peut-être car elle avait changé de numéro ou bien car elle ne souhaiterait pas lui répondre alors il verrait bien. Mais qu'avait-il donc à lui dire ? — I actually thought everything was clear between us. Pourtant, ce qu'il avait à lui dire n'avait peut-être aucun rapport avec eux, leur passé. Mais s'il voulait des explications, c'était forcément sur leur ancienne relation. En fait, il avait raison. Et elle aussi souhaitait avoir des réponses, souhaitait savoir alors qu'elle s'était dit pendant ces années qu'au final, il ne devait y avoir aucune réponse, aucune raison à la fin de leur couple, exceptée la distance. — Just saying that maybe instead being with us, you should go see your girlfriend, or at least taking news of her, don't you think ? Comme un conseil alors qu'en réalité, ce n'en est pas du tout un. Reese ne souhaitait définitivement pas agir en tant qu'entremetteuse, ce n'était pas son rôle. Peut-être plus celui de Basil, ou de qui que ce soit d'autre, elle s'en fichait bien à vrai dire. En prononçant cette phrase, elle se demandait seulement pourquoi il était là en présence des deux femmes, plutôt qu'avec n'importe qui d'autre. — And by the way, usually, I don't need to tell you to leave, you just do it. Son affirmait sous-entendait presque qu'effectivement, elle souhaitait le voir s'éloigner mais c'est définitivement une reproche cette fois-ci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Niomi Morello
too precious for heaven, yet too vicious for hell
avatar

Messages : 45
Avatar, © : ade kane (©belispeak)
Multinicks : adrian, kali.
Pseudo : catwalks, clau.
Age : twenty-four, not caring much.
Job : nurse, but love interior decor.
Status : gotta put her big girls panties on
Top wishes : visit dad more often, do not spill the bean.

MARK MY WORDS;
Mood: tgif.
Relationships:
Availability: available - fr/ang.

MessageSujet: Re: [topic commun] ▪ winter wonderland.   Jeu 12 Jan - 22:29


Ses lèvres forment une moue, ses iris passent de la flûte à Basil, sans s'arrêter. Ou du moins, jusqu'à ce que le tournis lui indique que son petit manège ne lui procure pas grande satisfaction. Jamais auparavant avait-il agit comme si elle ne serait qu'une enfant perdu. Et ce sentiment la vexe profondément. Pourquoi devrait-elle avoir trop bu? Elle? Niomi, digne d'une véritable enfant, grimace au Cobalt en fasse d'elle, écoutant ses paroles. Son meilleur ami, apparemment, avait besoin de lui. It's new year's eve. Everyone's a fool today. Dit-elle en prenant une gorgée de son champagne, réalisant qu'elle accompagne bien ses paroles. Mais dans un moment de pensées un peu trop réelles, sa tête réalise que le lendemain serait souffrant. Alors Niomi regarde autour d'elle pour un plateau, mais n'en voit nul part. Dans son élan, elle est distraite par Basil qui lui donne son veston, son visage maintenant étonné par son geste s'adoucit, bien qu'elle fronce les sourcils. S'il a toujours été gentil avec elle, jamais la galantri. Pourquoi maintenant? Quand elle a but une quantitié très haute d'alcool, elle qui ne boit jamais. You look beautiful, though, you really do. Les paroles du Cobalt lui reviennent. That shit is strong, pense-t'elle en tendant sa coupe à Basil pour s'en débarasser. Do not let me drink more of that. It's evil. Un mal de crâne se loge tranquillement, oh, le lendemain serait souffrant. Pourquoi s'inflige-t-elle un martyr aussi grand. La demande de Basil de rentrer est satisfaisante, serait une bonne option. Mais elle a envie de voir les feux d'artitfices. Elle a envie de faire ce que tous le monde fera ce soir. Mais Niomi n'est pas tout le monde, elle est unique, frêle, naïve, et tellement innocente. Elle pousse un râle et laisse sa tête venir tombé complètement contre l'épaule de Basil. Sa grandeur avait prouvé être d'une très bonne aide par le passé, ça ne faisait qu'ajouter à la liste. My father wants you to come over for dinner. I made him promise not to do anything stupid. I need you intact. Niomi regarde Basil et glousse en réalisant ses paroles. Son père est probablement déjà parti, ou bien il discute avec des collègues, ou des femmes célibataires qui le trouve attirant. Bien qu'elle et lui ont déjà parlé d'avoir une nouvelle femme dans leur vie, James était aussi borné que Niomi. I want to not be a stupid virgin who's never been kissed. Sa réponse à la question de Basil, si elle voulait qu'il la raccompagne, n'est pas la meilleure. Et même si elle le réalise, la Morello ne dit rien et secoue les épaules tout en regardant le meilleur ami du Cobalt, fronçant les sourcils. You know, if you'd rather go there than be with me, I won't be one of those needy girls. I'm not your girlfriend. Dit-elle en souriant légèrement. Elle serait vexé, certes, ça ne changerait pas leur relation, leur amitié. Friendzone, what a nightmare. I'll just.. hum.. you know... Call a cab. And go home. Alone. Toujours, seule. C'était ça le problème. Niomi en avait marre d'être mise en arrière-plan de peur qu'elle se blesse, mentalement ou physiquement. Tous ses amis agissaient de cette façon, et s'en était assez. Pour une fois, elle voulait que cette année soit la sienne. Adios à la jeune Niomi naïve, qui se laissait marché sur les pieds. D'accord. Après qu'elle est fini de se lamenter, confortablement contre le bras de Basil, le laissant regarder au loin alors qu'elle reste là, attendant je-ne-sais-quoi. He's comfortable, ok, shut up you stupid head.

_________________
beneath the stillness of waters and the stiffness of her body. her soul, satin, serene, overflowing, over-feeling.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adrian Barsentti

avatar

Messages : 454
Avatar, © : jamie dornan (©anaïs)
Multinicks : kali, vera.
Pseudo : catwalks, clau.
Age : thirty-one years-old, big'ol'guy.
Job : hates his job, works at his best mate bar.
Status : single af, try to win his ex back.
Top wishes : kill him and then drink to forget with him, bring her to london, do something for valentine's day.

MARK MY WORDS;
Mood: uncertain.
Relationships:
Availability: available - fr/ang.

MessageSujet: Re: [topic commun] ▪ winter wonderland.   Jeu 12 Jan - 22:57


We haven't talked yet, and she's not my girlfriend anymore. Les mots sortent de sa bouche, et lui font mal. Ses dents se serrent tentant de ne pas laissé voir sur son visage combien il souffre, mais c'est manqué. Revenir à Fortingall, la blague. Devoir confronté tous les jours une femme qui ne l'aime visiblement plus, et son ex petite-amie qui avec le temps, a cessé d'être disponible sur internet. Qu'avait-elle été raconter à Poppy? Qu'Adrian c'était barré et n'était pas revenu? Elle savait, avait donné son accord. Ils s'étaient promis de ne pas laissé leur flamme tombé, leur couple coulé, mais elle avait décidé que la distance, elle ne pourrait pas. Adrian regarde en direction de Basil; il aurait mieux fait de rester là-bas, finalement. I'm done taking the blame Reese. Il ignore sa réponse, s'il devait partir. Parce que oui, ça ne fait qu'ajouter à sa blessure, à ce qu'il ressent vraiment. Adrian a envie de lui dire qu'il est toujours amoureux d'elle, n'a jamais cessé. Il a tant de fois espéré revenir, voir qu'elle l'attendait. Mais les années avaient passé et il avait prit peur, peur qu'elle refuse ses sentiments. Sarcastique, puisqu'il venait de réalisé cette pire peur grâce à sa petite-amie actuelle. Great Barsentti, fucking great. You told we were going to be just fine, but then you stoped coming, simply. Does she knows that? , il faisait référence à Poppy, à son amie qui se tenait à côté d'elle en ce moment. I was ready to make it work, to travel back after my mid-terms. But we never made it till there. Il soupire, réalisant que tout ça, tout autour de lui était la pire décision de sa vie. Peut-être devrait-il retourné chez lui, et ne rien faire d'autre que se rendre au bar pour aider Basil. À travers tout ce qui se passait, le Cobalt est la seule personne qui lui donne envie de rester à Fortingall, qui fait le moindre sens. God, how I was wrong to think we could be civilized here. Il reste planté là, regardant Reese, le visage ne pouvait plus cacher ce qu'il ressentait intérieurement. S'en était trop, il ne pouvait pas caché qui il était réellement pendant plusieurs années encore. Si on disait de lui qu'il est the biggest jerk ever, en réalité, il ressentait tout; douleur, peine, colère. Tout. Et de croire que tout ce qu'on lui avait fait subir ce soir ne causerait pas de larme chez cet homme idiot, c'était se foutre le doigt dans l'oeil. Parce que les larmes montaient dans ses yeux à ce même moment. Se sentant rejeté par tous ceux qu'il est aimé jusqu'à présent. Certes, peut-être devrait-il se rendre à l'extérieur pour parler avec Feyre, voir comment elle se sent, ce qui s'est passé. Car malgré tout, elle a déménagé pour lui, et si elle ne l'aime pas de la même façon que lui, il tient tout de même à elle et sa santé.

_________________
- darkness steps close to his soul and he laughs, amused and confused not knowing whether to leap into it or away.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fairylights.forumactif.com
Poppy Bloom
— sunshine mixed with a hurricane.
avatar

Messages : 314
Avatar, © : alicia vikander, hathaways, p.d.
Pseudo : ivy.
Age : twenty-seven y.o.
Job : linguistics PhD, specializing in scottish gaelic folklore.
Status : single & elusive. 'you pressed your lips against mine and drowned me with promises you didn't keep.'
Top wishes : cross everything off the list, figure things out, stop grieving.

MARK MY WORDS;
Mood: hunting happiness.
Relationships:
Availability: fr/en, (♟♟♙)

MessageSujet: Re: [topic commun] ▪ winter wonderland.   Ven 13 Jan - 0:30

Bloody. Hell. Reese a été assez claire. Poppy a bien fait comprendre que sa présence n'est pas nécessaire ici. Mais il est là, Adrian. Toujours là. Alors qu'il vient de se faire publiquement rejeter devant une large portion de ses connaissances et de leurs grands-parents. Alors qu'il a un peu trop bu. Alors que ça s'étale en grand sur le visage des filles, le fait que leur soirée prendrait grandement en facteur plaisir s'il retournait d'où il était venu. Il est toujours là. Entre son ex et une femme qu'il a allègrement insulté pas plus tard que la semaine derrière. Il est toujours là. The guy really can't take a hint. Ou peut-être est-ce sa punition auto-infligée, remarque Poppy distraitement. Peut-être qu'il a décidé que se flageller était la meilleure des choses à faire pour s'assurer que l'année prochaine serait plus tendre avec lui que celle qui s'achevait. C'est son problème à lui. Il ne va certainement pas lui plomber la soirée avec son insistance et son impudeur – car Poppy, s'il y a une perspective qui la branche moins que de se faire enfoncer des aiguilles sous les ongles, c'est bel et bien de se retrouver contre son gré prise dans les tirs croisés d'un ancien duo amoureux. Lorsqu'il lâche un "does she know that?" reptilien ponctué d'un vague mouvement de tête dans sa direction, Poppy jette l'éponge. That's it. C'est décidé, elle va laisser à Reese toute l'intimité nécessaire pour ne faire qu'une bouchée de l'idiot. "Don't drag me into this, Barsentti. Actually, I'm dragging myself out of it." Aussitôt dit, elle fait volte-face et se dirige vers le bar. Dès qu'elle quitte la conversation, elle respire mieux, comme si l'oxygène se viciait auprès d'Adrian. Elle en a plus qu'assez des faux-semblants, des rétorques sarcastiques - est-ce trop demander que passer les dernières minutes de l'année dans un semblant d'insouciance ? Elle ne se souvient même plus de quel goût ça a, la légèreté. Poppy dépose sa flûte moitié vide (pleine ?) sur la surface du bar et, dans un soupir vaporeux, dépose son visage entre ses mains. Juste le temps de se faire une raison. C'est une convention, le nouvel an. Il n'y a pas de mal à le passer seule. Et tant pis si c'est l'année du décès de son père, du départ de sa mère, l'année où elle a failli se perdre de vue elle-même. Cela restera surtout l'année qui n'aura pas réussi à la mettre à genoux. Lâchant les épaules, Poppy se redresse et croise le regard de Niomi, à quelques mètres, une veste masculine autour des épaules. Instinctivement, elle lui sourit. Face à la jeune femme, de dos, il y a Cobalt. Peut-être que c'est la quatrième flûte qui lui fait prendre la décision. Ou simplement son amour de la littérature, qui sait. Après tout, il y a quelque chose de beau, de symbolique à l'idée de tourner la page, une bonne fois pour toutes, juste avant les douze coups de minuit. Elle s'avance vers le couple dont l'absurdité lui paraît trop intense pour qu'elle se risque à y songer. "Is the ball everything you hoped for?" demande Poppy d'une voix tendre à Niomi. Elle y a suffisamment travaillé pour mériter un succès. Avant de changer d'avis, Poppy tourne la tête vers la longue silhouette à sa droite. Il n'y a ressentiment ni dans sa voix, ni dans ses traits, lorsqu'elle souffle : "Happy New Year, C-" Cobalt. Scratch that. "Basil." Comme dernier souvenir, elle préfère ça aux cris chez le notaire. Elle s'offre un peu de grâce, de dignité, en guise d'épilogue.


_________________

she was a map of fragile fingers, 
of brittle bone. a page left open, a place you’d never known. her margins stained with ink, she read: 
“something beautiful happened here.”


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reese Windsor

avatar

Messages : 144
Avatar, © : lily james, freesia.
Pseudo : crick, dorine.
Age : twenty-seven yo.
Job : singer in a jazz/indie pop group.
Status : widow, but her heart seems taken again.
Top wishes : unpack her boxes, know what she really wants.

MARK MY WORDS;
Mood:
Relationships:
Availability: fr/en, available.

MessageSujet: Re: [topic commun] ▪ winter wonderland.   Ven 13 Jan - 1:30

You drop quickly. But it's not my business. Ça y est, elle avait refusé sa demande, alors leur relation était terminée ? Elle voit qu'il a mal. Mais il lui dit qu'ils ne se sont pas encore parlés, mais qu'il n'est plus avec elle. — Maybe she is already married and as you know, you can't get married twice. Elle n'est plus si sérieuse bien qu'elle fait mine de l'être, essaie de relativiser. Mais lui doit connaître la raison, il doit savoir pourquoi elle n'a pas accepté. En fait, c'est surtout plus facile de parler du couple, ou de l'ancien couple d'Adrian, plutôt que d'eux. Ça lui demande moins d'effort. — Believe me, I'm not saying that I'm innocent in our story. Et c'est d'ailleurs bien plus qu'il ne pourrait le croire. — Why would you want me to keep coming when we were no longer talking ? Il était parti en Californie et ils se parlaient par sms, s'appelaient, se voyaient par vidéo. Mais peu à peu, les intervalles entre les communications furent de plus en plus espacées, de moins en moins présentes. Et la distance se ressentait bel et bien. — I didn't stop talking to you, Adrian. It was just like that. Poppy, elle est là, entre les deux. Sa position n'est pas des plus agréables et Reese comprend qu'elle veuille s'éloigner d'eux, qu'elle en a marre. Reese aurait probablement fait pareil à sa place. D'ailleurs, elle la voit se diriger vers l'endroit où se trouve Basil. Au moins, elle y sera allée d'elle-même, sans l'aide de qui que ce soit. — But what about what I felt, Adrian ? It's not for me long-distance relationships. I thought I would be able to do this, but it was not the case. We couldn't make it, not just me. You stopped texting me too. Ne quasiment jamais le voir, avoir seulement ce genre de communications, ça ne lui allait pas et ça ne l'avait pas fait. C'était plus douloureux qu'autre chose. — And you said you wanted explications, but why now ? Why not before ? In five years, you haven't had enough time ? A vrai dire, elle aussi avait voulu lui parler pendant tout ce temps, le recontacter. Mais pour quoi donc faire ? Quoi lui dire ? Il est actuellement face à lui, et elle le voit terriblement mal. Ça lui arrache le cœur de le voir ainsi, dans cet état. Parce qu'elle ne souhaite ça a personne. Et encore moins à Adrian, bien qu'elle lui en veuille. Mais si elle lui en veut, c'est simplement qu'elle regrette que leur relation se soit terminée ainsi. — For what it's worth, I'm sorry for tonight Adrian. Et elle l'était sincèrement, ne souhaitait pas s'acharner encore plus sur lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adrian Barsentti

avatar

Messages : 454
Avatar, © : jamie dornan (©anaïs)
Multinicks : kali, vera.
Pseudo : catwalks, clau.
Age : thirty-one years-old, big'ol'guy.
Job : hates his job, works at his best mate bar.
Status : single af, try to win his ex back.
Top wishes : kill him and then drink to forget with him, bring her to london, do something for valentine's day.

MARK MY WORDS;
Mood: uncertain.
Relationships:
Availability: available - fr/ang.

MessageSujet: Re: [topic commun] ▪ winter wonderland.   Ven 13 Jan - 3:25


Sans même dire un mot de plus, il observe Poppy face à lui aller dans la direction de Basil. Et si sa première pensé est de sentir désolé pour son vieil ami et faire une moue de mal pour lui, il voit tout aussi bien le regard de Reese en face de lui, et ses pensés retourne vers elle. Because I was a coward before. And then I met Feyre, and for a second I thought it was it. That I had moved on. Dit-il en essayant le plus possible de cacher son visage, ses émotions de la façon qu'il le faisait toujours. Mais remettre le masque après tant de temps, ne lui venait plus aussi facilement tout à coup. Son coeur qui palpitait dans sa poitrine, ses doigts qui se remplissaient d'électricités, tout ça, n'aidait en rien. I-. Please, don't be sorry for me. L'italien croit au karma, croit que ses mauvaises actions auraient fini d'une façon ou d'une autre à lui retomber sur le nez, alors tant mieux si pour une fois, quelqu'un pouvait s'en réjouir. Son coeur brisé satisferait plus d'une personne, et il n'y a rien qu'il puisse faire pour ça. She knew something was wrong from the start. And I kept trying to deny it. Il soupire, parce qu'il n'a pas envie d'aborder le sujet, de se lancer dans cette discussion, mais il se sent obligé, comme si elle lui filerait entre les doigts s'il la laissait partir. S'il ne pouvait pas lui téléphoner, lui parler ailleurs qu'en public, autant le faire tout de suite, commencer la nouvelle année à zéro. Sans rancune, ou du moins, tenté. Mais sans disputes, en sachant la véritable histoire. I could never forget you. And I fucked up, real bad. Realized it way too late. It was already over. Adrian prend une grande respiration et pose doucement une main sur le bras de Reese, en espérant qu'elle ne s'enflamme pas, ne se mette pas en colère, ou quoique ce soit d'autre. I don't deny it. But something happened. At some point, it was worse than before. You didn't return my text, or my calls for at least two weeks and then you reappeared with the worst excuse ever. La vérité est si prêt, et pourtant si loin. S'il y a cinq ans il n'avait pas cru à son excuse, il y croyait encore moins aujourd'hui. Surtout en la voyant, son visage devant le sien, ses iris confrontant les siennes. What happened, Reese? Lui demande-t-il avec recul, retirant son bras du sien, voulant obtenir enfin la vérité qu'il attendait. Bien sûr, loin de se douter de ce qui est survenu. Le Barsentti remarque l'engouement autour d'eux, des gens qui parlent, qui semblent s'intéressé à leur discussion. Sa vie privée ne regardant que lui et Reese, il ne se plaît pas à en faire le constat et serre les dents, en colère, bien que gardant un ton calme. We get the attention of too many people. Can we go somewhere... more private? Dit-il, en la regardant, le visage distrait par les gens autour d'eux. I'm asking, not forcing you. You can say no. Précise-t-il en lui proposant sa main, ayant reposé son verre de whisky vide sur un plateau qui passait quelques secondes plus tôt.

_________________
- darkness steps close to his soul and he laughs, amused and confused not knowing whether to leap into it or away.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fairylights.forumactif.com
Reese Windsor

avatar

Messages : 144
Avatar, © : lily james, freesia.
Pseudo : crick, dorine.
Age : twenty-seven yo.
Job : singer in a jazz/indie pop group.
Status : widow, but her heart seems taken again.
Top wishes : unpack her boxes, know what she really wants.

MARK MY WORDS;
Mood:
Relationships:
Availability: fr/en, available.

MessageSujet: Re: [topic commun] ▪ winter wonderland.   Ven 13 Jan - 4:10

Depuis tant d'années, Reese ne s'imaginait plus le revoir. Elle s'était dit qu'il ferait sans doute sa vie là-bas, en Californie. Pourtant, elle se demandait aussi s'il pourrait vraiment ne jamais revenir, pour sa famille ou Basil. Et le voilà, qui réapparaissait, alors qu'elle ne s'y attendait plus. Car pendant ces années, elle n'avait jamais cessé de penser à lui, mais n'en parlait jamais. Seulement à Poppy, mais les fois étaient très rares. Et avec Basil, le sujet était carrément tabou. Pas question de parler d'Adrian alors que c'était par lui qu'ils s'étaient connus. Adrian lui parle et Reese écoute attentivement. Il s'ouvre, lui dit des choses qu'elle ne pensait certainement pas entendre en cette dernière soirée de l'année. Il pose sa main sur son bras, et elle ne dit rien, jusqu'à ce qu'il lui parle de ce moment. Celui qui la rend nerveuse, celui qui est resté secret et qu'elle partage seulement avec Basil. Alors qu'elle s'était légèrement apaisée comparé à toute à l'heure, il en vient à ce sujet. — It wasn't an excuse, it was the truth. We were preparing a song, it was very intensive. Especially as we were not much known at the time. Il retire sa main et il fait bien car elle l'aurait fait d'elle-même. Elle est nerveuse et ne veut pas que cela se voit, mais elle sent que ça lui monte en elle. Elle n'est pas bien, la discussion n'était déjà pas des plus faciles et il met ça sur le tas. Pourtant, elle ne pouvait et ne voulait pas lui dire. Secret veut dire ce qu'il veut dire, et Reese ne souhaitait pas le blesser encore plus. C'était hors de question qu'il le sache. De plus, elle ne voudrait pas briser leur amitié. Puis, Adrian lui fait remarquer que les gens autour parlent d'eux, Reese n'ayant même pas remarqué. Ils étaient curieux, et si certains savaient que les deux étaient exs, ils avaient forcément vus ou entendus pour la scène plus tôt. Forcément, cela ferait jaser, qu'il parle avec elle, juste après la demande. Et en y pensant, Reese trouvait cela tout autant étrange. Est-ce qu'elle doit lui dire oui, non ? Ils étaient dans la lancée, et finalement, ça lui faisait tout de même du bien de parler de ça, bien que le sujet soit toujours douloureux. Mais s'il lui reparlait de ce qu'elle ne voulait elle, pas parler, elle était dans la merde. — You know that if they see us leaving the room together, it will make us talk more about us ? Ce serait même un peu ambiguë. D'ailleurs, elle n'allait certainement pas lui prendre sa main, n’exagérons rien. — But okay, I'm following you. Reese n'avait pas non plus envie que tout le monde ici connaisse toute leur histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adrian Barsentti

avatar

Messages : 454
Avatar, © : jamie dornan (©anaïs)
Multinicks : kali, vera.
Pseudo : catwalks, clau.
Age : thirty-one years-old, big'ol'guy.
Job : hates his job, works at his best mate bar.
Status : single af, try to win his ex back.
Top wishes : kill him and then drink to forget with him, bring her to london, do something for valentine's day.

MARK MY WORDS;
Mood: uncertain.
Relationships:
Availability: available - fr/ang.

MessageSujet: Re: [topic commun] ▪ winter wonderland.   Ven 13 Jan - 4:46


Yeah, right. Pense Adrian alors qu'elle lui sert la même phrase qu'il y a déjà cinq ans. Il ne dit rien, car après tout, si elle ne veut pas en parler, ça ne le regarde qu'elle, et bien qu'il aimerait le savoir, la patience est son amie dans ce cas-ci. Do I look like I actually care? Un sourire en coin perle sur ses lèvres, les visages, les voix, les murmures, il doit se débarasser des autres habitants de Fortingall. De son patlin natale. Le Barsentti connait l'opinion de ses personnes, du couple qu'il formait jadis avec Reese, aucunement besoin de leur demander leur opinion pour le présent; il n'en voulait simplement pas de toute façon. Il retire sa main, après ses paroles, tout de même, réalisant ce qu'elle voulait dire. Un nouveau sourire, cette fois-ci sincère, s'accroche à ses lèvres et il se dirige vers la cours arrière. Silencieuse, avec un jardin fantastique, il est heureux de constater que personne ne s'y trouve. Certes, le froid les frappes aussitôt tous les deux et en remarquant la robe de Reese, Adrian retire son veston et le pose sur ses épaules, immitant ainsi son meilleur ami. I don't want you to freeze to death. Dit-il, avec un sourire, tentant encore et toujours d'être courtois, il ne pouvait pas fuck cette fois-ci. L'italien tente de retrouver le fil de leur discussion, qu'il rattrappe trop facilement avec un froncement de sourcil, retrouvant le regard de Reese et éclaircissant sa gorge. I thought there was no issue, no way for us to be together. Il se confie, tente le plus possible de comprendre ce qui s'est passé, qu'elle sache que ce n'est pas qu'il ne l'aimait pas, au contraire. By the end, it did only hurt both of us. And I couldn't come back... Not when I was so close. Et puis la vérité, celle qu'il n'a jamais dit à haute voix, celle que jamais il n'aurait cru dire, parce que voilà, Adrian était persuadé que revenir à Fortingall n'était pas dans ses cartes. I was also afraid of comitment. Of everything that went with it. Commence-t-il en fermant les yeux et soupirant pendant une seconde pour se faire à l'idée des prochains. I love or loved Feyre, I did. But I love you more. You were it for me. You've always been. And it scared me. I was scared you would do the exact same thing she just did. Un rire sarcastique remplit de douleur, de blessure résonne, et il le sent, ô, comment Adrian ressent ce poignard en plein coeur. Étrangement, les personnent qui comptent à haut voix à l'intérieur lui donne du courage, de la stabilité, et aussitôt que les feux d'artifices explosent, que minuit sonnent, il s'approche de Reese. It won't get any better than this, will it. Finalement dans un dernier geste, il franchit la limite qui les séparent et pose ses lèvres sur les siennes. Il sait très bien que Feyre ne pourrait pas lui en vouloir, elle savait depuis plus longtemps que lui qu'il y a quelque chose, qu'il a un blocage qu'il n'aurait jamais compris s'il n'était pas revenu, s'il n'avait pas croisé Reese à la librairie cette journée-là. Après quelques secondes il recule, laisse de la distance entre eux et guettant une réponse, ferme les yeux et baisse la tête. Please, if there's a god, don't make this years a pain in my ass.

_________________
- darkness steps close to his soul and he laughs, amused and confused not knowing whether to leap into it or away.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fairylights.forumactif.com
Reese Windsor

avatar

Messages : 144
Avatar, © : lily james, freesia.
Pseudo : crick, dorine.
Age : twenty-seven yo.
Job : singer in a jazz/indie pop group.
Status : widow, but her heart seems taken again.
Top wishes : unpack her boxes, know what she really wants.

MARK MY WORDS;
Mood:
Relationships:
Availability: fr/en, available.

MessageSujet: Re: [topic commun] ▪ winter wonderland.   Ven 13 Jan - 14:19

Reese le suit et ils sortent du château, laissant les commérages derrière eux. Effectivement, la fraîcheur se fait sentir. Il lui pose son veston sur les épaules et Reese sourit, en signe de remerciement. Lui qui vivait en Californie doit voir une grosse différence de température mais la jeune femme ne s'habituera donc jamais à ce froid d'hiver. — When you came to California, when we started talking to each other by video or sms, did you really think our couple would last ? Reese s'était dit qu'ils y arriveraient, que s'ils s'aimaient réellement, ce n'est pas la distance qui les séparerait. Mais dès lorsqu'il fut parti, elle se rendu compte que c'était loin d'être aussi facile qu'elle le pensait. — And I would have never told you to come back instead of staying there. I know it counted for you. Sinon, il ne serait même pas resté une semaine là-bas. Elle l'écoute, lui dire qu'il avait peur de l'engagement. Pourtant, cela avait fait cinq ans qu'ils étaient ensemble et c'était déjà s'engager. Et Adrian n'avait finalement rien fait de mal dans leur couple. Il avait simplement créé la distance, mais elle ne pouvait plus lui en vouloir d'être parti, car à l'époque, elle n'aurait pas souhaité qu'il lui barre la route dans la musique. — I love or loved Feyre, I did. But I love you more. You were it for me. You've always been. And it scared me. I was scared you would do the exact same thing she just did. Ses mots lui résonnent, qui aurait pu penser qu'il lui dirait tout cela, alors qu'elle n'était pas prête, sachant ce qu'elle savait, ce qu'elle avait fait. I've done worse... Car finalement, refuser une demande en mariage, ce n'était peut-être pas si grave. Mais qu'il lui dise tout ce qu'il a sur le cœur, ce qu'il pense d'elle pour finalement lui dire qu'il avait peur qu'elle fasse pareil que Feyre, ça ne pouvait que la mettre mal envers lui et envers elle-même. Finalement, la nouvelle année se lance, Adrian l'embrasse, Reese ne s'étant définitivement pas attendu à ça. Pourtant, elle savoure l'instant présent, se laisse aller seulement durant quelques secondes. Les suivantes sont silencieuses pour qu'elle se mette enfin à parler, mais peut-être pas ce qu'il aurait voulu. — I can't. Actually, we can't... Come on Adrian, you just proposed Feyre. It wasn't for nothing. Désormais que Adrian lui avait répété son nom, Reese l'avait bien retenu. Ils n'auraient jamais du s'embrasser, pas dans ces circonstances. Puis, il y avait Drew, son défunt mari, ainsi que son aventure secrète avec Basil, ça lui triturait beaucoup trop l'esprit. S'il avait su, il n'aurait sans doute jamais voulu l'embrasser. Mais Reese avait vu ce baiser comme un moyen de se rappeler du passé. Seulement, ça ne pouvait pas arriver et ils n'auraient pas dû, bien que le moment ait été plus qu'agréable. De plus, Reese avait alors l'impression d'être le second choix et elle ne souhaitait définitivement pas de ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Basil Cobalt
◦ you want a heart in this life, you pay for it.
avatar

Messages : 552
Avatar, © : irons (©clau aka picasso).
Multinicks : syl, daphne.
Pseudo : belispeak, anaïs.
Age : twenty-nine years old and a severe case of peter pan syndrome.
Job : owner of the sceptic's companion, a bar in central fortingall.
Status : cute but psycho.
Top wishes : avoid problems, get out of this shithole of a town for a bit, visit Rob's grave.

MARK MY WORDS;
Mood: dry.
Relationships:
Availability: open / fr - eng.

MessageSujet: Re: [topic commun] ▪ winter wonderland.   Sam 14 Jan - 1:36


It's new year's eve. Everyone's a fool today. Basil ne retient pas un petit rire sec. La véracité de cette affirmation est prouvée par une soirée qui devient de plus en plus étrange au fil que l'ont se rapproche des douze coups de minuit. Probablement la possibilité de donner suite à ses désirs silencieux pour en attribuer la faute au champagne par la suite. Niomi a en définitive abusé des bulles, ça ne pourrait pas être plus flagrant. Quand elle lui tend sa flûte, il lui offre un sourire en hochant la tête, comme pour dire sage décision. La jeune femme vient finalement se loger contre son épaule alors qu'il se débarrasse de son verre. It's ok, I got you. Basil rit doucement. La profession l'oblige, il en voit des gens bourrés - ils sont généralement irritants et encore davantage quand il est sobre, lui. Mais quelque chose dans l'attitude de Niomi, même en état d'ivresse, a toujours cet attrait à la fois comique et attendrissant. Elle lève finalement la tête et l'invite à dîner - avec elle et son père. Dinner with the Morellos? Sounds fun. Should I write my will first? Il imagine déjà la scène. Dire que James Morello et lui-même sont en constant désaccord serait un euphémisme. Le repas serait sans l'ombre d'un doute rythmé par de nombreux regards meurtriers en sa direction, des sous-entendus incendiaires voire peut-être même des menaces à peine camoufler si Basil se met en tête à les chercher (très probable). Le paternel n'a jamais caché son mépris pour Basil et ce dernier ne peut sembler lui en vouloir - il aurait certainement la même réaction si les rôles avaient été inversés. Mais si Niomi insiste, il supporterait une soirée en compagnie d'un homme qui souhaite ouvertement son malheur. Et trouvera possiblement cela drôle. Si l'invitation a été surprenante, l'ébahissement et la confusion déforment encore bien plus les traits de Basil quand Niomi s'abandonne à confession pour le moins intime ensuite. Ahuri, il ne sait pas comment réagir et balaye l'aveu sous le tapis sans rien ajouter. She must be really, really drunk. Il est sans doute temps de la sortir de là. Le changement de sujet est accueilli comme une délivrance et diffuse la gêne rapidement. Don't be ridiculous. It's no bother and trust me I'd rather be anywhere but there. Including dinner with good old James. Et c'est dire. Un dîner avec le père Niomi s'apparente à une partie de plaisir quand comparer à cinq minutes coincé entre ces trois-là. Et puis, comme pour lui dire qu'il a beau courir, il n'y échapperait pas, Poppy apparaît dans son sillage. Il laisse ses yeux retourner à l'autre bout de la pièce, là où Reese et Adrian se tiennent désormais seuls, pour s'assurer qu'elle est bien là. Elle s'adresse à Niomi dans un premier temps et Basil nourrit alors l'espoir qu'elle s'en ira sans lui accorder le moindre regard mais il déchante quand elle se tourne rapidement vers lui - ou alors, dans l'autre sens il n'est pas trop sûr. Il s'attend à quelque chose de cinglant, une phrase qui lui ferait bourdonner les oreilles et qu'il ressentira comme un poignard en pleine poitrine alors il s'apprête à encaisser le coup sans rien laisser transparaître. Mais quand le contraire se produit, il se démontre incapable de dissimuler sa surprise. Elle lui souhaite la bonne année, tout simplement, et il hait à quel point ça sonne comme au revoir. Et peut-être qu'au fond, c'est pour ça qu'il ne l'a jamais dit, lui, parce qu'il déteste les au revoir et à quel point ils sonnent définitifs, catégoriques, finals. Peut-être qu'il n'a jamais voulu que ça se finisse pour de bon. Il doit se mordre la lèvre pour retenir le flots de paroles venimeuses qui menacent de s'échapper, des mots mesquins qui ne feraient que relancer le cercle vicieux. A quoi bon ? C'est la fin, la véritable, et il est temps qu'il s'y fasse. Ce n'est pas son genre d'entretenir de faux espoirs, de se torturer comme ça. Il peut être civil, lui aussi. Il peut faire ça pour elle, il le lui doit bien. Alors, sur le même ton, il répond : Much happiness in Dublin. Sa propre voix résonne comme un écho lointain, il ne la reconnait pas.

_________________
you and I are two oceans apart, we're on earth to break each others hearts, in two.




Dernière édition par Basil Cobalt le Sam 14 Jan - 2:20, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adrian Barsentti

avatar

Messages : 454
Avatar, © : jamie dornan (©anaïs)
Multinicks : kali, vera.
Pseudo : catwalks, clau.
Age : thirty-one years-old, big'ol'guy.
Job : hates his job, works at his best mate bar.
Status : single af, try to win his ex back.
Top wishes : kill him and then drink to forget with him, bring her to london, do something for valentine's day.

MARK MY WORDS;
Mood: uncertain.
Relationships:
Availability: available - fr/ang.

MessageSujet: Re: [topic commun] ▪ winter wonderland.   Sam 14 Jan - 2:15


I did honestly thought we could make it work. That it was temporary, and we were going to come to each other and everything would be fine. Avoue-t-il le coeur lourd, mais la vérité passait finalement à travers ses lèvres, peut-être cinq ans après, mais au moins, il les disait. Une consolation, le temps leur avait permit à tous les deux de prendre conscience de leurs erreurs, de combien ils étaient jeunes, et naïfs, surtout, de croire qu'une relation de ce genre pourrait fonctionné. Il sourit, content d'apprendre que jamais elle lui aurait demandé de revenir à Fortingall, qu'elle comprenait l'importance pour lui de partir. Certes, choisir une Université dans leur pays, aurait aidé grandement. Mais l'opportunité de pouvoir étudié à l'extérieur, était une chance inestimé il y a cinq ans. Jamais il n'aurait cru que leur couple se brise aussi facilement. Mais chaque événement arrive pour une raison, et au lieu de se plaindre, il préférait réparé les pots cassés. Les siens surtout. Puis le baisé, celui qu'il avait tant attendu depuis qu'ils s'étaient revu, celui qu'il désirait depuis des années maintenant. Parce que, oui, même si Adrian et Reese avaient séparés pendant cinq ans maintenant, son départ datait d'un peu plus. Elle débite une excuse, un arrêt à ce qu'ils font, ce n'est pas bien, ce n'est pas ce qu'il faut faire, comment il faut agir. Il en est conscient, Barsentti. Mais en vérité, il s'en fiche. Ceci dit, il respecte Feyre, et Reese avait raison là-dessus, se donner du temps. Bonne idée. I wished I proposed to you. But you're right. Il pose son regard sur elle, un sourire apparaissant sur son visage, avec une nouvelle étincelle, une qu'il ne pensait jamais retrouvé, perdu, abandonné, loin derrière: hope. L'espoir de retrouver un semblant d'amitié, bien qu'il préfèrerait retrouver celle qu'il aimait. Certes, il est conscient que tous deux ont changé, mais tant mieux. Il pourra redécouvrir à nouveau celle qui jadis, faisait battre son coeur comme jamais personne d'autre n'avait réussi à le faire. I need to talk to her, when I'll sober up. And we need to break up. I can't keep lying to her, she deserves to be happy. Il sourit, passe doucement une main sur la joue de Reese, les feux d'artifices au-dessus d'eux ne fait que lui rendre un sourit encore plus idiot sur le visage. And maybe after, we can go take a coffee. Try to get to know each other again, the adult version of us. Les mots coulent aussi rapidement que lorsqu'il écrit un roman. Sauf que cette fois-ci, les mots ne sont pas faux, et bien au contraire, il ressent chaque parole qu'il pronnonce, comme une promesse à lui-même, à Reese devant lui. I can promise one thing , commence-t-il en s'arrêtant pour sortir son portable de ses poches, ouvrant l'écran pour montrer une photo, une très vielle photo de lui et elle ensemble, voyant le reflet de cette même photo dans ses yeux. Or maybe two. First, we'll take it slow. At our own pace. And second. I won't run away again. I won't leave you. I swear.

_________________
- darkness steps close to his soul and he laughs, amused and confused not knowing whether to leap into it or away.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fairylights.forumactif.com
Reese Windsor

avatar

Messages : 144
Avatar, © : lily james, freesia.
Pseudo : crick, dorine.
Age : twenty-seven yo.
Job : singer in a jazz/indie pop group.
Status : widow, but her heart seems taken again.
Top wishes : unpack her boxes, know what she really wants.

MARK MY WORDS;
Mood:
Relationships:
Availability: fr/en, available.

MessageSujet: Re: [topic commun] ▪ winter wonderland.   Sam 14 Jan - 3:01



Ils avaient tous les deux pensé que tout cela pouvait marcher pour eux, qu'ils réussiraient. Et heureusement, car penser dès le début qu'ils n'y arriveraient pas, aurait été peine perdu et dans ce cas, il aurait directement été préférable de rompre avant qu'il ne parte. Mais même s'ils avaient réussi à survivre à cet éloignement, qu'en aurait-il été d'eux aujourd'hui ? Reese se l'imaginait parfois. C'était désormais tellement étrange de l'avoir revu à la librairie et ici alors que ça n'avait pas été le cas depuis leur dernière vidéo il y a plusieurs années, pas de photo ou quoi que ce soit. — I wished I proposed to you. But you're right. Est-ce qu'il le pensait vraiment ? Mais en tout cas, oui, elle avait totalement raison sur ce coup-ci. Feyre avait refusé la demande d'Adrian, tant pis pour elle et même si Reese ne la connaissait ni d'Adam ni d'Eve, elle n'était pas comme ça, bien que l'embrasser était déjà de trop. Il la regarde, et elle le regarde. Et elle l'avait remarqué instantanément, il avait changé sans trop changer. Elle le trouvait beau, et plus encore à l'époque. Ses traits sont désormais plus définis, et il est magnifique. — I need to talk to her, when I'll sober up. And we need to break up. I can't keep lying to her, she deserves to be happy. Il lui expliquait ce qu'il comptait faire avec Feyre, mais après tout, il n'avait aucun compte à rendre à Reese. Mais elle se rendait compte qu'il restait tout de même bienveillant, ne voulait que le bien de Feyre. — I hope that everything you told me wasn't under the influence of alcohol. Elle laisse échapper un léger rire. Mais à vrai dire, si c'était le cas, elle serait vraiment déçue. Il disait d'ailleurs qu'il devait rompre avec elle, mais c'était peut-être sur le coup de la colère, de la déception ou de la tristesse. Peut-être que demain serait un autre jour et qu'il changerait totalement d'avis. Les émotions étaient pour l'instant trop à vif, à chaud. Et elle savait qu'il était impulsif. Sa main sur sa joue, geste tendre, lui fait du bien, le sentir près de lui. Ca faisait beaucoup trop longtemps. — And maybe after, we can go take a coffee. Try to get to know each other again, the adult version of us. Rattraper le temps perdu, savoir ce qu'il s'était passé pour lui. Tant de choses avaient pu arrivées, la preuve pour elle. Reese n'avait eu aucune nouvelle de lui, par qui ce soit. Elle aurait pu, mais ne l'avait pas souhaité. — I'd love that. Et elle est elle aussi sincère, alors qu'au début de la soirée, elle n'aurait jamais pensé dire cela. Mais tout s'était passé très vite, et il avait probablement su trouver les mots pour qu'elle ne s'emporte pas. — I can promise one thing. Elle se prépare à l'écouter, alors qu'il lui montre une photo d'eux deux et elle était nostalgique d'eux, de leurs moments passés ensemble. Ils avaient été heureux ensemble, ils ne pouvaient pas nier ça. Et elle se faisait d'ailleurs la remarque qu'il n'avait pas effacé toutes les photos d'eux, comme elle-même ne l'avait pas fait. — Or maybe two. First, we'll take it slow. At our own pace. And second. I won't run away again. I won't leave you. I swear. Elle lève finalement son regard sur le feu d'artifice, alors qu'elle l'avait attendu et ne l'avait pourtant pas encore regardé, tout en disant d'une voix basse. — You can't promise that.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [topic commun] ▪ winter wonderland.   

Revenir en haut Aller en bas
 
[topic commun] ▪ winter wonderland.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Annie Lennox - A Christmas Cornucopia
» [Topic commun - PS ] Menteur menteur
» Des photos d'une fabrique de boules de Noël
» Les relations entre résineux... [Topic commun]
» [topic commun] La leçon de vaudou, par son altesse Athena !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
▪ a touch of magic. :: VI. / FALLING THROUGH THE ROOF :: RP-
Sauter vers: