AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  


Partagez | 
 

 [topic commun] ▪ winter wonderland.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Basil Cobalt
◦ you want a heart in this life, you pay for it.
avatar

Messages : 552
Avatar, © : irons (©clau aka picasso).
Multinicks : syl, daphne.
Pseudo : belispeak, anaïs.
Age : twenty-nine years old and a severe case of peter pan syndrome.
Job : owner of the sceptic's companion, a bar in central fortingall.
Status : cute but psycho.
Top wishes : avoid problems, get out of this shithole of a town for a bit, visit Rob's grave.

MARK MY WORDS;
Mood: dry.
Relationships:
Availability: open / fr - eng.

MessageSujet: [topic commun] ▪ winter wonderland.   Jeu 29 Déc - 13:00


| topic commun: winter wonderland
Les glaçons laissent la lueur du soleil et des lumières transpercer son épaisse couche de glace, rappelant qu'un hiver froid et glacial est, une fois encore, aux portes de Fortingall. Mais la tradition du 'winter wonderland' vient réchauffer les cœurs assombris par cette saison froide qui manque cruellement de soleil. Le bal organisé au Dunrobin Castle se tient pendant le soir du Jour de l'An. Une ambiance à thématique d'hiver avec champagne, feu d'artifice et danse, nécessite un habillement du style robes du soir, veston, nœud papillon et cravate. Classique qui ne se démodera jamais. Tous les habitants sont invités à y participer, l'admission est gratuite, tous et chacun peuvent venir célébrer l'hiver et une nouvelle année pour Fortingall. Des feux d'artifices seront lancés sur le coup de minuit, pour rendre l'événement encore plus grandiose - n'oubliez pas de gagner l'un des nombreux balcons pour profiter pleinement du spectacle aux dessus des magnifiques jardins du domaine.

Ce second topic commun célèbre la nouvelle année qui arrive. Ouvert à tous et chacun, nous vous invitons à poster ci-dessous une réponse courte, et à interagir entre vous. Pour éviter des complications, nous vous prions de rp en français, ou d'insérer une traduction pour ceux qui aimeraient parler d'une autre langue. Nous vous proposons des défis à relever, pour pimenter le jeu. Vous n'êtes pas obligés de les faire bien sûr, c'est seulement pour ceux qui le veulent. Nous indiquerons le gagnant lors de la prochaine mise à jour! Mettez-les en 'souligné' pour qu'on puisse plus facilement les repérer.

défis + points
- Ajouter de l'alcool au punch (10 points)
- Trébucher sur le plancher de danse (10 points)
- Embrasser quelqu'un sous le guie (10 points)
- Prendre une selfie de groupe (10 points)
- Danser sur les pieds de quelqu'un (20 points)
- Boire un peu trop de champagne et tituber (20 points)
- Faire une entrée spectaculaire et remarqué (20 points)
- Trébucher en descendant le grand escalier (20 points)
- Citer une réplique d'une princesse de Disney (20 points)
- Lécher une sculpture de glace (20 points)

_________________
you and I are two oceans apart, we're on earth to break each others hearts, in two.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Poppy Bloom
— sunshine mixed with a hurricane.
avatar

Messages : 314
Avatar, © : alicia vikander, hathaways, p.d.
Pseudo : ivy.
Age : twenty-seven y.o.
Job : linguistics PhD, specializing in scottish gaelic folklore.
Status : single & elusive. 'you pressed your lips against mine and drowned me with promises you didn't keep.'
Top wishes : cross everything off the list, figure things out, stop grieving.

MARK MY WORDS;
Mood: hunting happiness.
Relationships:
Availability: fr/en, (♟♟♙)

MessageSujet: Re: [topic commun] ▪ winter wonderland.   Ven 30 Déc - 19:28

Poppy est coutumière de l'événement. Du champagne et un château, yes please. Elle fréquente le bal depuis ce qui lui semble être toujours, vêtue de robes dont la couleur est recommandée un mois à l'avance par sa mère, membre du comité, afin de ne pas 'clasher avec la décoration, darling'. C'est la première fois qu'elle passe à son tour de l'autre côté du rideau, qu'elle donne un coup de main et, sans surprise, elle a détesté sur toute la ligne. Mais Niomi a demandé, et quand Niomi demande, avec sa bouche en cœur et ses cils interminables, la réponse est toujours oui. Jusqu'à la dernière minute, Poppy a couru dans tous les sens, déplaçant les hautes tables qui avaient été positionnées un mètre trop à droite. Une minute seulement avant l'ouverture des portes, elle était toujours en jeans et pull en mailles à s'agiter, jusqu'à ce qu'une Niomi lui donne l'heure et l'envoie se changer à l'étage. Efficace, c'est dans les trente minutes que Poppy retourne au rez-de-chaussée où la fête débute gentiment, transformée dans une robe longue d'un jaune mimosa que sa mère aurait détesté. Bien fait. Elle n'avait qu'à être là. Poppy croise des regards, sourit de toutes ses dents, adresse quelques salutations avec intérêt. C'est l'effet du jaune. Autant celui de sa robe que celui du champagne, dont une flûte semble se matérialiser miraculeusement entre ses doigts. Elle jette un coup d'œil aux alentours mais n'aperçoit Niomi nulle part. La brunette doit être occupée à agiter ses poignets comme un chef d'orchestre sa baguette, ou dans le meilleur des cas, à danser. Poppy laisse couler son regard avec envie sur la piste, où les couples ondulent au rythme du morceau joué par l'orchestre placé sur une scène montée pour l'occasion. Lentement, ses yeux s'en vont jauger les potentiels partenaires présents dans la salle. Elle est sans cavalier et, si le champagne est de très bonne compagnie, elle ne serait pas contre une valse ou deux pour accompagner les bulles.

_________________

she was a map of fragile fingers, 
of brittle bone. a page left open, a place you’d never known. her margins stained with ink, she read: 
“something beautiful happened here.”


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Niomi Morello
too precious for heaven, yet too vicious for hell
avatar

Messages : 45
Avatar, © : ade kane (©belispeak)
Multinicks : adrian, kali.
Pseudo : catwalks, clau.
Age : twenty-four, not caring much.
Job : nurse, but love interior decor.
Status : gotta put her big girls panties on
Top wishes : visit dad more often, do not spill the bean.

MARK MY WORDS;
Mood: tgif.
Relationships:
Availability: available - fr/ang.

MessageSujet: Re: [topic commun] ▪ winter wonderland.   Ven 30 Déc - 20:09


Tourner en rond et courir d'un bout à l'autre du château ne lui plaisait point. Les festivités de l'annuel winter wonderland, nécessitait plus de travail qu'elle s'en souvenait. Mais tout pour la distraire de sa vie normal, de cette expédition dans les bois avec Basil. Tout pour ne pas pensé à cette journée. Niomi savait user de son charme lorsque nécessaire, strictement pour aider, ceci dit. Sachant ce que Poppy traversait, elle invita sa vieille amie à venir l'aider. Deux autres bras ne serait pas de refus. La brunette voit le temps filer, le château s'animant comme par magie, le soleil s'ombrageant, laissant le château rayonner à sa place. Les décorations hivernales, la nourriture, le champagne, lui procurait un sentiment de bonheur, d'accomplissement. Remarquant leur tenue, elle indique rapidement à l'autre brunette qu'elle peut prendre le temps d'aller se préparé. Pour Niomi, c'était un peu plus compliqué. Elle possédait une robe, oui. Mais noire, courte, simple. Ses espoirs s'effondrent en même temps que l'apparition de son père. James Morello arrive comme un sauveur, avec une enveloppe noir. Un sourire apparaît aussitôt sur le visage de la brunette. Elle se souvenait de ses paroles à Noël, qu'elle aurait une surprise pour le jour de l'an. Elle ouvrit légèrement l'intérieur pour y déceler une couleur métallique qui lui fit sortir les yeux de la tête. Rapidement, elle remercie son père et monte à l'étage pour se changer. La robe de sequins noir et or lui allait à la perfection. Sa silhouette mince ressortait, la laissant stupéfaite devant son propre reflet. Son père avait été payer la robe qu'elle relookait depuis déjà plusieurs semaines. Sans même la regarder, au vu du col plongeant. Ça ne lui ferait aucun tord d'être habillé de façon sexy, après tout. Un vague sourire gerce sur ses lèvres avant qu'elle ne retourne dans la salle principale. Poppy, déjà présente, attendait patiemment une coupe de champagne dans les mains. Tu crois que je peux me permettre une flûte? Tenir l'alcool, ce n'était inné ni dans son sang, ni dans celui de James Morello. Tu es magnifiques! Le jaune allait à ravir à la brunette devant elle. Quiconque oserait dire le contraire, ne ferait que preuve de jalousie envers sa beauté.

_________________
beneath the stillness of waters and the stiffness of her body. her soul, satin, serene, overflowing, over-feeling.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Delano Price
▪To hell with them. Nothing hurts if you don’t let it
avatar

Messages : 57
Avatar, © : jlc, av/captain
Pseudo : ormond, rona.
Age : thirty years old
Job : former custodian of a museum
Status : no one is the smile to her face or the beat to her heart, let's just say that she's a cold hearted bitch, half of the time
Top wishes : write that f* guidebook and buy enough wine to survive the neighbourood

MARK MY WORDS;
Mood: exhausted
Relationships:
Availability: open

MessageSujet: Re: [topic commun] ▪ winter wonderland.   Ven 30 Déc - 21:44

Elle débarque, Delano, attitude suffisante, gloriole déployée malgré la tâche qu’elle vient de découvrir, sur sa superbe robe bustier couleur smaragdin. Elle se dépêche, hâtée de côtoyer l’espèce locale, en s’appuyant sur des fins purement scientifiques, elle aimerait bien découvrir à quoi les habitants sont nourris ? La brune martèle le bitume avec l’élégance d’une vestale, le satin embrassant ses courbes comme une seconde peau ; hélas, malgré son allure irréprochable, sa coiffure impeccable et l’amour – incommensurable ?- qu’elle porte à ses talons de grande marque ; l’insidieuse tâche se rappelle à son souvenir, narguant constamment ses troubles compulsifs dont la nature la dotée. De sa faute, absolument, quelle idée de porter une tenue aussi finement réalisée lors du baptême d’un neveu atteint de troubles gastriques (au jet puissant et, surtout, trop facile). Elle grimace lorsqu’elle foule les tapis rouges salonnards placés çà et là pour faire honneur au comble du mauvais goût rural. Serrant sa pochette assortie à ses godasses, elle se demande ,pour la première fois depuis qu’elle a caressé l’idée de se rendre à ce bal, si un dress code est exigé où si la boulangère peut débarquer n’importe quand en arborant une salopette ou une robe aux motifs bucoliques ; c’est en emprisonnant une coupe de champagne dans sa main – première munition censée abattre ses appréhensions et désinhiber la garce frigide qu’elle peut être – qu’elle pose le regard sur le modèle de robe jaune criard avec lequel les experts médicaux seraient parfaitement capables de diagnostiquer une forme rare de déficience visuelle. Qu’est-ce qu’elle fiche là ? Elle boit une gorgée du liquide à bulles, en observant les invités autour d’elle. Habillés avec classe, pour la grande majorité. Cependant, certains dénotent et expliquent facilement, disons, la gratuité de l’évènement. Elle glousse en s’engageant dans la direction de Jaunisse et de...Sequins. «  Bonsoir, vous croyez qu’il y a moyen de se dégoter quelque chose de plus fort que du punch ou du champagne ? » - demande-t-elle, agitant sa coupe déjà vide. Pour sa défense, les cent mètres séparant son emplacement de parking et le château lui ont grandement donné soif.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lyra MacLeod
▪ all you got is this moment, twenty-first century's yesterday.
avatar

Messages : 213
Avatar, © : n. portman | © granger (av), liverpoolrules@tumblr (gifs).
Multinicks : elena.
Pseudo : tiffany, océane.
Age : thirty-two yo.
Job : publisher, graduated in scottish gaelic literature.
Status : married, troubled, engaged in a divorce procedure.
Top wishes : have a baby, get her husband out of her life, go back to edinburgh.

MARK MY WORDS;
Mood: tired of everything.
Relationships:
Availability: open / fr - eng.

MessageSujet: Re: [topic commun] ▪ winter wonderland.   Dim 1 Jan - 18:00


Le bal du nouvel an est une tradition à laquelle il ne peut échapper. Aussi loin qu'il s'en souvienne, Peter a toujours été de la fête, qu'il y soit embarqué par sa mère, puis son épouse. Joan n'avait pas dérogé à la règle, eux qui avaient pris l'habitude d'y assister chaque année. Vêtu d'un costume-cravate, il était tout-à-fait à son aise, cette tenue lui rappelant surtout cette éphémère carrière d'avocat et les nombreux cocktails qui allaient avec. Il n'est toutefois pas venu sans sa flasque, craignant par dessus tout de sombrer dans l'ennui s'il devait croiser un oncle George ou une tante Emma décidé à ne pas le lâcher d'une semelle. «  Bonsoir, vous croyez qu’il y a moyen de se dégoter quelque chose de plus fort que du punch ou du champagne ? » Peter se retourne, reconnaît cette voix entre milles. Et surtout cette moue ô combien dédaigneuse. Il ignorait qu'elle serait ici ce soir, et son sang n'en fait qu'un tour, alors qu'il imagine tout ce qui pourrait suivre. Il jette un coup d'oeil à son épouse, visiblement occupée à converser avec d'autres habitants. Sans doute leur expliquait-elle combien la nouvelle année serait meilleure que celle qui s'achève, pour leur famille comme pour tous. Son bras vient entourer les épaules de son amie, tandis qu'il adresse un sourire à Poppy et Niomi. - Je sais que ça en n'a absolument pas l'air, mais Delano n'a aucunement l'intention d'offenser qui que ce soit, n'est ce pas ? Il se tourne vers son amie, lui souriant à son tour. Si son arrogance légendaire est l'une des raisons pour lesquelles il l'apprécie, Peter est convaincu qu'elle ne fera pas long feu en ville ainsi. Ceci n'est qu'un bal de province, certes préparé minutieusement, mais sans la prétention d'un événement de la capitale. - Mon amie arrive tout juste de Londres, ajoute t-il, insistant sur la fin de sa phrase.

_________________

take a look at me now, well there's just an empty space and you coming back to me against all odds, and that's what i've got to face.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adrian Barsentti

avatar

Messages : 454
Avatar, © : jamie dornan (©anaïs)
Multinicks : kali, vera.
Pseudo : catwalks, clau.
Age : thirty-one years-old, big'ol'guy.
Job : hates his job, works at his best mate bar.
Status : single af, try to win his ex back.
Top wishes : kill him and then drink to forget with him, bring her to london, do something for valentine's day.

MARK MY WORDS;
Mood: uncertain.
Relationships:
Availability: available - fr/ang.

MessageSujet: Re: [topic commun] ▪ winter wonderland.   Mar 3 Jan - 1:53


Est-ce qu'Adrian Barsentti aimait réellement les apparitions publiques? Non. Il les détestait du plus profond de son âme, avait envie de vomir chaque fois qu'il en était question. Enfin, ce n'est pas comme s'il avait le choix. Les Barsentti, une carte, le voilà en complet noir avec une chemise blanche et une cravate - pas question de se faire étouffé par un noeud papillon - et il est prêt à se rendre au bal. Demandant à Feyre de l'accompagner, il l'attendait prêt de la porte d'entré, regardant constamment en direction de l'escalier pour la voir descendre, enfin, de leur chambre. Mais c'est une femme. Elle prend son temps, se laisse désirer, attendre. Et bordel comment Adrian déteste ça. Il attend, remue ses poches de pantalons, nerveux. Il ne l'est jamais, nerveux. Mais ce qu'il s'apprête à faire n'est pas facile. Il était temps! On va être en retard. Il se retourne pour la regarder, reste stupéfait. Idiot, un compliment ne tue personne, pas même le grand étalon qu'est Adrian Barsentti. Tu es magnifique , finit-il par dire, un sourire aux lèvres, lui tendant la main. (...) Le château est joliment décoré, pense-t-il alors qu'il entre, Feyre à ses côtés. Il n'avait pas prévu se rendre jusque là, mais il devait, pour le bien de ce qu'il ferait dans quelques minutes. Adrian prend ses repères, voit ses parents, s'approche de la salle de bal où il y traîne Feyre et avec un sourire, se met sur un genoux. Feyre Riesen, fais-moi le plaisir de m'épouser et de devenir mienne, dit-il, sachant très bien que le regard des autres invités sont sur eux deux.

_________________
- darkness steps close to his soul and he laughs, amused and confused not knowing whether to leap into it or away.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://fairylights.forumactif.com
Basil Cobalt
◦ you want a heart in this life, you pay for it.
avatar

Messages : 552
Avatar, © : irons (©clau aka picasso).
Multinicks : syl, daphne.
Pseudo : belispeak, anaïs.
Age : twenty-nine years old and a severe case of peter pan syndrome.
Job : owner of the sceptic's companion, a bar in central fortingall.
Status : cute but psycho.
Top wishes : avoid problems, get out of this shithole of a town for a bit, visit Rob's grave.

MARK MY WORDS;
Mood: dry.
Relationships:
Availability: open / fr - eng.

MessageSujet: Re: [topic commun] ▪ winter wonderland.   Mar 3 Jan - 22:55


Pour une fois, Basil est presque reconnaissant envers Bianca et ses conseils non sollicités. Sa sœur lui avait fait comprendre qu'un homme adulte désirant s'identifier comme tel se devait de posséder au moins un smoking. Contraint de dépenser la quasi totalité de sa première paye dans l'achat d'un modèle de designer choisi par sa cadette, il a pris la poussière plusieurs années durant dans le fond de son placard. C'est pour dire, Basil n'est pas exactement friand d'occasions où un dressing code est imposé. Mais ce soir est une occasion spéciale et sortir le costard a été inéluctable. Renseigné par Adrian depuis quelques jours quant à ses plans pour la soirée, il a compris que sa présence au bal annuel était exigée. Support moral. En bon ami, Basil a accepté de repousser ses propres projets pour quelques heures, espérant secrètement qu'Adrian n'attendrait pas les douze coups de minuit pour faire se mettre à genoux. Passer l'entièreté du réveillon du nouvel An entouré de quinquagénaires et plus ? Non merci. C'est pourtant depuis une demi heure déjà qu'il trace le périmètre de la salle de bal du château, prenant soin d'éviter tout visage connu avec lequel il serait forcé de s'arrêter pour un chit-chat sans intérêt sur la pluie et le beau temps, mais pas la moindre trace de son meilleur ami et de la fiancée en-devenir de celui-ci. Basil ne peut cacher son exaspération, surtout qu'il n'a pas manqué de remarquer à quel point la gamme d'alcool est restreinte. Il tâte la poche intérieure de sa veste de smoking, presque soulagé de constater que sa flasque en argent est toujours bien à sa place. Il l'a emportée juste au cas où, pour diluer les nerfs d'Adrian si le besoin s'en faisait ressentir. Mais planté juste à côté du bol de punch abandonné sans supervision, une meilleure idée s'empare de son esprit. Tant pis pour Adrian, les absent sont toujours les perdants. Il vide l'entièreté du whisky contenu dans sa flasque dans le punch, sourire en coin satisfait sur les lèvres.

_________________
you and I are two oceans apart, we're on earth to break each others hearts, in two.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kali Moon
- press her to paper and call it art
avatar

Messages : 18
Avatar, © : zoey deutch (© catwalks)
Multinicks : adrian, niomi.
Pseudo : catwalks, clau.
Age : twenty-three yo.
Job : failed scientist, work in a fucking bar, for the biggest bastard, ever.
Status : not into assholes.
Top wishes : poison every jerk on earth, men, mostly.

MARK MY WORDS;
Mood: gfy.
Relationships:
Availability: available - fr/ang.

MessageSujet: Re: [topic commun] ▪ winter wonderland.   Mer 4 Jan - 0:46


Les événements à tout casser, pas son style. La Moon pleurait la lune, souhaitant uniquement rentrer chez elle. Seulement, entre le boulot, ses passe-temps - qui consistait en un homme très précis - et le temps qu'elle prenait pour être complètement selfish enver elle-même, il n'y avait que peu pour les fêtes. Ceci dit, le mot champagne sut la motivé. Seule, non-accompagné, elle déambulait à travers la salle de bal, un verre de vin rouge en main, préférant ce liquide sang à celui du champagne. Boisson d'amateur, pour enfant. Jayme prend une longue gorgé, roulant des yeux à la vision d'un couple amoureux. Ugh. Puis dans un moment d’ennuis totale, elle repère une proie. Un sourire se flanque sur son visage, dans ses yeux rappelant la lune. Le con. The biggest jerk on earth, se trouve devant elle, une flasque dans ses mains, qu'il vide dans le bol de punch. Jayme roule les yeux, c'est parfait, c'est ce qu'elle attendait. Subtilement elle marche dans sa direction, ne prenant pas compte de sa robe noir au col très plongeant, laissant voir un bout de sa poitrine; un échantillon qui plairait. Certes, elle l'avait revêtu pour un homme en particulier; et newsflash, ce n'était pas Basil Cobalt, aka son patron. Well, I see someone can't drop the job. Un sourire un coin, elle prend une nouvelle gorgé de sa coupe, laissant l'homme plus grand qu'il ne fallait, voir à son cou puis sa robe en v. Try'na have fun, aren't you? Mesquine, directe, assoiffé et tellement ennuyé des autres invités, Jayme se dit qu'elle a le droit de se faire plaisir. Hope there's nothing to poisonous in there. , finit-elle par dire, en finissant son vin. De toute façon, il était peu probable que le Cobalt connaissent réellement les plantes, des herbes et autre. Son intelligence avait une certaine limite et s'arrêter à son milieu de pantalon, juste entre les deux jambes. Oh, and since you're here. Be helpful and go fetch me some whine, would you. Une réplique qu'elle trouvait cinglante, mais parfaite en ses circonstance. Combien de fois, après tout, avait-elle répondu à ses ordres, apporter l'item dont monsieur avait besoin? Que les rôles soient inversé, n'étaient que la vie qui, enfin, tournait du bon côté.

Spoiler:
 

_________________
throw roses into the abyss and say: ‘here is my thanks to the monster who didn’t succeed in swallowing me alive.


Dernière édition par Jayme Moon le Mer 4 Jan - 1:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Poppy Bloom
— sunshine mixed with a hurricane.
avatar

Messages : 314
Avatar, © : alicia vikander, hathaways, p.d.
Pseudo : ivy.
Age : twenty-seven y.o.
Job : linguistics PhD, specializing in scottish gaelic folklore.
Status : single & elusive. 'you pressed your lips against mine and drowned me with promises you didn't keep.'
Top wishes : cross everything off the list, figure things out, stop grieving.

MARK MY WORDS;
Mood: hunting happiness.
Relationships:
Availability: fr/en, (♟♟♙)

MessageSujet: Re: [topic commun] ▪ winter wonderland.   Mer 4 Jan - 0:49

Elle a de bons souvenirs de ce bal à travers les années, Poppy. Lorsque Niomi la rejoint, elle est bien décidée à en ajouter un nouveau, et à s'assurer qu'il en soit de même pour la brunette. Poppy se contente de répondre à sa question par un haussement de sourcil amusé. Si Niomi veut survivre à la soirée, oui, il va lui falloir une flûte – et l'aînée est bien décidée à jouer les superviseurs si cela s'avère nécessaire. Alors qu'elle s'apprête à rechercher des yeux une coupe pour son amie, elles sont interrompues par l'arrivée d'une silhouette à la taille inversement proportionnelle à la suffisance. Vous croyez qu'il y a moyen de se dégoter quelque chose de plus fort que du punch ou du champagne ? Poppy laisse échapper un rictus. Elle offre un sourire poli, mais tendu, au compagnon de l'apparemment dénommée Delano, avant de reposer ses yeux sur cette dernière. "Bien sûr. Il suffit de faire marche arrière, descendre les escaliers, marcher quinze minutes et vous trouverez une épicerie au coin de Dunning street." La vie est trop courte pour s'embarrasser d'une courtoisie qui ne sera, à l'évidence, de toute façon pas appréciée. "Veuillez nous excuser." Avec un sourire faux, Poppy tourne les talons en emmenant Niomi dans son sillon. D'une longue gorgée, elle finit son verre et le repose, vide, sur le plateau d'un serveur qui se matérialise devant elles. Avec l'énergie du désespoir, elle se saisit de la seule flûte encore pleine sur ledit plateau mais, magnanime, décide de la tendre à Niomi, en contenant le soupir de regret qui menace de lui couler d'entre les lèvres. C'est par dessus l'épaule couverte de sequins de Niomi qu'elle le voit. Le plus indigeste des tableaux vivants. Barsentti, un genou à terre, un sourire à la fois niais et supérieur sur le visage. Foutue gentillesse. Elle en aurait bien eu besoin, de ce verre, pour contrer la nausée. "J'ai besoin de punch," se contente de grommeler Poppy avant de se diriger vers le buffet, laissant sa compagnie derrière. Non mais sérieusement. Une demande en mariage au bal du Jour de l'An. C'est d'un kitsch. A quand le flash mob sur du George Michael ? C'est la silhouette devant le bol de punch, reconnaissable entre toutes, qui la tire de son dédain. Elle n'est plus qu'à deux mètres, mais il est de dos, occupé par une jeune femme à sa droite, et Poppy a encore le temps d'avorter la mission. Trois pas à reculons, avant de faire brusquement volte-face, sa robe voletant autour de ses jambes. S'empressant de retourner d'où elle vient, sa cheville s'emmêle à celle d'un danseur et la voilà qui trébuche au milieu de la piste, voyant le sol se rapprocher avec une panique mêlée de fatalisme, jusqu'à ce que le corps rattaché à la cheville se penche vers elle, arrêtant la chute. "Hm, je, toutes mes excuses," parvient-elle à prononcer avec une autodérision feinte. Qui faut-il tuer pour une coupe de champagne quand on en a vraiment besoin, merde ?

_________________

she was a map of fragile fingers, 
of brittle bone. a page left open, a place you’d never known. her margins stained with ink, she read: 
“something beautiful happened here.”


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Basil Cobalt
◦ you want a heart in this life, you pay for it.
avatar

Messages : 552
Avatar, © : irons (©clau aka picasso).
Multinicks : syl, daphne.
Pseudo : belispeak, anaïs.
Age : twenty-nine years old and a severe case of peter pan syndrome.
Job : owner of the sceptic's companion, a bar in central fortingall.
Status : cute but psycho.
Top wishes : avoid problems, get out of this shithole of a town for a bit, visit Rob's grave.

MARK MY WORDS;
Mood: dry.
Relationships:
Availability: open / fr - eng.

MessageSujet: Re: [topic commun] ▪ winter wonderland.   Mer 4 Jan - 1:59


Well, I see someone can't drop the job. Sa mine se décompose quand la voix trop familière résonne trop près de ses tympans et coupe ainsi court à son moment de jubilation. Face à lui, Jayme Moon. S'il lui a libéré la soirée, ce n'est certainement pas pour la voir ici et devoir se la coltiner. Stalker much? Try'na have fun, aren't you? Basil mentirait s'il disait qu'il n'a pas remarqué le décolleté plongeant. Mais hors de question de loucher dessus, il s'agit bien de Jayme Moon ou sa casse-couille attitrée depuis qu'elle a passé le pas de la porte du Septic's Companion. Ew, gross. Insubordonnée, grossière, impétueuse et intensément corrosive - autrement dit, son équivalent au féminin. Mais Basil n'est pas assez fou que pour songer à faire affaire avec son double. Jayme fait fuir les clients, un fait indiscutable, et est rapidement devenue la cause première des rides se creusant dans son front. Si seulement il n'avait pas réellement besoin de quelqu'un pour couvrir sa tranche horaire. Et pour qu'elle maintienne sa place si longtemps déjà, cette nécessité devait être absolue. Really clever, aren't you? And you're ruining it for me so why don't you get lost? Ses paroles dégoulinent de sarcasme et le sourire sardonique est la cerise sur le gâteau, une deuxième couche pour mettre l'accent au cas où la première ne serait pas suffisante. Hope there's nothing to poisonous in there. Basil lui lance un regard en biais. Only way to know for sure is to try. Wanna be the first to? Il n'attend toutefois pas sa réponse pour se servir un verre de punch. Ses idées sont en effet beaucoup trop claires, sa lucidité trop acérée pour la situation. Et merde, ou est Adrian ? L’alcool brûle sa trachée, mais la sensation est familière, réconfortante. Oh, and since you're here. Be helpful and go fetch me some whine, would you. Basil est la personnification de l'incrédulité avant d'éclater de rire. Or what? Are you going to fire me? Sincèrement amusé, il finit son verre d'une traite avant de s'en servir un second, sentant déjà le whisky faire son effet et rend déjà Jayme moins irritante. Le prochain idiot qui goûterait au punch se prendra la surprise de sa vie. I most defintely would but I need to watch over the punch. Looks like you're going to have to get it on your own. And leave me here. Alone. How unfortunate for me. Il feigne la déception et pose sa main libre contre son cœur.

Spoiler:
 

_________________
you and I are two oceans apart, we're on earth to break each others hearts, in two.




Dernière édition par Basil Cobalt le Mer 4 Jan - 3:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kali Moon
- press her to paper and call it art
avatar

Messages : 18
Avatar, © : zoey deutch (© catwalks)
Multinicks : adrian, niomi.
Pseudo : catwalks, clau.
Age : twenty-three yo.
Job : failed scientist, work in a fucking bar, for the biggest bastard, ever.
Status : not into assholes.
Top wishes : poison every jerk on earth, men, mostly.

MARK MY WORDS;
Mood: gfy.
Relationships:
Availability: available - fr/ang.

MessageSujet: Re: [topic commun] ▪ winter wonderland.   Mer 4 Jan - 2:34


Il avait besoin d'elle. Sans Jayme, il ne réussirait pas à garder le bar ouvert, elle ne faisait pas fuir les clients, bien au contraire, elle les attirait comme des aimants. Tant pis pour ceux qui osaient l'insulter ou plonger leur regard trop longtemps sur sa poitrine. Elle n'était pas que serveuse, mais videuse aussi: un deux en un, une chance dont Basil ne semblait pas se rendre compte. Certes, elle savait qu'il était ignorant, nul besoin de le vexé davantage en questionnant la probabilité qu'il lui manque cette partie masculine convoité par les femmes. Non, pas le postérieur. Really clever, aren't you? And you're ruining it for me so why don't you get lost? Tout allait bien pour Jayme. Puis il a ouvert la bouche, prononçant des mots, et elle oublie ses bonnes manières, roule les yeux et pousse un bâillement. Basil pouvait souhaiter aussi fort qu'il le voulait, avec tous les doigts, de pieds comme de mains, elle ne s'envolerait pas, ne disparaîtrait pas. Malheureusement. Only way to know for sure is to try. Wanna be the first to? Right, pense-t-elle en prenant un verre qu'elle bois en une seule gorgée, pour lui prouver qu'elle n'a pas peur. Reposant le verre sur la table de façon dramatique. Elle connaissait suffisamment Basil pour savoir qu'il ne saurait pas faire la différence entre du persil et du basilique. Or what? Are you going to fire me? Bastard. Sa réponse, oh, elle ne l'a pas vu venir, mais elle reconnait qu'il a bien joué Son ton sonne déjà alcoolisé, il a commencé la fête avant même de venir au château, ce qui ne la surprend guerre. I most defintely would but I need to watch over the punch. Looks like you're going to have to get it on your own. And leave me here. Alone. How unfortunate for me. Son excuse, est la pire qu'elle n'est jamais entendu, et il est le patron. Jayme rit, de bon coeur, de moquerie, de manière enfantine et mesquine à la fois. Tout dans un, comme seul la Moon sait le faire, ses vrais émotions cachés sous un masque, par les rayons de la lune lorsque la nuit est présente et le lui permet. Un sort sur tous ceux qui osent lui adresser la parole. Keep you fucking coward excuse for yourself, thanks. Un air de défi s'installe sur ses traits trop enjoué à l'idée de le déranger. C'est ce qu'elle voulait, et la satisfaction de savoir que son plan marche est indescriptible. Une joie irrépressible intérieur, comme une seconde peau. What if you watched over me instead? The punch doesn't need the attention I need. And let's face it- Jayme joue avec le feu, veut se brûler à ses mots, à sa peau, à son touché. Elle s'arrête, laisse sa phrase en suspend pour caresser son torse d'une main, la défilant jusqu'à son nombril. You can't stop looking, at my breast. Sa langue prononce chaque mot avec un arrête, pour rendre la phrase séduisante, sexy, pleine de sensualité, son ton suave qui l'accompagne ne fait qu'augmenter le niveau avec lequel elle joue. Elle prend la main du Cobalt, se sentant aguicheuse, et la met doucement sur la bretelle, qu'elle descend à l'aide de ses doigts masculins, pour le laisser admirer encore plus la vue. Jayme retire sa main et pousse un long soupir. Men and their cocks, more important than fucking everything. Son regard le défit. Elle est fière d'elle, se tape le dos mentalement.

Spoiler:
 

_________________
throw roses into the abyss and say: ‘here is my thanks to the monster who didn’t succeed in swallowing me alive.


Dernière édition par Jayme Moon le Mer 4 Jan - 4:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Basil Cobalt
◦ you want a heart in this life, you pay for it.
avatar

Messages : 552
Avatar, © : irons (©clau aka picasso).
Multinicks : syl, daphne.
Pseudo : belispeak, anaïs.
Age : twenty-nine years old and a severe case of peter pan syndrome.
Job : owner of the sceptic's companion, a bar in central fortingall.
Status : cute but psycho.
Top wishes : avoid problems, get out of this shithole of a town for a bit, visit Rob's grave.

MARK MY WORDS;
Mood: dry.
Relationships:
Availability: open / fr - eng.

MessageSujet: Re: [topic commun] ▪ winter wonderland.   Mer 4 Jan - 3:49


Keep you fucking coward excuse for yourself, thanks. Basile arque un sourcil. Coward? Of course, darling. Il détourne le regard alors qu'il boit une généreuse gorgée de punch. Désintéressé, il n'est pas d'humeur joueuse, pas après la semaine qu'il a subit. Il en vient à se demander ce que Jayme fait toujours à ses côtés alors qu'il fait tout pour laisser transparaître son manque manifeste d'intérêt. Assurément, elle doit avoir d'autres chats à fouetter et abhorre sa compagnie autant que lui la sienne. Ses yeux parcourent rapidement la salle de bal d'un bout à l'autre. Si Adrian ne faisait pas rapidement son apparition, il allait mettre les voiles. Il se retourne vers Jayme pour marquer à nouveau son agacement et ses iris sur perdent dans la directement de sa poitrine dénudée. Foutu décolleté et foutu whisky qui rend l'erreur moins horrifiante qu'elle aurait dû l'être. What if you watched over me instead? The punch doesn't need the attention I need. And let's face it- Aguicheuse, elle laisse un doigt aventureux explorer la longueur de son torse. Basil attend qu'un une réaction viscérale de dégoût le secoue, mais elle ne vient pas. Ça doit être l'alcool. S'il devait être parfaitement honnête, ce n'est à vrai dire pas si déplaisant que ça. Reprend tes putains d'esprits, Cobalt. You can't stop looking, at my breast. Sa voix est teintée de notes sensuelles, lui promettant plein de choses qui ne pourrait jamais arriver, en aucun cas. Dans un geste plus téméraire qu'il n'aurait pu le prédire, elle s'empare de sa main et la guide vers la brettelle de sa robe et se sert ensuite des doigts de Basil pour lentement la descendre de l'arrondi de ses épaules. Elle lui offre ainsi une vue prenante sur son décolleté. Le moment est empreint lascivité. Il admire l'impudicité et la pure audace dont elle fait l'étendard. Et peut-être qu'il n'est, dans la folie de l'instant, pas totalement indifférent. Sa curiosité est piquée. Men and their cocks, more important than fucking everything. Nombreux sont ceux qui succomberaient aux charmes de Jayme, il n'en doute pas d'une seconde. Seulement, Basil est fait d'un autre matériaux : il en a vu des jolies filles lui faire des avances. Incertain de ses intentions - se joue-t-elle de lui ? est-elle sérieuse ou simplement saoule ? - il se détourne d'elle pour se resservir un verre de punch.   I appreciate the invite but I'm afraid I'm going to have to pass. Quoiqu'il en soit, et même s'il doit avouer que la distraction pourrait être la bienvenue après quelques jours éprouvants, il met un point d'honneur à garder les choses strictement professionnelles entre eux. Il s'approche à nouveau d'elle pour chuchoter à son oreille. And for the record, I'm not that impressed. I've seen a lot better. Basil ne cache pas son amusement alors qu'il lève son verre - le troisième déjà. To an amicable work environnement.

Spoiler:
 

_________________
you and I are two oceans apart, we're on earth to break each others hearts, in two.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kali Moon
- press her to paper and call it art
avatar

Messages : 18
Avatar, © : zoey deutch (© catwalks)
Multinicks : adrian, niomi.
Pseudo : catwalks, clau.
Age : twenty-three yo.
Job : failed scientist, work in a fucking bar, for the biggest bastard, ever.
Status : not into assholes.
Top wishes : poison every jerk on earth, men, mostly.

MARK MY WORDS;
Mood: gfy.
Relationships:
Availability: available - fr/ang.

MessageSujet: Re: [topic commun] ▪ winter wonderland.   Mer 4 Jan - 4:36


À vrai dire, ce n'était pas faux de croire qu'elle jouait avec Basil. Elle l'emmerdait, énormément, de toujours la réprimander sur son boulot. Rien de parfait, de bien, non. Toujours des défauts, ci et ça. Et Jayme, en venant franchement écœurée. Son coeur lui levait, son estomac se retournait, de pensé à ses futurs heures de travail en sa compagnie. Bien qu'elle l'aidait, il ne le voyait pas. Non, ces intérêts, beaucoup plus important qu'elle. Ne remarquait-il pas à quel point elle se démenait pour lui? Parce que, ouais, Jayme possède un doctorat, elle n'est pas stupide, encore moins naïve. Ce jeu, si elle le joue seule, tant pis. Mais qu'il arrête de loucher en direction de ses seins, pour une fois. I appreciate the invite but I'm afraid I'm going to have to pass. Elle rit. Tout simplement. Ne croyait pas un seul traitre mot qui sortait de sa bouche. Pas avec la quantité d'alcool qu'il avait ingéré. De toute manière, ce n'était pas ultimement ce qu'elle voulait, bien satisfaite de sa relation du moment. Lorsque le boulot ne les appelaient pas, un peu de plaisir n'était pas de refus. De même qu'inverser les rôles; elle, l'intimidant. And for the record, I'm not that impressed. I've seen a lot better. Liar, se dit-elle intérieurement en haussant un sourcil, pas très convaincue, elle-même. Son regard, le chuchotement prêt de l'oreille, Jayme n'est tout de même pas aveugle. Elle sait regarder en face d'elle, sait percevoir les signes qu'un homme louche, ausculte sa poitrine. Qu'il la voit de prêt, ou non, ne changeait rien à la mise. To an amicable work environnement. Effectivement. Bien que son poker face et cette facilité de facilement omettre certaines informations, lui serait de grand aide lors de sa prochaine journée de travail. Your pant is saying otherwise, boss. Elle se mord les lèvres pour se retenir de rire à haute voix en dirigeant son regard vers le pantalon du Cobalt, comme pour l'inciter à faire de même, bien qu'elle soit plus que certaine, qu'il l'avait remarqué. Obvious from a mile, pense-t-elle en regardant droit dans ses yeux, levant un nouveau verre du punch nouvellement pimenté, gracieuseté de Basil Cobalt. Cheers to that. , à nouveau, un malicieux sourire prend forme sur ses lèvres. Mais bien sûr, la cadette Moon ne s'arrête pas là. Une couche de plus, de moins, who even cared anymore. Though, it would be a great motive to fire me. Son regard est distrait, ses iris occupé par les gens sur la piste de danse. Ils ont tous l'air plu stupide les uns que les autres, bien que certaines femmes soient jolies. Les hommes, tous médiocre, tous simplet. Aucun ne ressemblait au sien. Ses dents emprisonnent sa lèvre lorsque la pensé de ce blond traverse son esprit. Ugh, comment il lui manquait. And, I heard you quite like gameplay. Would you like me to be a very bad girl, boss? Elle bat des cils dans sa direction, restant à une distance tout à fait raisonnable, scrutant la piste de danse devant lui. Wait, isn't that your cute friend over there? With... oh. Look at that, your mentor's daughter is there too! Want to say hi? Meep meep, ferait le road runner en voyant au loin celle qu'il tentait d'évité. Jayme ne profite pour être une garce et pose doucement ses lèvres sur la joue de Basil, trop prêt de sa bouche. Mirror on the wall, who's the badest of them all

_________________
throw roses into the abyss and say: ‘here is my thanks to the monster who didn’t succeed in swallowing me alive.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Basil Cobalt
◦ you want a heart in this life, you pay for it.
avatar

Messages : 552
Avatar, © : irons (©clau aka picasso).
Multinicks : syl, daphne.
Pseudo : belispeak, anaïs.
Age : twenty-nine years old and a severe case of peter pan syndrome.
Job : owner of the sceptic's companion, a bar in central fortingall.
Status : cute but psycho.
Top wishes : avoid problems, get out of this shithole of a town for a bit, visit Rob's grave.

MARK MY WORDS;
Mood: dry.
Relationships:
Availability: open / fr - eng.

MessageSujet: Re: [topic commun] ▪ winter wonderland.   Mer 4 Jan - 18:35


La situation devient de plus en plus étrange. De la tournure de la conversation au lieu où celle-ci prend lieu, tout est insolite et si Basil n'arrive pas à faire beaucoup de sens de celle-ci il est forcé d'avouer qu'il se surprend à la trouver plutôt divertissante. Aux éclats de rire quasi hystériques de Jayme, il se doute de son état d'ébriété déjà avancé. Lui-même ressent les effets de punch relevé lui monter doucement à la tête. La partie rationnelle de son cerveau lui crie de s'en aller mais ses pieds refusent d'obéir - rien de bien étonnant, ça n'a jamais vraiment été la zone prévalente. Your pant is saying otherwise, boss. Basil penche la tête, clairement amusé. Le prendrait-elle pour un amateur ? Il est pourtant un jour avisé et elle devrait le savoir. Your drunken state worsens your usual delusions. Il marque une pause et prend une gorgée. Il sent à peine le liquide descendre le long de son œsophage. I wouldn't go anywhere near those again even if it was the last pair in the country. Il finit sur un ton saccharin. Résolu, il espère toutefois que sa force d'âme ne sera pas mise à l'épreuve par un trop-plein d'alcool dans le sang. La pente est glissante et il en est parfaitement conscient - mais alors pourquoi s'obstine-t-il à relancer cette conversation qui ne va nulle part ? Cheers to that. Though, it would be a great motive to fire me. Il ne demande rien de mieux, mais il ne peut se permettre de se séparer d'encore une serveuse, pas à une période aussi chargée que celle-ci. Même s'il ne demande rien de mieux. Les problèmes avec ses employés ne sont pas courants. Un accrochage de-ci et de-là, mais rien de bien méchant, et surtout rien qui s'est étalé en longueur comme son différend récurrent avec Jayme. Avec elle, il s'agit du même refrain qui se répète sans cesse : il lui confie une tâche, et elle refuse de l'accomplir correctement avant de lui lancer une déferlante d'insultes au nez. C'est sans compter les nombreuses plaintes de clients pourtant fidèles au bar qui n'en pouvaient simplement plus de se faire menacer à tout va. Jayme Moon est un désastre ambulant qu'il ne souhaiterait même pas à son pire ennemi. Enfin, si, quand même. So you are aware. I swear it's almost like you want to be fired. Like you don't need that job. As to why you seem unable to find any other job despite that impressive resume, I've got no clue especially when you're such a lovely person to work with. Sa surprise a été grande quand le CV de Jayme est tombé sur son bureau. Qu'est-ce qu'une doctorante pourrait bien faire dans un bar de petite ville ? Il était au courant de historique avec ses précédents patrons, mais ça ne l'a pas empêché de l'engager. Lui-même ayant été un enfant à problème, il est parti du principe que tout le monde mérite une chance. Et puis, il n'y a rien que Basil apprécie davantage qu'un pari risqué. Il n'aurait pas plus se tromper. Jayme est comme ce coup d'un soir pas terrible qui vous file une infection par surcroît. And, I heard you quite like gameplay. Would you like me to be a very bad girl, boss? Il hausse les sourcils. N'a-t-il pas été assez clair ? No, thanks. Il joue la carte de l'indifférence, mais il est à vrai dire intrigué par le sourire malicieux qui fend son visage. Elle prépare un sale coup et il est incapable d'en prédire la teneur. Do you find that difficult to hear? No? Is everything going well at home? Daddy didn't pay attention to you, is that it? It sure sounds like a serious issue. Maybe you should seek professional help. Mais rien n'y fait, les iris sombres de Jayme se perdent derrière lui. Wait, isn't that your cute friend over there? With... oh. Look at that, your mentor's daughter is there too! Want to say hi? Il fait volte-face et son regarde tombe instantanément sur sa silhouette à elle parmi la foule sur la piste de dance. Les incidents de ce genre-là commencent à se démontrer trop récurrents pour n'être que le fruit du hasard et Basil se met à penser que l'univers doit lui en vouloir pour une raison ou pour une autre. Jayme choisit ce moment-là pour poser un baiser sur le coin de ses lèvres. L'opposition instinctive à laquelle il s'est attendu plus tôt fait enfin son apparition et il fait un pas dans la direction opposée avant même qu'il n'ait le temps de s'en rendre compte. La zone de contact brûle, il se sent marqué comme si une ecchymose fleurissait à la commissure de ses lèvres.  Stop molesting me, for fuck's sake. Toute la légèreté initiale s'est envolée. Il ignore ce que Poppy a vu et comment elle l'interprète et refuse d'y penser. You can go say hello on your own, I'm off. This party is boring me to tears. Il finit son verre d'une traite.

_________________
you and I are two oceans apart, we're on earth to break each others hearts, in two.




Dernière édition par Basil Cobalt le Mer 4 Jan - 22:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Delano Price
▪To hell with them. Nothing hurts if you don’t let it
avatar

Messages : 57
Avatar, © : jlc, av/captain
Pseudo : ormond, rona.
Age : thirty years old
Job : former custodian of a museum
Status : no one is the smile to her face or the beat to her heart, let's just say that she's a cold hearted bitch, half of the time
Top wishes : write that f* guidebook and buy enough wine to survive the neighbourood

MARK MY WORDS;
Mood: exhausted
Relationships:
Availability: open

MessageSujet: Re: [topic commun] ▪ winter wonderland.   Mer 4 Jan - 19:52

Elle accueille un poids, celui d’un bras qui vient alourdir ses épaules ; sa tête se tourne dans la direction d’une voix qu’elle reconnaît comme celle de Peter. Lèvres pincées, Delano a (dans sa caboche) déjà assassiné son ami de diverses manières – toutes, loin d’être commodes-. Elle prend une inspiration, décide de refouler les invectives qui viennent tambouriner contre ses lèvres au moment où ce dernier la présente comme la dernière asociale du comté. Comme si le fait qu’elle ait toujours vécu dans la capital en fait une horrible personne. Quel salopard, songe-t-elle, grognant de frustration, tout en ne se départissant pas de son sourire – chose qui se révèle particulièrement ardue, vu comment Jaunisse se permet d’employer un ton à peine affable. Si une fibre masochiste noyée en elle apprécie la verve de la brunette ,en redemandant, le reste se ferait un plaisir de lui briser la coupe vide qu’elle tient en main en pleine tête. Histoire de voir comment fonctionnerait sa langue acérée, à la suite d’une commotion cérébrale. Elle a à peine le temps d’envoyer un semblant de tacle, autrement dit, quelques mots balancés dans l’espoir de former une lance qui ira se figer en plein cœur : « Le sourire jaune, c’est pour aller avec la tenue ?! » - que Jaunisse s’en va, entrainant Sequins (qui semble manquer de personnalité) dans son sillage. Eh, bien – pense Delano, un sourire carnassier étirant ses lèvres pour faire briller ses yeux. « Rhodes, je vais commettre un meurtre » - souffle Price, décidant de se soustraire à l’étreinte du jeune homme pour tourner le dos à l’espèce d’imbécile qui se met à genoux à quelques mètres d’eux. Vraiment, certains se le permettent encore, au vingt et unième siècle ? « Par contre, je n’ai pas encore décidé qui de la meringue ou du pote un tantinet indigne mérite de crever ... » - elle attrape son avant bras et l’entraine avec elle. « Un mariage sur deux finit en divorce » - lance-t-elle, à l’attention de la future épouse. Elle ne manque absolument rien du spectacle qui s’offre aussitôt à elle, alors qu’elle cherche à se débarasser de sa coupe et trouver autre chose à boire, Jaunisse manque de saluer le sol. « Le karma n’oublie personne , cela dit, même dans le noir, aucune chance de vous rater»- crache-t-elle à l’encontre de l’altesse qu’elle dépasse en ricanant. Satisfaite de la tournure que prend ce bal, elle lance un regard par dessus son épaule en direction de Peter.« Un peu de punch, Pete ?»  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [topic commun] ▪ winter wonderland.   

Revenir en haut Aller en bas
 
[topic commun] ▪ winter wonderland.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Annie Lennox - A Christmas Cornucopia
» [Topic commun - PS ] Menteur menteur
» Des photos d'une fabrique de boules de Noël
» Les relations entre résineux... [Topic commun]
» [topic commun] La leçon de vaudou, par son altesse Athena !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
▪ a touch of magic. :: VI. / FALLING THROUGH THE ROOF :: RP-
Sauter vers: